Soumaïla Cissé à Dioïla : Ambiance de carnaval Une conférence régionale sur fond de cohésion

0
1

Le candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et une importante délégation, étaient en visite, le dimanche 22 janvier 2012,  à Dioïla, où se tenait la 7eme conférence régionale de Koulikoro. Tous les ténors du parti en 2e région ont fait acte de présence tant cette session statutaire se tenait à un moment important de la vie du parti à savoir la présidentielle de 2012. La conquête du pouvoir étant la raison d’être d’un parti politique, Soumaïla Cissé a profité de cette visite à Dioïla pour rencontrer le peuple URD. Partout, les élus locaux et les militants ont sorti la grosse artillerie pour réserver un accueil digne à leur camarade auréolé d’un bilan flatteur à travers sa gestion dans les différentes institutions, nationales et sous régionales.
Ce déplacement à Dioïla est la suite logique d’une visite qui avait commencé par Kolokani le samedi 21 janvier 2012.


Le bain de foule disséminée dans les artères principales à l’entrée comme à la sortie des villes traversées en dit long sur la popularité de l’homme.
Après Kassela, Zantiguila, Korokoro, Markacoungo, le cortège se mobilise vers Fana, un bastion stratégique dans le dispositif de l’URD dans la région de Koulikoro.


A Fana, l’accueil a été populaire. Salutations traditionnelles, mots de bienvenue du maire URD de la ville en la personne de Soumaïla Diaby. Prévu pour 5 à 10 minutes la cérémonie se prolongea dans cette ville pendant deux heures d’horloge, témoignage de l’hospitalité et de l’accueil, et surtout d’une ville qui aura déversé ses militants pour un soutien sans condition au candidat du parti.
Soumi en bambara s’adresse à ses militants en ces termes : «  Cette localité fut ma première affectation ». Il a ensuite rappelé aux populations les vertus du Grand Puits (colonba da) de Fana où il fut l’une des premières personnes à boire son eau avec son père, un puits porte – bonheur dit-on. Soumi n’a pas manqué de regarder également dans le rétroviseur pour rappeler le fameux BAC qui permettait la traversée du fleuve Bani située entre Fana et Dioïla, la préfecture. Le principe du BAC, à motricité humaine, consistait à tirer sur une corde à bout portant pour atteindre l’autre rive. Et au convoi de prendre la direction de Dioïla.


Dioïla, tout un symbole

14h24, les coups de fusil retentissent, conjugués aux cris de joie, la foule venait d’être libérée par l’arrivée du président Soumi. « Soumi président » scandait le peuple de Dioïla qui croit mordicus à la victoire de celui qui est considéré comme leur enfant adoptif. Enfant adoptif ? Soumaïla l’est, ici. Pour preuve, il a fait ses premiers pas à l’école A de Dioïla, la plus vieille des écoles de la cité.


A son arrivée donc, le cordon sécuritaire se mobilise, accompagnant Soumi dans son tour d’honneur, à pied, pour saluer l’immense foule à sa dévotion. Puis, revue des troupes pour une dernière fois, installation des invités et responsables du parti, présentation des officiels, le coup d’envoi est donné.
« Soumaïla Cissé est l’homme des situations difficiles, en atteste son excellente gestion à la CMDT » pouvait-on attendre de la bouche du présentateur sous des ovations nourries. « Soumaïla a aussi fait ses preuves au ministère des finances, au ministère de l’équipement et des transports sous le règne de l’ADEMA, mais également à l’UEMOA où il fut supplié de rester tant sa gestion fut d’une rare transparence. C’est par patriotisme et par souci de développement de son pays qu’il est retourné au Mali et se lancer dans la bataille de la présidentielle. Le pouvoir vous tend les bras », témoigne t-il.
Quant au représentant du PDR, il est formel : « Il faut vous rassurer Soumi : la victoire finale vous reviendra » disait-il d’une vive voix au candidat de l’URD. Et au secrétaire général de l’URD locale Bréhima Koné de faire savoir que le parti compte 54 conseillers municipaux dont 3 maires à Dioïla et présent dans 22 des 23 communes qui composent la localité.


« Soumi est la solution pour l’avenir », indiquait le représentant du parti FCD, un allié sûr.
L’adresse de Soumi au peuple URD de Dioïla
A Dioïla, où se tenait la 7eme conférence régionale du parti, Soumaïla Cissé s’est adressé aux personnes âgées, chasseurs, chefs traditionnels et chefs religieux, femmes et jeunes, pour leur présence massive. Il a adressé des remerciements particuliers à l’honorable Konimba Sidibé qui, de passage, a croisé Soumi et sa délégation. Le député élu à Dioïla a rebroussé chemin et le voilà sur la place publique pour fraterniser avec Soumi. Cela atteste de la valeur du Champion de l’URD.


Et à Soumaïla Cissé d’éclairer la lanterne du citoyen lambda : « Je suis de Dioïla, je suis un des vôtres pour avoir fait mes premiers pas à l’école A ici même. Je suis de Dioïla parce que, après Fana, je suis venu travailler ici. Je suis enfin de Dioïla pour avoir vu et vécu avec vous avant de voir Niafunké. Je suis donc venu me confier à vous », a déclaré Soumaïla Cissé pour qui « le Mali est au – dessus de tout ». C’est pourquoi il a dit aux populations venues l’accueillir qu’il cherche le pourvoir pour eux, pour leur épanouissement, pour l’emploi des jeunes. Et de conclure : « Donnons- nous la main pour faire avancer notre pays, dans l’entente ».


Après cette cérémonie riche en révélations, Soumaïla a assisté, à la clôture des travaux, de la 7e conférence régionale de Koulikoro qui se tenait dans la salle de conférence de cette localité. Le candidat de l’URD a demandé aux uns et aux d’être vigilant et remercié la section de Dioïla pout la bonne organisation de la conférence. Il a salué les partis amis qui ont fait allégeance à l’URD et réaffirmé que leur alliance n’est pas factice.
Au-delà de la présidentielle, Soumi a indiqué à ses camarades d’avoir le maximum de conseillers au niveau du Haut conseil des collectivités qui est dans sa phase transitoire vers le sénat. C’est sur l’intervention de Soumaïla, suivie des amendements portés à la résolution que la séance a été levée.
A noter que la prochaine conférence régionale de section pour la région de Koulikoro se tiendra à Koulikoro en juillet ou août prochain.
Issiaka Sidibé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.