Soumana Sacko investi par la CNAS-FH : « Prêt pour un nouveau Départ, le Vrai, le Bon »

0
4
Dr Soumana Sacko

C’est avec « humilité, mais aussi une conscience claire et nette de la lourde responsabilité qui en découle » que Soumana Sacko a pris bonne note de l’appel solennel qui lui a été lancé par les militants de son parti, afin qu’il accepte de briguer la magistrature suprême. Pour lui cet appel est un témoignage certain de leur confiance dans sa modeste personne. « Cet acte majeur dans la vie d’un parti politique est non seulement l’expression claire de vos espérances pour un avenir meilleur pour notre peuple, mais aussi l’affirmation ferme de votre détermination, notre détermination commune à proposer aux Maliennes et aux Maliens un pacte refondateur global qui serve de socle solide et de tremplin sûr pour un nouveau Départ, le Vrai, le Bon vers la réalisation des aspirations profondes du peuple laborieux  du Mali telles que proclamées le 22 septembre 1960 et le 26 mars 1991 ». Il s’agit des aspirations à la liberté et à la dignité humaine, au bien être moral, culturel et matériel, à la justice sociale et à l’égalité des chances, à la démocratie politique, économique et sociale tout comme l’unité de destin et au rayonnement de l’Afrique dans le concert des Nations libres et indépendantes.

Retrouver ce qui nous grandit !

La candidature de Soumana Sacko a été placée sous le sceau de « candidat du peuple par le peuple pour le peuple ». Belle ambition, selon Soumana Sacko, « mais aussi tout un programme dont la concrétisation exige que nous réussissions à motiver et à fédérer toutes les forces vives de la Nation, à l’intérieur comme de la diaspora, autour d’une mission commune à construire autour d’un seul mot d’ordre, à savoir : retrouvons ce qui nous grandit ». Ce qui nous grandit selon Soumana Sacko, c’est de retrouver le chemin de l’honneur et de la dignité, le goût du travail productif, bien fait et bien rémunéré, la voie du bonheur individuel et collectif par le labeur, comme nous y invite du reste notre hymne national.                               

Enumérant ce qui nous grandit, le Dr Sacko a énuméré l’amour de la patrie et le dévouement total et sans calcul à la cause du peuple, l’attachement viscéral à la justice sociale, ces valeurs cardinales que nous ont enseignées et léguées les pères fondateurs de la nation malienne, au nombre desquels les Présidents Mamadou Konaté, Modibo Kéita, Jean Marie Koné et Mahamane Alassane Haïdara, ainsi que leurs valeureux compagnons et compagnes de lutte, lesquels fidèles à leur serment de ne jamais trahir le peuple, ont pour nombre d’entre eux, sacrifié jusqu’à leur liberté, leur santé, leur vie.

Soumana Sacko a annoncé qu’il rendra au Président Modibo Kéita ce que l’Etat malien lui doit : des funérailles nationales officielles couronnant les funérailles populaires que le peuple lui a faites en mai 1977.                         

Ce qui nous grandit, poursuit-il, c’est le respect scrupuleux des deniers publics et des biens sociaux, la lutte sans merci contre la corruption et la délinquance financière, l’utilisation exclusive des ressources publiques d’origine interne ou externe, pour la satisfaction des seuls besoins publics… « Ce qui nous grandit, c’est aussi la défense résolue et la promotion sans relâche des acquis démocratiques et institutionnels de la révolution du 26 mars, y compris  la Constitution du 12 janvier 1992 dont l’adoption a donné lieu au taux de participation le plus élevé de toutes les consultations référendaires et électorales de toute l’histoire du Mali démocratique », soutient le candidat de la CNAS -FH.

