Soumeylou Boubèye rompt le silence

0
3

L’Association pour le Soutien aux Actions de Soumeylou Boubeye Maiga (ASMA) a organisé son forum des leaders. Objectif : faire le bilan des actions menées. Mais aussi  et surtout, faire  connaître l’homme qu’elle soutien. C’était samedi dernier, au centre international de conférence de Bamako.

L’ASMA a gagné le pari de la mobilisation. La  grande salle était pleine comme un œuf. Ce qui fera dire à un invité que l’ASMA pèse plus lourd que certains partis politiques.

 

En effet, ils étaient nombreux à ce forum :Leaders  politiques,  religieux, chefs de quartier, les délégations venues des capitales régionales et de l’extérieur en l’occurrence du Burkina- Faso, de la Cote d’Ivoire, de la Mauritanie, du Sénégal,  du Congo ,etc.

La cérémonie a été marquée par les prestations de Tchialé Arby , de Nèba  Solo, Sidi Diabaté et Babani Koné. Mais aussi, par une projection de film. Un film qui retrace le long et riche parcours de Soumeylou Boubey Maiga.

 

Ce film a permis aux membres de l’ASMA, en majorité jeunes,  de  connaître le parcours de leur parrain. Mais aussi, l’homme et le sens de son combat. Il n’est un secret pour personne que Soumeylou Boubèye  est l’un des principaux acteurs du mouvement démocratique. Il fait partie de ceux qui ont combattu, à visage découvert, le régime dictatorial de Moussa Traoré. Il ressort  du film et des témoignages, que l’ ASMA est l’association qui s’est, le plus, investi dans l’humanitaire dans les régions du nord. Ses actions sont visibles dans les domaines  de l’éducation, de la santé, de l’eau potable, etc.

Dans son discours, M. Soumeylou a insisté sur le trafic d’influence, qui est légion dans notre pays. «Quoi que certains disent, personne n’est pas plus proche d’ATT que moi », a-t-il déclaré. Pour les analystes, c’est une pierre qu’il jette dans le jardin des membres du PDES qui se disent «héritiers d’ATT ». Pour  le parrain de l’ASMA, on ne peut pas hériter d’un vivant. Il précise que le bilan d’ ATT est le bilan d’un ensemble de partis politiques. Il a profité de l’occasion pour exprimer sa reconnaissance à Alpha Oumar Konaré et à ATT pour leur confiance en sa personne.

En abordant le chapitre des prochaines échéances électorales, le message de Soumeylou  est clair. « Nous nous battrons pour que le futur président de la République soit issu d’un parti politique », a-t-il fait savoir.

 

Cette déclaration a soulagé plus d’un membre de l’ADEMA PASJ dont il est le 5è vice -président. Car des  rumeurs  circulaient sur sa candidature à l’élection Présidentielle d’avril prochain.

Aboubacar Berthé

Ibrahim Sidibé (stagaire)

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.