Seydou Togola, secrétaire général de la CDS, à la mise en place de la section du cercle de Sikasso: ‘’Je sais que vous ne suivez pas Blaise pour l’argent, mais pour l’équité’’

0
7

Une délégation de la Convention Démocrate et Sociale (CDS mogotiguiya), sous la houlette de son secrétaire général, Seydou Togola, était le 4 février dernier dans la troisième région. Objectif : mise en place du bureau de la section du cercle de Sikasso.

Après le cercle de Bougouni, c’était le tour du cercle de Sikasso de voir la mise en place sa section.  Cette initiative permet de mieux structurer le parti dans tous les cercles de la troisième région avant les différents scrutins particulièrement présidentiels et législatifs. Pour la circonstance, des délégués étaient venus de vingt huit communes sur les trente du cercle. A l’issue des travaux, un bureau composé de cinquante neuf membres a été mis en place avec à sa tête Soumaïla Dagnioko.

Selon le secrétaire général, Seydou Togola, ce nouveau bureau a une véritable charge. Et celle-ci est lourde mais le bureau doit faire preuve de compétence et d’engagement afin d’accomplir la mission qui lui vient d’être confiée dans le cercle de Sikasso. S’agissant de la personne autour de laquelle ils s’étaient réunis, c’est-à-dire le président autrement appelé Mogotigi, Mamadou Sangaré dit Blaise, le secrétaire général a cultivé la patience, la confiance et la justice dans l’esprit des délégués. ‘’Il n’y a jamais eu une élection présidentielle sans Blaise. Je sais que vous ne suivez pas Blaise pour l’argent, mais plutôt pour l’équité. Il m’a chargé de vous annoncer sa candidature à l’élection présidentielle d’avril prochain. Il voulait vous le dire avant le congrès d’investiture prévu pour 17 et 18 prochain. Il m’a chargé de vous dire aussi qu’il sera candidat pour trois raisons. Il s’agit d’abord de faire la coalition en cas de besoins, de pouvoir aller aux législatives en rangs soudés et enfin de pouvoir créer la différence entre la CDS et les autres partis politiques dans la troisième région qui est la sienne’’, a-t-il souligné.

Selon Seydou Togola, la CDS a, pour le moment, besoin de tous ses membres. Car, dit-il, le président Balise a toujours affirmé que le parti n’était pas fort, mais que ce sont les membres qui étaient forts. Le secrétaire général a fini par saluer tous les délégués venus des vingt huit communes du cercle pour leurs efforts et leurs engagements afin de faire de  la troisième région le fief de la Convention Démocrate et Sociale (CDS mogotiguiya) dans les jours à venir.

Quant au secrétaire politique, Mamadou Falé Diarra, au Mali, aucun président n’a été élu sans la forte participation de la région de Sikasso au scrutin. ‘’Si Sikasso est la région du Mali où se trouve le plus grand électorat, il ne sera pas impossible que cette même région fasse d’un parti son étoile’’, a-t-il souligné.

Selon lui, ce nouveau  bureau est satisfaisant. Son arme de combat, a-t-il dit, doit être le travail pour la mobilisation et la structuration du parti dans toutes les communes du cercle de Sikasso.

Trois questions à Soumaïla Dangnioko,  nouveau président de section

« Le combat de mon bureau est de porter encore plus haut la CDS »

Après la mise en place du bureau, le nouveau président prône le sens du combat pour l’implantation de la Convention Démocrate et Sociale (CDS mogotiguiya) dans le cercle de Sikasso, voire toute la région.

Vous parlez tout le temps de la mise en place d’un bureau. Est-ce que cela veut dire que depuis la création du parti une section n’a pas été créée dans le cercle de Sikasso ?

C’est le premier bureau de section dans le cercle de Sikasso. Mais bien avant, nous étions en coordination. Après il y a eu la mise en place des structures telles que des comités dans toutes les communes du cercle. Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre en place ce bureau qui tient compte de toutes  les communes du cercle de Sikasso pour donner plus de force au parti.

Quel sera le cheval de bataille de ce nouveau bureau ?

Le combat de ce nouveau bureau est de porter encore plus haut les couleurs la CDS non seulement dans le cercle, mais dans toute la région de Sikasso. D’abord, je vais continuer à me battre comme je l’ai toujours fait pour que le parti puisse être connu davantage dans tous les cercles de Sikasso, voire dans toute la région. Mon souhait est  que la CDS vienne en tête dans le cercle de Sikasso à toutes les élections à venir. A défaut de cela, on fera tout pour ne pas être en dessous de la deuxième position. Je me battrai aussi avec les camarades du bureau exécutif pour réaliser cette ambition avec tous les moyens possibles.

Qu’est-ce que vous appréciez beaucoup chez votre président, Blaise ? 

Ce que j’apprécie chez Blaise, c’est l’honnêteté, la justice et la gentillesse. Depuis que je l’ai connu jusqu’à aujourd’hui, il n’a pas tenu une fausse promesse. Il est toujours fidèle à ses promesses. Par exemple, les habitants de Loulouni lui ont demandé une ambulance. Il n’a pas hésité à le faire. J’étais même présent lors de la remise de cette ambulance à la population. Blaise a tenu toutes les promesses qu’il a faites devant moi.

Ousmane Ballo, envoyer Spécial à, Sikasso

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.