Soumaïla Cissé, candidat de l’Urd à propos de la présidentielle 2012 : «Nous souhaitons une campagne civilisée, sans insultes, ni fausses informations» ‘’Nous n’accepterons jamais que ce pays soit divisé’’

0
0





L’ancien président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Soumaïla Cissé, non moins candidat investi par l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) a signé le 9 décembre dernier son retour définitif au bercail. Et cela après 8 ans de bons et loyaux services au sein de l’Uemoa. 

C’est dans une liesse populaire que le président sortant de la Commission de l’Uemoa, Soumaïla Cissé,  a été accueilli le 9 décembre dernier par les jeunes  de l’URD. L’accueil était triomphal. Malgré le retard accusé par l’avion transportant Soumaïla Cissé de Ouagadougou, ils sont restés mobilisés pour  accueillir leur mentor. Parmi ses sympathisants, on pouvait noter les membres du groupe de réflexion international (Grin) et les  militants des partis comme Force citoyenne démocratique (FCD) et Convention de Réflexion et d’Action pour le Mali (COREAM). 

Arrivée vers 19 heures, Soumaïla Cissé en compagnie de son épouse Assan Traoré, avait de la peine à se frayer un chemin pour saluer ses militants et ses sympathisants venus de tous les coins du District de Bamako. L’enfant de Niafunké a été accueilli au son des éloges et autres louanges  pour son service loyal  rendu à la tête de l’Uemoa.

Après avoir remercié les responsables du parti notamment le président Younoussi Touré, les jeunes et les femmes pour leur dévouement, Soumi champion a appelé les militants à redoubler d’effort pour les combats futurs. Profitant de l’occasion, Soumaïla Cissé s’est exprimé sur le problème du nord. Pour lui, ‘’le Mali est un et indivisible. Nous n’accepterons jamais que le Mali soit divisé. Nous nous battrons pour l’unité quand nous serons au pouvoir. Ce pays a des vieilles histoires, des empires dont nous sommes fiers’’. Et d’ajouter : ‘’C’est dans l’union que le pays va se construire. Les défis sont nombreux, mais l’espoir est permis’’. Abordant la question des femmes, le mentor de l’Urd a déclaré : « Les femmes et les jeunes constituent les couches les plus faibles. Nous ferons en sorte que les femmes puissent être au plus haut niveau dans les institutions et dans le concert des nations…» S’adressant à la jeunesse, il a été clair : « Je m’engage avec vous. Sans vous, il n’y a pas de pays. Sans vous, il n’y a pas d’avenir. C’est vous qui devez être l’avenir de ce pays. Nous allons nous battre pour construire ce pays. C’est un combat que nous mènerons  ensemble.  Et nous utiliserons  les moyens pour y parvenir…»

A propos des élections, il affirmé que le parti est ouvert à tous. « Pendant la campagne que nous souhaitons civilisée, sans insultes, nous allons défendre nos idées et nos valeurs. C’est sur cette base que nous serons élus, pas de mensonge, pas de calomnie et pas de fausses informations. C’est dans ce sens que nous allons travailler pour gagner le pari », a laissé entendre Soumi Champion.

Par Modibo Fofana

Préparatifs de l’élection du 29 avril prochain

L’offensive de la jeunesse URD en première région !

L’information a été donnée le 10 décembre dernier à so

n siège, lors d’un point de presse animé par Dr Madou Diallo, président du mouvement des jeunes URD. Cette délégation composée d’une dizaine de personnes conduite par Dr Madou Diallo va sillonner les cercles de Kita, Kénieba, Bafoulabé, Yelémani, Kayes ville, Dièma et Nioro du Sahel. A travers cette descente sur le terrain, les jeunes du parti de la « poignée des mains » veulent s’enquérir de l’état des sections afin de les dynamiser et recenser les problèmes des jeunes de la première région.

Aussi s’agit-il, selon Dr Diallo, de mobiliser les jeunes à verser la caution de Soumaîla Cissé pour respecter l’engagement pris lors de son investiture. «Entre le candidat Soumaila Cissé et les jeunes, il y a un contrat de confiance. Et les jeunes honoreront leur engagement vis-à-vis du candidat », a dit le président des jeunes, Dr Madou Diallo.

Répondant aux questions des journalistes,  Dr Diallo a indiqué que la jeunesse URD est une jeunesse responsable qui sait où aller. Elle va se poursuivre dans d’autres régions, a promis le Dr Madou Diallo.

Ce point de presse a enregistré la présence de Timothée Dotéké Dako, Djenebou Diarra et  Moussa Sey Diallo respectivement 1er, 4ème et 5ème vice-présidents du mouvement des jeunes.

M L. Fofana

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.