Suite aux récents évènements au Mali : Les responsables du parti PACP ont fait le point

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Suite aux récents évènement dans notre pays par le départ forcé de l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra et la Nomination de M.Diango Cissoko, l’interférence de l’autorité militaire dans la vie politique du Mali, la Résolution 2085 du Conseil des Sécurités des Nations Unies et le récent protocole d’accord de MNLA et Ancar Edine, tels étaient l’objet d’une conférence de presse animée par le premier responsable du Parti pour l’Action Civique et Patriotique(PACP). Ladite conférence a eu lieu le Samedi 22 Décembre dernier au siège du parti sis à Faladié Sema. Animé par son président M.Yeah Samaké entouré par plusieurs cadres du parti.

Yeah Samaké

D’entrée de jeu M. Yeah Samaké, a déclaré que « son parti a pris note de la démission forcée du premier ministre par intérim Cheick Modibo Diarra ». Car selon lui  les conditions et les circonstances de son arrestation sont bien déplorables, mais aussi une bonne indication de la situation générale du Mali. Il a évoque les éventements du 11 décembre qui confirment « l’interférence l’autorité militaire dans la vie politique du pays ». Il a dénoncé aussi la soumission de l’autorité civile à celle militaire. A cet effet, le PACP par la voie de son président en appelle « aux autorités militaires de se tenir à l’écart par rapport à la chose politique et de se focaliser sur la mission qui est de recouvrer et de garantir l’intégrité de l’ensemble du territoire national », a-t-il exigé.

A propos de sa nomination à la tête du gouvernement de la transition M. Diango Cissoko, le PACP à travers son président « félicite et  souhaite plein succès  au nouveau PM dans l’accomplissement des deux missions qui lui ont été confiées notamment le recouvrement du septentrion de notre pays et l’organisation d’élection libre et transparence ».

Cependant, le président Samaké, a dit que « son parti exprime sa réserve sur ce choix porté sur la vieille classe en défiant la promesse et l’espoir du renouveau de la classe politique ». Ensuite il dira que « ce choix remonte le temps et il indique la référence de nos décideurs du sentier battu au changement. A ce titre, il a précisé que son parti met en garder que le choix de M.Diango Cissoko est un recul pour le Mali ».

En effet, au cours de cette conférence de presse les journalistes ont posé des questions concernant par exemple la préparation des élections, la libération des régions occupées, la tenue des assisses nationale enfin que les  maliens aient confiance à l’avenir du pays et à l’armée de jouer pleinement son rôle.

 

Aliou M Touré

 

 
SOURCE:  du   25 déc 2012.    

Une Réaction à » Suite aux récents évènements au Mali : Les responsables du parti PACP ont fait le point

  1. tienimango

    vive le pacp et nienkoro samake le futur president du mali….