Souleymane Koné à la réunion de la section Fare de Bougouni : «Les Fare n’ont aucun deal avec ce pouvoir qui gère le pays de façon catastrophique»

9

Souleymane Kone00E9Après la mise en place d’une nouvelle section, les militants de la section Fare de Bougouni se sont retrouvés dimanche 30 novembre 2014 à leur siège. Le but était de relancer les activités, de préparer les communales 2015 et d’aborder les questions de financement de la section. La réunion était présidée par l’honorable Bakary Woyo Doumbia, Secrétaire général de la section Fare de Bougouni. C’était en présence des sous-sections des 26 communes, de la présidente des femmes et du président des jeunes du parti.

Précisons que le premier vice-président et non moins Secrétaire politique de la section de Bougouni, l’ancien Ambassadeur Souleymane Koné, était aussi présent. Et il a donné plusieurs informations aux militants à la base. Pour lui, les Fare n’ont aucun deal avec le pouvoir qui peine à gérer le pays, comme le souhaitent les Maliens.

La rencontre de Bougouni visait à relancer les activités du parti. C’est pourquoi les sous-sections des 26 communes ont pris part à la rencontre. L’ordre du jour portait sur la redynamisation du parti, la mise en place des structures à la base, les préparatifs des communales 2015 et les questions de financements.

C’est l’honorable Bakary Woyo Doumbia, Secrétaire général de la section de Bougouni, qui a procédé à l’ouverture de la réunion. Laquelle a été suivie des mots du premier vice-président des Fare, Souleymane Koné, non moins Secrétaire politique de la section de Bougouni. Lors de la présentation des membres venus des différentes communes, il a été constaté que certaines communes ne sont pas représentées à la section. De ce fait, la réunion a décidé de mettre en place une Commission pour voir comment des sous-sections peuvent être mises en place dans ces communes. Il en est de même pour certains camarades qui se font rares dans les activités des Fare. La réunion  a estimé qu’avant toute décision, il serait nécessaire d’aller à leur rencontre pour voir ce qu’il y a, pour éviter de prendre une décision hâtive.

Selon Bakary Woyo Doumbia, il serait judicieux de mettre des comités et des sous-sections Fare dans tous les villages et communes afin de bien préparer les municipales à venir. Ce travail, dit-il, doit se faire vite, parce que le parti est nouveau et suscite actuellement des engouements chez les populations de Bougouni. En effet, plusieurs membres de la section ont fait savoir qu’il y a des militantes et militants de plusieurs partis qui veulent adhérer au Fare.

Dans la commune de Kéléya, plus d’une dizaine de formations politiques attendent à la porte des Fare. Idem à Bana, à Manankoro et à Garalo. Dans les échanges, il ressort que la redynamisation du parti et son implantation continuent. Les questions d’alliance seront gérées en fonction des réalités locales, mais chaque sous-section doit faire attention pour avoir une bonne alliance, avec un parti et/ou un groupe de partis capable(s) de gagner. «Notre objectif est d’avoir le maximum de conseillers dans le cercle de Bougouni. Nous allons chercher à être maire là où on peut, mais nous n’allons pas être gourmands», a dit Bakary Woyo Doumbia.

Souleymane Koné a soutenu cette position, arguant que les Fare ont été 4ème à la dernière présidentielle, 4ème aux législatives. Par conséquent, pour lui, à défaut de gagner une place en avant, le parti doit garder sa position lors des communales à venir.

S’agissant des questions de financements, la réunion a décidé que les premières ressources proviennent des militants, mais il a été demandé à chaque sous-section d’élaborer un budget pour les communales à venir, qui sera coordonné au niveau de la section pour en faire un budget global.

Après les points inscrits à l’ordre du jour, le premier vice-président Souleymane Koné a donné certaines informations sur la position du parti. Il dira alors aux militants que le président des Fare, Modibo Sidibé, est au Canada, mais avant, il était en France où il a rencontré les militants Fare. Il a fait la restitution de la rencontre que la classe politique a eu avec le président de la République sur Ebola et la situation au Nord. Pour lui, tout le monde connaît la situation actuelle du  pays. «Il faut des partis politiques forts et il faut surtout des partis politiques de l’opposition très forts pour redonner espoir aux Maliens, pour indiquer la voie à suivre pour obliger le gouvernement à changer de méthodes de gouvernance et de façon de faire pour les Maliens», a-t-il insisté.

À les militants Fare disent avoir entendu beaucoup de choses concernant leur parti : qu’il se faire rare et certains pensent même à un deal entre le pouvoir et les Fare. Par rapport à ces rumeurs, la réponse de Souleymane Koné a été on ne peut plus claire. «Les Fare n’ont aucun deal avec ce pouvoir qui gère de façon catastrophique le pays. Cette façon catastrophique ne peut pas continuer. C’est pourquoi, aux Fare, nous allons aller dans toutes nos sections remobilisées pour leur expliquer la situation actuelle du pays : la gouvernance catastrophique actuelle. Et pour qu’avec l’ensemble des forces vives du pays, on puisse imprimer une autre gouvernance au Mali en obligeant le gouvernement à dire non seulement la vérité aux Maliens, mais aussi en changeant radicalement de façon de faire», a-t-il indiqué.

