Soumaïla Cissé en précampagne à Libreville : “Nous avons notre Alassane Ouattara” ont scandé les militants URD du Gabon

7

En provenance de Bata en Guinée Equatoriale, la délégation du candidat de l’URD, Soumaïla Cissé a atterri à Libreville, au Gabon, dans la journée du lundi 24 juin où Soumaïla Cissé a été accueilli par une foule en liesse, de l’aéroport jusqu’à l’hôtel Méridien, situé à des dizaines de kilomètres en bordure de mer. Un grand meeting allait suivre cette démonstration de force des Maliens vivant au Gabon pour la victoire de  Soumaïla Cissé le 28 juillet prochain.

 

Soumaila Cissé à Libreville (Gabon)
Soumaila Cissé à Libreville (Gabon)

Depuis que le candidat de l’URD a entamé, le 21 juin dernier, cette tournée de prise de contact avec nos compatriotes vivant en Afrique Centrale, la masse de ses partisans ne cesse de croître au fil des rencontres. Des représentants de plusieurs partis ont ainsi rejoint les rangs des partisans de Soumaïla Cissé, considéré partout comme  “celui qui peut sortir le Mali du gouffre dans lequel il est tombé “. Cela phrase revient partout comme un leitmotiv au vu du parcours élogieux de celui qui veut servir encore et toujours son pays. Mais cette fois-ci, que cela soit au plus haut niveau de l’Etat. D’où sa candidature pour occuper la plus haute fonction à la suite de la présidentielle qui pointe déjà à l’horizon. 

 

 

A Libreville, le lundi dernier, quelque 6 500 personnes s’étaient réunies, sous un chapiteau des plus modernes, pour écouter le candidat Soumaïla Cissé égrener, en parfait connaisseur de notre pays et de son économie, quelques grandes lignes de son programme pour un Mali debout. Après avoir fait cette brève présentation et répondu aux questions de l’auditoire, la parole fut redonnée à des intervenants qui n’ont pas tari d’éloges à propos de cet “homme de vision et de propositions qui pourra redonner espoir et confiance aux Maliens“.

 

 

Le directeur de campagne du candidat pour le Gabon, Mamadou Sacko, également secrétaire général de la section URD/Gabon, n’ira pas par mille chemins pour vanter les mérites de l’homme qui est aujourd’hui candidat à la magistrature suprême du pays. Selon lui : “Soumaïla Cissé est le meilleur des candidats car, il a fait ses preuves tant au Mali que dans la sous-région…Prenons l’exemple de la Côte d’Ivoire où le président Alassane Dramane Ouattara a relevé, en moins de deux ans, l’économie de son pays.  Et c’est Soumaïla Cissé qui sera notre Alassane Dramane Ouattara “.  A sa suite, la salle a scandé: “Nous avons le candidat au meilleur profil pour la fonction présidentielle“. D’autres intervenants ont dit avoir décidé d’apporter leur soutien à Soumaïla Cissé à cause du fait qu’il n’a pas quitté le pays après “le coup d’Etat et a continué à demander le retour à une vie constitutionnelle normale. Cela au moment, aux dires d’un député bien connu, où d’autres dirigeants politiques faisaient partie des rebelles du sud “. Un autre orateur, richissime opérateur économique de son état, dira qu’il promet à Soumaïla Cissé le soutien des 33 villages et des six communes de sa localité au Mali. Aussi a-t-il demandé que Soumaïla Cissé promette qu’il mettra ” un gouvernement digne de ce nom qui va lutter de manière efficace contre la corruption et la délinquance financière”. Cette visite de Soumaïla Cissé aux Maliens vivant au Gabon restera longtemps gravé dans les mémoires. Car, selon plusieurs témoignages, aucun des candidats à la présidentielle du 28 juillet prochain, qui sont déjà passés par le Gabon, n’a eu une telle audience auprès de cette communauté où quelque 17 000 personnes auraient été enrôlées au fichier RAVEC. Ce qui est énorme comparativement à d’autres pays, comme la RDC, par exemple, où aucun Malien n’a été enrôlé. Avec cette tournée, parfois dans des pays qu’aucun candidat n’a encore visité, le porte-étendard de l’URD a, assurément, pris une longueur d’avance sur ses concurrents. Mais c’est le jour du vote qui le dira.

 

En tout cas, si les promesses faites sont respectées, Soumaïla Cissé n’aura pas à regretter cette tournée qui lui a permis de cerner de près les préoccupations de ses compatriotes de la diaspora. Un passage presqu’obligé pour toute personne voulant diriger ce pays demain. D’où la grande satisfaction des Maliens vivant dans ces pays au cours de cette tournée de Soumaïla Cissé en Afrique Centrale.  Un périple qui se poursuit présentement au Ghana et cela pour la seconde fois en moins de vingt jours.

                       Mamadou FOFANA,  Envoyé spécial

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. C’est vraiment ridicule! Comment peut-on prendre Alassane Dramane Ouattara comme un modèle? Un homme qui est arrivé au pouvoir en versant le sang des ivoiriens….pris comme modèle…

    Soumaïla Cissé ne gagnera pas les élections présidentielles…Parole de citoyen….

  2. ADO N’EST QU’UN ESCLAVE BENI OUI OUI DE LA FRANCE

    LE MALI N’A PAS BESOIN D’UN TEL PRESIDENT MAIS D’UN PATRIOTE QUI TIENDRA BON SUR LA QUESTION DE KIDAL

    SOUMAILA CISSE VENDRA L’AZAWAD A SON EX COLLEGUE URD MOUSSA AG ASSARID

    AH CE CISSE IL NE MANQUE PAS D’ARGENT DECIDEMENT

    MALIENS DE L’EXTERIEUR COMME DE L’INTÉRIEUR
    ALLEZ RECUPEREZ VOTRE DÛ PAGNE THE SUCRE

    MAIS LE JOUR VOTEZ LE PATRIOTE INTEGRE ZOU
    J’AIME MON PAYS JE VOTE SOUMANA SAKO

  3. C’est drôle et méchant que des africains arrivent à de telles appréciations .Comment quelqu’un qui a passé tout son temps à tuer les ivoriens à travers des coups d’ETAT,des rebellions ,et qui finalement arrive au pouvoir grâce aux bombes françaises et dont le seul mérite est de diviser les ivoiriens (le nord contre. le sud) peut-il être pris comme modèle? à moins que ce candidat soit celui déjà choisi par le MNLA et la France comme ce fut le cas de ADO par CHIRAC et son Compatriote COMPAORE dont le rôle dans la crise en côte d’ivoire est un tristement connu; dèjà en 2004 ,ce monsieur avait déjà promis la CPI à GBAGBO ,en 2011 cela est devenu effectif.Soyons donc vigilants car les mêmes causes produisent les mêmes effets(Compaoré facilitateur dans la crise ivoirienne,Compaoré facilitateur dans la crise malienne ,rebellion d’ADO nord de la côte d’ivoire ,MNLA au Nord du Mali ,tentative de coup d’état en 2002 en côte d’ivoire ,coup d’état au Mali,intervention de la France et de L’ONU ..),

  4. Comme le dit si bien Niyefôkoyesegou, rien que d’être affublé du titre d’Alassane Ouattara du MAli, je crois que Soumeïla devrait s’arrêter.
    Mais c’est ce qui arrive quand on a pas beaucoup de charisme.

  5. « Nous avons notre Alassane Ouattara » hé oui, comme le rebelle ADO, on dit que certains politiciens sont de mèches avec les bandits armés du Mnlatre et ça ça peut être une hypothèse plausible!

Comments are closed.