Sortie de promotion: La 38ème baptisée promotion AOUA Keita

3
La première femme député du Mali de 1959 à 1968, vient encore de s’inscrire dans la brillante histoire de notre pays en devenant la marraine d’une promotion de l’école militaire interarmes de Koulikoro. Créée en 1960 des cendres de l’école des enfants de troupe de l’AOF ; la prestigieuse école militaire de formation d’officiers a baptisé 38 promotions (37 parrains et une marraine). Cette promotion Aoua Keita compte 41 officiers composés de 16 garçons, 10 filles pour le cycle ordinaire et 15 pour le cycle spécial. La cérémonie de sortie s’est déroulée le 07 juillet 2017 à la place d’armes du centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro sous la haute présidence de son excellence Ibrahim Boubacar Keita président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées.

Ces nouveaux officiers viennent de 05 nationalités à savoir : Le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, Mali et le Togo.

Cette cérémonie est une tradition qui marque chaque année le renforcement des rangs des cadres militaires. C’est une circonstance à travers laquelle les élèves officiers reçoivent leur galon de sous lieutenant pour le cycle ordinaire et de lieutenant pour le cycle spécial, faisant d’eux des officiers aptes à servir la patrie avec honneur et dévouement. L’EMIA a formé de 1993 à nos jours, 162 officiers venant de 12 pays africains, ce qui fait d’elle un outil d’intégration africaine par excellence.

Selon le commandant du centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro, le colonel Kéba Sangaré, cette cérémonie est une circonstance historique dans la vie de l’EMIA. Il a souhaité la bienvenue au Président de la République, chef suprême des armées, avant de saluer cette marque d’honneur visant à redorer l’étendard de notre armée nationale et renouveler sa confiance inébranlable à nos forces de défense et de sécurité. Il a signalé que le CIBSSK, est un centre d’excellence pour la formation et l’entrainement des militaires maliens et des pays amis car, c’est un établissement d’enseignement du niveau tactique et opératif, une garnison militaire devenue un espace de coopération et d’intégration internationales.

Il a souligné que le centre est très connu pour la qualité de la formation de base des officiers à travers l’EMIA. Le colonel Kéba Sangaré a remercié l’encadrement de l’école avant de rappeler aux nouveaux officiers que si le travail est un trésor, l’instruction en est la clef. Il les a invités à être des hommes loyaux au service de notre pays surtout que leur promotion porte le mon d’une dame de poigne avec une personnalité de grande envergure.

Le Chef d’état-major général des armées, le général Mbemba Moussa Keita a souligné que cette cérémonie marque la fin d’une étape et le commencement d’un chemin de vie qui sera un sacerdoce. S’adressant aux nouveaux officiers, le général Keita a affirmé qu’ils auront la lourde responsabilité de porter nos armées républicaines du 21ème siècle sous les auspices de l’obscurité de la guerre, du terrorisme et des migrations mortelles. Il a ajouté qu’ils auront sans délai à affronter ces défis qui sont imposés à nos pays et que nous vaincrons. Il a noté que certain d’entre eux le feront ensemble dans le cadre national ou du G5-Sahel et leur fraternité d’armes sera le ciment indestructible de leurs actions.

Le CEMGA a déclaré qu’il sait la qualité de la formation de ces officiers c’est pourquoi ils doivent selon le général Keita trouver à chaque fois la voie de l’honneur, de la dignité, de la loyauté et de la compétence de l’officier. Pour lui, ces officiers seront au cœur de la mêlée et ils ne doivent pas oublier leur foi en nos nations qui ont consenti des sacrifices énormes pour les former. Il a conclu en invitant les nouveaux officiers à ne jamais oublier la part de responsabilité qui sera la leur sur le théâtre des opérations.

Le Directeur de l’école militaire interarmes de Koulikoro, le lieutenant-colonel Djibril Koné a affirmé que cette cérémonie est une marque de reconnaissance, de renouvellement de confiance, de devoir et de mémoire envers les forces de défense et de sécurité, donnant ainsi, l’envie de se battre pour le pays. S’adressant aux nouveaux officiers, le Lt /col Koné a signalé qu’en choisissant Aoua Keita comme marraine, ils doivent faire leurs, les valeurs humaines intellectuelles de cette femme et ils imposent par la même occasion les vertus qui caractérisent cette militante, à savoir : la bravoure, le courage, la discipline, la simplicité, la pureté, la disponibilité, l’ardeur au travail.

Selon lui, nouveaux officiers que vous êtes-vous bénéficiez de la confiance de la nation et vous devez œuvrer pour renforcer cette confiance du peuple. Il a noté que la nation est convaincue que ces officiers, par leur dévouement exemplaire, leur sens élevé du devoir et de la responsabilité, seront les dignes héritiers de cette héroïne. Le directeur de l’EMIA a souligné que ces officiers ont atteint un niveau suffisant pour commander en temps de paix, de conflit ou de crise. Il a déclaré qu’au terme de 03 années de dur labeur, ils ont le savoir faire, savoir être nécessaires et indispensables de base pour servir dans les forces armées et de sécurité.

Il a noté que la complexité des menaces multiformes impose un modèle d’officier rompu à la tâche, ayant un sens de patriotisme très élevé, possédant des qualités physiques et mentales inébranlables. Il a assuré que ce groupe cohérent d’officiers fera la fierté de nos forces armées. Le lieutenant colonel Djibril Koné à invité cette 38ème promotion à appliquer les connaissances acquises à l’EMIA et à se rappeler la devise de l’école : « s’instruire, instruire et vaincre ».

Le président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des armées, son excellence Ibrahim Boubacar Keita, a souligné que cette sortie est un rendez-vous si important est le couronnement de plusieurs années d’efforts. Il a noté que la promotion porte le nom de l’une des plus célèbres dames de notre pays et le fait qu’une béninoise y figure est un honneur. Il s’est dit heureux car ces jeunes officiers se sont engagés à servir la nation avec honneur, loyauté et dévouement. Pour IBK seul l’essentiel compte vu que le Mali n’a jamais été absent du concert des nations. Il a réaffirmé qu’il faut mutualiser nos efforts dans tous les domaines, singulièrement dans le domaine de la défense et de la sécurité.

Selon le chef suprême des armées, l’armée malienne est débout, c’est une armée égale aux autres, une armée digne et respectée. Il a conclu en promettant de tout mettre en œuvre pour renforcer davantage les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité.

A/C.N.Dakouo

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. EMIA cette école n est plus prestigieuse vu les conditions d accès= favoritisme népotisme. La condition première= fils d officier.

  2. President avec la Revison constitnll,est il possible de transforme aussi les noms Coulibaly, les Maiga, les Guindo, oingoiba, Tely, Tapily, Arama,Karambe, Poudjougou……. en KEITA?

  3. Aéroport KEITA; Stade de Foot KEITA; Promotion militaire KEITA; Mais n’oublie pas la république AZAWAD Mali KEITA à la fin deh ! Rirrrrre !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here