Taoudénit : Le gouverneur Abdoulahy Alkadi prête serment

0

Le palais de justice de Tombouctou a abrité hier la cérémonie de prestation de serment du tout premier gouverneur de la région de Taoudénit Abdoulahy Alkadi. C’était en présence des autorités administratives et politiques, de tous les chefs de services régionaux, locaux de Tombouctou. On notait également la présence massive des communautés arabes de la nouvelle région, des membres de sa famille, des amis et de connaissances, venus de partout au Mali et des pays voisins pour soutenir le nouveau gouverneur.

Après tout protocole respecté, Abdoulahy Alkadi juré devant le juge et l’assistance de remplir avec loyauté ses fonctions de chef de l’exécutif régional. La région de Taoudénit a été crée en 2012 par la loi n° 018 du 2 mars 2012. Elle couvre une superficie  de 323 326 km2  et totalise une population de 134 000 habitants (Arabes, Touaregs, Peulhs  et Sonrhai). Au plan administratif, elle se compose de 6 cercles et 30 arrondissements. La région est limitée au Nord par l’Algérie, au Sud par la région de Tombouctou, à l’Est par les régions de Gao et Kidal et à l’Ouest par la République islamique de Mauritanie. Le relief est constitué de nombreux plateaux dunaires, de cuvettes et de massifs rocailleux.

La cérémonie terminée, le nouveau gouverneur a confié à la presse que l’insécurité, l’immensité de la région, l’enclavement, la non maîtrise de l’eau, constituent quelques entraves au développement. Il a ajouté que quoique désertique et immense, la région de Taoudénit recèle d’énormes potentialités dans son sous-sol qui pourrait contribuer à son développement.

A court terme le gouverneur de Taoudénit se fixe l’opérationnalisation de la région en rendant fonctionnelle l’administration régionale dans les meilleurs délais, en ramenant la sécurité avec l’accompagnement des Fama et des mouvements signataires, en ouvrant les portes de la région au développement économique et à la création d’emploi.

Le gouverneur a salué et remercié le président de la République Ibrahim Boubacar Keita qui s’est impliqué afin que la création des nouvelles soit une réalité. Il  a invité les partenaires techniques et financiers à aider à la réalisation d’infrastructures routières et des équipements, à la mise en place des services sociaux de base de santé, d’hydraulique, d’éducation et d’énergie.

L’atmosphère qui a régné depuis la veille est festive et la mobilisation était celle des grands jours. La communauté arabe qui est la dominante dans cette région, s’est réjouie de la création de cette nouvelle région qui, à coup sûr, rapprochera l’administration des administrés afin que celle-ci prenne et cerne mieux les difficultés des hommes vivant dans le désert.

M. SAYAH

AMAP-TOMBOUCTOU

PARTAGER