Signature d’une plate-forme entre PSDA et RPM : Le PSDA soutient la candidature d’IBK…

4

Le Parti social-dĂ©mocrate africain (PSDA)  a dĂ©cidĂ© d’apporter son soutien au candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar KeĂŻta pour la prĂ©sidentielle du 28 juillet. Pour les responsables du parti c’est le candidat qui incarne le mieux l’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral ainsi que les valeurs identitaires du pays. Ce soutien a Ă©tĂ© rĂ©affirmĂ© Ă  la faveur de la signature d’une plate-forme politique avec le RPM, le samedi dernier au CICB. Pour le prĂ©sident du parti, Ismael Sacko, ses militants mettront tout en Ĺ“uvre pour assurer la victoire Ă  leur candidat avec le maximum de voix.

 

PSDA xSelon lui, une plate-forme politique a Ă©tĂ© signĂ©e le samedi dernier avec le RPM. A le croire, le choix portĂ© sur le candidat des tisserands s’explique par trois principaux  facteurs. D’abord, IBK est avant tout le candidat d’un parti social dĂ©mocrate (RPM) avec lequel le PSDA partage la mĂŞme identitĂ© politique. Ensuite, après Ă©change avec le bureau national du RPM notamment sur le projet de sociĂ©tĂ©, les dirigeants du parti ont compris qu’ils sont en phase avec le RPM.

 

 

Enfin, les militants du PSDA pensent que IBK est un homme d’Etat, un homme de la situation qui pourra faire rĂ©gner l’autoritĂ© de l’Etat sur l’ensemble du territoire national et redonner confiance aux Maliens.

 

 

Pour Ismael Sacko, dans le contenu de l’alliance, ils ont demandĂ© au RPM de travailler ensemble durant tout le processus Ă©lectoral, y compris les lĂ©gislatives et les municipales.

A en croire, Ismael Sacko, après la signature de la plate-forme, ils se sont rendus Ă  Kati oĂą avait lieu le premier meeting du PSDA. Cette rencontre a Ă©tĂ© un succès, car elle a permis de mesurer la force d’implantation du parti  dans cette circonscription. Pour la circonstance, le RPM Ă©tait reprĂ©sentĂ© par le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la section de Kati.

 

 

Au cours de cette cĂ©rĂ©monie, Mr Sacko a soulignĂ© que les contraintes liĂ©es aux alĂ©as climatiques notamment les travaux champĂŞtres, l’Ă©loignement des bureaux de vote, l’insuffisance du recouvrement des cartes NINA. Sur ce dernier point, les militants du parti s’engagent aux cĂ´tĂ©s de l’ensemble des partis politiques alliĂ©s au RPM afin qu’IBK soit Ă©lu avec le maximum de voix.

 

Il a demandĂ© Ă  chacun de se mobiliser pour faire un vote utile. Avant d’inviter les candidats Ă  respecter les rĂ©sultats des urnes afin que le Mali de demain soit un pays fort, rĂ©conciliĂ©, compĂ©titif sur le plan sous-rĂ©gional, rĂ©gional et international.

 

 

Par ailleurs, il a soulignĂ© qu’ils vont descendre sur le terrain avec le candidat et les alliĂ©s du RPM pour prouver que le PSDA est un parti jeune mais qui a une base rĂ©elle. Ismael Sacko a conclu en disant ” Notre alliance avec le RPM n’est pas stratĂ©gique, nous allons montrer que nous sommes un alliĂ© de taille et nous ne venons pas pour amuser la galerie “.

Falé COULIBALY

 

 

MalgrĂ© les consignes du directoire de l’UDD pour soutenir IBK :

Les trois députés du parti roulent pour Dramane Dembélé

Il semblerait que la prĂ©sidentielle attendue le 28 juillet prochain dĂ©chaine toutes les passions. DĂ©jĂ , la transhumance politique qui a longtemps caractĂ©risĂ© les hommes politiques a repris de plus belle. Cette fois-ci, c’est l’Union pour la DĂ©mocratie et le DĂ©veloppement (UDD) prĂ©sidĂ©e par l’actuel chef de la diplomatie malienne TiĂ©man Hubert Coulibaly qui fait les frais de cette situation. MĂŞme si les Ă©lus de l’UDD n’ont pas claquĂ© la porte force est de constater qu’en s’opposant aux consignes donnĂ©es par le prĂ©sident du parti, c’est un sĂ©rieux revers que celui-ci vient de subir.

 

Rappelons que TiĂ©man Coulibaly n’avait pas hĂ©sitĂ© Ă  apporter son soutien au candidat du RPM, Ibrahima Boubacar KeĂŻta espĂ©rant selon certaines indiscrĂ©tions, ĂŞtre nommĂ© Chef du gouvernement une fois IBK Ă©lu. PrĂ©cisons que l’UDD a actuellement 3 dĂ©putĂ©s tous Ă©lus dans le cercle de Koutiala considĂ©rĂ© comme le vĂ©ritable fief du parti.