Ce qui nous grandit, c’est : pouvoir proposer à notre peuple un pacte refondateur global pour la bonne gouvernance, le progrès économique et la justice sociale, refonder l’école à travers le Passem, le plan global Abdoulaye Singaré pour le sauvetage de l’école malienne, en la modernisant dans toutes ses composantes à hauteur des défis du 21ème siècle, moderniser et révolutionner les structures économiques, assurer notre souveraineté alimentaire et nutritionnelle, s’assurer que l’investissement privé, national et étranger, surtout dans les mines, la téléphonie mobile et dans l’agriculture soit encouragé mais fortement encadré par l’Etat dans l’intérêt primordial du Mali et des Maliens d’aujourd’hui et de demain. Le président de la Cnas-Fh a promis de convoquer les sociétés minières, le 9 juin pour réviser les contrats miniers, s’il était élu président de la République.                          

Soumana Sacko a par ailleurs proposé pour le renforcement de l’unité et la cohésion nationales, ce sentiment d’appartenir à un passé commun et de participer à la construction d’un avenir commun, « l’organisation d’un processus du genre Vérité, Justice, Dialogue et Réconciliation qui amène durablement la paix des cœurs et des esprits dans notre pays ».
 A. Sogodogo / B. Daou

******************************

 

Les coulisses de la cérémonie d’investiture de Soumana Sako

Figure emblématique                                                                   

Malgré son âge avancée, le Dr Seydou Badian Kouyaté, auteur de ‘’Sous l’orage’’, a tenu à être présent à l’ouverture du congrès de la Convention nationale pour une Afrique solidaire (CNAS-Faso Hèrè).

Omission                                                                                                     

Le Président du Parena Tiebilé Dramé a été gratifié d’une salutation particulière du président du CNAS-FH. Les partis invités ont été énumérés, ils venaient de prendre la parole un à un. Pour n’avoir pas pris la parole le Parena a été omis dans les félicitations, alors que son président était là. Grâce à la vigilance de certains, cette omission a été vite rattrapée par le Dr Soumana Sacko.

La gratuité de l’eau et l’électricité                     

Si Soumana Sacko est élu en 2012, il promet la la gratuité de l’eau potable et l’électricité. A l’ancien PM et PCA de l’EDM, Ousmane Issoufi Maïga qui était dans la salle, il a indiqué qu’il sera commis pour la mise en œuvre cette gratuité de l’eau et l’électricité.

Ovasion débout pour Baba Salah Cissé                    

L’artiste Baba Salah Cissé a fait ovationné debout la salle. Le maître de guitare a été comparé à Jimmy Hendrix par notre confrère Balla Tounkara, maître de cérémonie du jour. Ce génie malien de la guitare joue dans toutes positions. Il a arrosé le présidium de décibels en posant la guitare sur la table du présidium tout en continuant à le jouer forçant le Dr Soumana Sako à se lever pour l’applaudir debout et lui serrer la main.

Plus de 40 ans de carrière en musique                       

L’artiste Mah Kouyaté N°1 et Tata Bamba Kouyaté ont chanté en duo pour faire un titre exceptionnel à Dr Soumana Sako sans oublier l’épouse de Dr Soumana Sako qui était présente dans la salle. Ces doyennes de la musique malienne n’ont rien perdu de leur lustre d’antan.

Soumana Sako quitte la salle du Congrès         Dr Soumana Sako quitte la salle pendant la projection d’un film qui a retracé son parcours et des témoignages sur son passage au ministère des Finances de Moussa Traoré, à la primature de la Transition. On y voit les différentes rencontres du Dr Soumana Sako et Nelson Mandela, Yasser rafât et d’autres figures emblématiques. Le candidat à la présidentielle refuse de regarder derrière, une façon de dire, en avant !

Dr Soumana Sako versus ATT : plutôt ce qui nous grandit que ce qui nous unit

Contrairement à ATT dont le slogan de campagne était ‘’Retrouvons ce qui nous unit’’, Soumana a choisi ‘’ Retrouvons ce qui nous grandit’’. Si Zoro déteste une chose, c’est de nous retrouver sur du faux, du mensonge, enfin pour trahir le peuple.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.