Sikasso : Législatives du 24 novembre prochain

3

SikassoLes populations du cercle semblent faire leur choix à l’avance : Les candidats de l’alliance RPM/MPR/FARE peuvent compter sur le soutien et les suffrages des électeurs du Kénédougou…

 

 

Présentement dans la capitale du Kénédougou, les populations semblent bien décidées à ne plus porter leur choix sur des candidats qui les trahissent après. Plus question de porter quelqu’un (député) à l’assemblée nationale, qui ne fera pas les affaires des populations du Kénédougou, tant sur les plan : agricole, culturel, sportif et économique.

Pour cela, déjà, les différentes listes  d’alliances en course pour enlever les sept députés du cercle de Sikasso, ont pris d’assaut les villes, villages, hameaux et campagnes, sont à la conquête des voix ou suffrages des électeurs du cercle avec  son lot de fausses promesses, lesquelles ne sont jamais tenues pour la plupart des cas.

 

 

À propos des fausses promesses et qui ne sont jamais tenus, les populations de Sikasso, sembleraient garder des dents contre le député sortant, Housseyni Amion Guindo dit Poulo, qui les aurait trahi lors de la mandature qui s’achève. En effet, les sikassois et sikassoises (toutes couches confondues) reprocheraient à Poulo, d’avoir privé plusieurs villages du cercle de Sikasso d’un projet porteur, à savoir : Le Projet de construction de forages, qu’il avait conçu pour certains villages du cercle, mais, qu’il dévié toutes les populations du Kénédougou, pour amener le dit dans sa région d’origine, notamment, les villages des cercles de Bandiagara et de Koro.

 

 

C’est pourquoi, pour les législatives à venir du 24 novembre 2013, les populations (électrices), auraient décidé de lui faire payer cette donne, tout en évoquant, que l’on ne peut acheter un sikassois ou une sikassoise avec de l’argent. La dignité des populations du Kénédougou ne s’achète, elle s’acquiert par des comportements d’humain, des actes et actions de développement : agricole, culturel et économique.

 

 

Présent au sein de l’alliance formée par l’ADEMA et le MIRIA, le candidat de la CODEM ne pourra plus se jouer des populations de Sikasso. Toute chose, qui ne fait que donner plus de chance aux candidats de l’alliance formée par le RPM, le MPR et le parti FARE.

 

 

En effet, au sein de la liste formée par l’alliance RPM/MPRFARE, le constat fait ressortir qu’en plus de la crédibilité des candidats de l’alliance RPM/MPR/FARE, toutes les sensibilités sont représentées et dans le choix, les réalités du terrain ont été prises en compte.

 

 

C’est pourquoi, on retrouve entre autres sur la liste de l’alliance RPM/MPR/FARE ; les candidats suivants : Salia Togola, du Ganadougou ; Seydou Traoré de Sikasso, descendant de la famille royale de Tièba et de Babemba Traoré ; Guédiouma Sanogo, du Kapolondougou (N’Kourala, Farakala, Fanterla, etc) ; Mme Doumbia Rokia Traoré de Sikasso, directrice de l’école de Médine, un populeux quartier de Sikasso ; Michel Yacouba Koné de Lobougoula, Bakary Diarra, pharmacien et maire de la commune de Doumanaba ; Habib Diallo, architecte et député sortant, originaire du Ganadougou.

 

 

Tous ses candidats, ont toujours œuvré pour rehausser l’image de marque du cercle de Sikasso, par des actions et actes positifs. Dans le Kapolondougou, Guédiouma Sanogo, est reconnu pour son amour local, l’homme a toujours apporté  des appuis financiers et soutiens matériels à ses confrères et consœurs restés au village.

 

 

L’Honorable Habib Mamadou Diallo, a toujours présent aux côtés des populations tant dans le social, dans l’humanitaire qu’en d’autres circonstances de la vie. Il a démontré son amour pour la valorisation des produits agricoles locaux de Sikasso.

 

 

Quant à Seydou Traoré, Tâcheron à l’usine CMDT, il n’est plus à présenté. Toujours au rendez-vous pour les questions d’actualité concernant le meilleur devenir du cercle de Sikasso.

 

 

Mme Doumbia Rokia Traoré, directrice de l’Ecole de Médine (Sikasso) a l’amour de Sikasso dans son cœur. Cette bonne mère, demeure un soutien indéfectible pour nos milliers d’enfants, en apprentissage des pans de la vie : humaine, éducative, sociale, évolutive, économique et culturelle.

 

 

Le leitmotiv à Sikasso en cette veille électorale, est de mettre tout en œuvre pour barrer la route de l’hémicycle de Bagadadji à des gens qui n’aiment pas le développement harmonieux de Sikasso. Aussi, faut-il souligner que le cercle et la région de Sikasso, ont toujours été lésés par les autorités en matière de projets de développement ou autres projets porteurs de revenus économiques. Cela a duré cinquante 53 ans, et c’est maintenant qu’il nous corriger cette maldonne, toute chose qui par le choix des candidats de la liste de l’alliance RMP/MPR/FARE. Car, d’un constat généralisé, toute localité qui ne parle pas le même langage avec le camp du pouvoir, ne bénéficie et ne bénéficiera pas les faveurs développementalistes de ce pouvoir. En ces temps, c’est çà, la principale règle.

 

 

Donc, populations de Sikasso, faisons en sorte que notre cercle puisse profiter des cinq ans de la première mandature du Président Ibrahim Boubacar Kéïta, en portant notre dévolu sur les candidats de l’alliance RPM/MPR/FARE. Notre meilleur avenir et l’avenir de notre localité y dépendent. A bon entendeur…Salut !

 

 

Par Jeannette Tiénou

lecoqcocoricoz@gmail.com

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. cher journaleux combien on t’as donné pour parler du n’importe quoi?tais toi et arrête avec………..

  2. Parles pour toi. Ton avis n’engage que toi seul! Des milliers de Sikasso ne voterons jamais RPM/MPR/FARE.
    La présidence à IBK n’a pas été une question de parti.Si vous pensez qu’élection présidentielle rime avec législative, vous vus fouttez le doigt dans l’oeil. Mais attendons le soir du 24 Novembre voir.

Comments are closed.