 

 

MalgrĂ© cette dĂ©cision prise par la direction du parti de soutenir le candidat du RPM, il semblerait que les dĂ©putĂ©s ne l’entendent pas de cette oreille. En effet, lors du lancement de la campagne du candidat de l’ADEMA, Dramane DembĂ©lĂ© on a pu observer Ă  ses cĂ´tĂ©s la prĂ©sence du chef de file des dĂ©putĂ©s de l’UDD en l’occurrence Kalifa Doumbia, non moins SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral du parti.

 

 

D’autres sources indiquent clairement que les deux autres Ă©lus du cercle de Koutiala, Aboubacar Coulibaly, dĂ©putĂ© de M’Pessoba et Idrissa Ouattara prĂ©sident de la section UDD de Koutiala, sont actuellement en train de mobiliser leurs bases pour soutenir le candidat de l’ADEMA.

 

 

En prenant cette dĂ©cision, ces Ă©lus de l’UDD viennent ainsi exprimer leur dĂ©saveu de la position du PrĂ©sident du parti, TiĂ©man Hubert Coulibaly, ce qui risque de compromettre sĂ©rieusement  le soutien apportĂ© Ă  IBK. Reste Ă  savoir si Ă  part ces dĂ©putĂ©s, le PrĂ©sident de l’UDD, conserve encore une certaine aura capable de mener IBK dans sa conquĂŞte du pouvoir Ă  Koulouba.

 

Rappelons que l’UDD soutenait le PR. Diouncounda TraorĂ© alors candidat de l’AdĂ©ma Ă  la prĂ©sidentielle avortĂ©e de 2012. Signalons enfin que l’UDD est membre du Front Uni pour la DĂ©mocratie et la RĂ©publique (FDR) mais n’est pas signataire de la plateforme Ă©lectorale.                                                                   MacirĂ© Diop

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. IBK et Tiema formerons un duo imbattables, je souhaite qu’il soit Ă©lu et nomme Tiema comme premier ministre.
    Je veux aussi que Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara les rejoignes.

  2. Monsieur DIOP, je sais que cet article n’est pas de toi, mais d’un amadouĂ© qui veut crĂ©er la zizanie autours de notre futur prĂ©sident IBK.
    primo, cet article est bidon car l’UDD a un Ă©lu du parlement en commune VI et deux Ă©lus a Koutiala dont l’un a prĂ©sidĂ© la rĂ©union du conseil exĂ©cutif hier soir au siège du parti et s’est mĂŞme portĂ© volontaire pour diriger la coordination de campagne du candidat IBK a Sikasso.
    secundo, toute la section de Koutiala d’une mĂŞme voix et de façon unanime a dĂ©cidĂ© de soutenir la candidature de monsieur KEITA Ibrahim Boubacar avant mĂŞme que le CE ne dĂ©cide de se rĂ©unir pour l’occasion.
    Alors de grâce
    , laisser nous respirer un peu et se concentrer sur notre campagne. Les vendus ne doivent pas avoir de place dans un journal aussi important.

  3. Monsieur le journaliste, ces 3 dĂ©putes de UDD ne peuvent pas empĂŞcher IBK d’etre PrĂ©sident. Je vous rappelle que Adema n’a plus la majoritĂ© dans ce pays, le parti nous a déçu. Actuellement tous les maliens sont a la recherche d’un homme crĂ©dible et la seule personne actuellement c’est IBK. Dans l’écriture journalistique il faut ĂŞtre objectif et ne soit pas partisan d’un parti. Alpha Oumar Konare et ATT ont humuliĂ© ce pays et nous ne voulons plus d’un proche de ces vagabons.

  4. Eu égard à la tenue imminente de l’élection présidentielle et aux manœuvres de ATT qui n’a pas appris la leçon de ce qui lui est arrivé, le SPHINX  publie cet extrait du Tome III de « ATTcratie la promotion d’un homme et de son clan » qui est en cour d’élaboration.
    Et pourtant, le SPHINX avait dit depuis 2006 dans les Tomes I, II d’ATTcratie la promotion d’un homme et de son clan et dans le texte intitulé « L’Afghanisation rampante du Nord Mali » entre autres :
    ATT se sert de l’Etat sans en être responsable ;
    Le Mouvement Citoyen : refuge des opportunistes, affairistes et repris de justice ;
    On constate qu’il y a un effritement de l’autorité parentale et une inversion des rôles : des individus sont plus puissants que les Institutions, des voleurs plus puissants que les juges, des fonctionnaires qui excellent plus dans le commerce que les professionnels du secteur, des nobles qui sont devenus des griots, etc ;
    Préoccupés par la réélection d’ATT et les affaires, les Colonels de l’Etat-

Comments are closed.