Pour la question de deal, il répondra en ces termes : «Nous sommes les seuls à ne pas être au courant de ça. Nous entendons à gauche et à droite que nous avons été démarchés, mais nous ne savons pas pourquoi certains font circuler ces rumeurs. Nous ne comprenons pas comment des proches du pouvoir peuvent faire entendre ou supposer ces genres de rumeurs. J’avoue que nous sommes les seuls à ne pas être au courant que nous avons été démarchés pour entrer dans le gouvernement».

Avant la fin de la réunion, l’honorable Bakary Woyo a informé les militants qu’il est désormais dans le groupe VRD. C’est dans ce cadre qu’il était récemment en Turquie au nom de l’opposition.

Par ailleurs, il est à noter qu’au terme de cette réunion, le député de Bougouni a remis deux ordinateurs au Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Bougouni.

Kassim TRAORE

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Dieu Merci!Tout le monde peut dénoncer ce qu’il estime incorrect dans la gestion du pays,incontestablement,ceci est à l’honneur de notre démocratie.
    Il est évident que la gestion antérieure du Mali sous la présidence d’ATT ne facilite guère celle d’IBK.
    Comme diraient les mandingues, nous avons préféré nous tromper en choisissant IBK que de se percer volontairement l’œil à l’aide d’une brindille(le choix d’un autre candidat).
    Incontestablement IBK était le meilleur des candidats.

  2. CE QUI EST SÛR SI LES FARE ÉTAIENT MIEUX, NOUS NE SERONT PAS LÀ ; G PENSE QUE LES MALIENS ONT ÉTÉ CLAIRE LÀ DESSUS EN VOTANT POUR IBK DONC ÉCONOMISEZ VOS SALIVES ON SAIT QUI EST QUI AU MALI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Solo, sois serieux. Pendant que tu remues terre et ciel pour être nommé dans une ambassade, tu affirmes devant les militants que les Fare n’ont aucun deal avec ce pouvoir qui gère de façon catastrophique le pays. Cette façon catastrophique ne peut pas continuer. Tu n’as jamais gobé ta relève de l’Ambassade de la Mauritanie. TIGNE FO MILITANS OU YE. VIVE LA REPUBLIQUE.

    • Sankingba, je t invite à rehaussé le niveau de l’échange car les propos tenus par M. Souleymane Koné est la position du parti et non l’homme pour ton information.

      Maintenantt si tu as des problèmes avec son excellence de part sa compétence professionnelle cherche à ton tour à être nommer ambassadeur car prépare toi lui voir loin de part son bilan positif à l ambassade de la Mauritanie.

      Je t informe qu il n a pas été relevé mais c est son mandant qui est terminé et responsable dont il est ne négocie jamais a avoir un poste.

      Le MALI du RPM il a jugé bon de ne pas se confiner dédiant car il aura bientôt le message du peuple pour remettre le MALIBA sur sa marche altière.

      Renseigne toi au lieu de déverser ta bile sur l’homme car le MALI n a plus de place pour des aigris et hainés comme vous.

      • Moi je reconnais la plume de l’ambassadeur lui même. On va bien garder en mémoire ce que tu viens d’écrire car l’homme se presse mais la vérité triomphe toujours. Si tu écris sur le réseau n’avoir pas intervenu pour ton redéployement dans une ambassade, bravo. Nous sommes ensemble. Tu as beneficié de ta promotion d’ambassadeur grâce à Modibo Sidibo (ancien SEGAL et PM) et donc tu dois lui servir forcement de sa caisse de resonnance. 😆 😆 VIVE LA REPUBLIQUE.

        • je suis désolé du fait de déduire que c est son Excellence Souleymane Koné je lui connaît au delà de la politique.

          Le président de la république est élu.

          Pour ton information les ambassadeurs sont nommés au Mali que cela soit au temps de Modibo SIDIBE comme premier comme tu habille c’est sa chance, aux moins sous ATT ce ne t’es pas que les membres du mouvement citoyen qui était seulement nommé dans les postes de la chaîne de l’état contrairement à aujourd’hui par le RPM.

          D’au tant plus que le pseudo ne couvre à ses propos fallacieux, propose moi une rencontre a visage découvert tu verras que je n’ai rien de la tête de son Excellence.

          Je pense que si IBK refuse de te nommé ambassadeur tu peux aller t ajouter à la liste de Sebenicoro ou à défaut voir son fils.

          Son Excellence Souleymane KONÉ voit maintenant plus loin.

          Pour t’appaiser il est maintenant 1er Vice Président des FARE sans casserole a la traine.
          C EST DIEU QUI A FAIT SOULEYMANE AMBASSADEUR ET EST AU DESSUS DE TOI AUJOURD

        • PLUS DE TRAVAIL ENCORE TU SERAS NOMMÉ UN JOUR.
          MERCI DE M INFORMER LE RENOUVELLEMENT DES MANDATS CAR MOI AUSSI JE VEUX ETRE NOMMÉ AMBASSADEUR MAIS PAR MODIBO SIDIBE POUR VOIR CE QUI TE FAIT EXITER SUR SON EXCELLENCE AFIN D APPAISER D AUTRES COMME TOI.

    • sankingba crois tu pouvoir regler le problm du mali en le ramenant à de question de personne? pitoyable, si ce que tu dis est vrai c’était plus facile pour lui d’être dans le “were”(parque à betail ) de IBK.S’il n’a pas fait cela ce qu’il crois à ses dires. il n’est même plus besoin de dire aux maliens que le pays est géré de façon catstrophique. Salam

  4. Les FARE doivent gagner en visibilité.l’ espace prévu pour l’opposition est pollué par l urd …

Comments are closed.