Tieman Coulibaly, ministre des affaires étrangères : « Nous voulons des élections, mais pas celles de la honte »

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale était hier face à la presse. Pour Tiéman Hubert Coulibaly, les lignes d’une intervention militaire au Mali bougent au niveau de la communauté internationale et si l’élan est maintenu, les élections prévues par l’Accord-cadre en 2013 pourront se tenir. Mais pas question, selon le ministre, de tenir des élections tant que Gao, Tombouctou et Kidal ne sont pas libérés, sinon ça va être des élections de la honte dont ne veut pas le Mali.

 

Tieman Coulibaly , ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale

A en croire le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale qui animait un point de presse dans la salle de conférence de son département, l’élaboration du concept opérationnel de l’intervention militaire de la communauté internationale au Mali étant faite par les experts, il est fort possible que la résolution de l’ONU soit voté le 26 de ce mois. Ce qui va enclencher le processus.

Entre-temps, le Mali aussi se prépare à travers le renforcement des capacités opérationnelles de son armée. Selon le ministre Coulibaly, si les choses doivent continuer dans cet élan, il est fort possible que l’agenda prévu par l’Accord-cadre, à savoir libérer le Nord et organiser les élections dans un an, pourrait être respecté. Ce qui voudrait dire que l’Accord-cadre ayant été signé en avril dernier, les élections pourraient être tenues en avril 2013. Pour le ministre des Affaires étrangères, c’est le souhait de tous les Maliens, mais faudrait-il encore que le premier défi qui est la libération du Nord soit vite relevé.

En tout cas, pas question pour lui de tenir les élections tant que Gao, Tombouctou et Kidal ne seront pas libérés, conformément à la volonté présidentielle et une grande partie de l’opinion nationale. « Je ne vois pas comment on peut prétendre organiser des élections alors que des territoires sont occupés. C’est pour piéger 4 millions d’habitants ? Nous voulons vite organiser les élections, mais pas celles de la honte », a expliqué Tiéman Coulibaly.

Le ministre a aussi abordé avec les journalistes, les efforts diplomatiques fournis par les autorités du pays depuis la mise en place du gouvernement d’union nationale. C’est par exemple le cas de la récente mission présidentielle au Qatar, où la délégation est revenue requinquée par les propos de l’émir de ce pays selon lesquels le Qatar n’a rien à voir avec les terroristes du Nord. Peut-être que des ONG qataris interviennent au bénéfice des bandes terroristes, mais pas l’Etat du Qatar, a plaidé Tiéman Coulibaly.

« Comment le Qatar peut-il combattre Kadhafi en Libye et venir soutenir au Mali les mêmes mercenaires qui soutenaient le régime déchu ? La position du Qatar n’est pas mitigée et sa bonne foi se saura bientôt », a témoigné le ministre. Le ministre des Affaires étrangères a aussi parlé de sa récente mission à Ouagadougou où il était allé faire le point au médiateur et lui signifier que le plaidoyer pour la reprise de la coopération avec les partenaires devrait continuer après le résultat obtenu au niveau de l’Union africaine.

A-t-il rencontré Ançar Eddine qui y avait aussi dépêché une délégation ? Non, parce qu’il n’avait pas reçu un mandat dans ce sens, mais il fallait y aller pour faire connaître la position du Mali par le médiateur, a-t-il ajouté. Pour le chef de la diplomatie malienne, partout où on doit parler du Mali, le ministre des Affaires étrangères qu’il est, doit être présent pour dire ce que veulent les Maliens. S’il est prématuré de chercher à rencontrer Ançar Eddine, il a souhaité que la Commission nationale de négociation promise par le chef de l’Etat soit mise en place pour élargir la base politique. Il a assuré que pour le moment les négociations n’ont pas commencé. « Au moment venu, on va négocier avec les frères maliens, mais cela n’exclut pas les éventuelles poursuites pour crimes de guerre commises », a averti le ministre des Affaires étrangères.

A-t-il des doutes sur la bonne foi du médiateur ? Pas jusque-là, a-t-il répondu, pour qui aujourd’hui il n’y a aucun élément d’appréciation qui puisse remettre en cause le médiateur de la Cédéao, à moins qu’on ne verse dans des procès d’intention.

Abdoulaye Diakité

           

SOURCE:  du   6 nov 2012.    

6 Réactions à Tieman Coulibaly, ministre des affaires étrangères : « Nous voulons des élections, mais pas celles de la honte »

  1. Bagayogo n 6

    MERCI MR LE MINISTRE, MAIS SI JAMAIS LE MALI ACCEPTE DE DIALOGUE
    AVEC ANSARDINE SIGNIFIQUE LE MALI A DIALOGUE AVEC AQMI :oops: :oops: 8-O 8-O

  2. dakabiton

    Ok mon ministre c’est compris maintenant, informe l’opinion avant tes depart si sa concerne le mali. Intrus au chargé de communication, monsieur le PDG de stélis Com. La communication s’est ton affaire avant que tu ne sois ministre. Confiance donc.
    Par rapport à IBK, je prie tous les maliens de le laisser, il a tout fait pour ce pays, s’il fait des choses qui ne vont pas avec sa personne, c’est parce qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. l’état doit s’occupe de lui, l’amener a se soigne. Au président de la république au 1er ministre Faites tout afin d’évacuer IBK pour ses soins si non dieu va maudire 11 fois de plus le mali comme Mahamoud Dicko et ses compagnons l’ont avant le coup d’état.
    Au petit Capitaine Traoré, Officier des Affaires publiques de Défense et de Sécurité, auteur de la lettre adressée à la Rédaction du Républicain pour répondre a monsieur Diallo l’honnête des militaires qui ne veulent pas défendre le mali (Je sais qu’il ya d’autre bon militaire comme toi DIALLO).
    militaire qui a décidé une grève de faim pour se débarque.
    Petit Capitaine perdu, vous n’avez pas fini de creuse les domiciles des enfants d l’ancien chef de l’état ATT accompagner de votre pilon appelé « Kolokalani » en bambara pour chercher votre soit disant or venu de suisse, je dis bien vous, car les personnes qui se sont présenter chez la fille de ATT Mme Bah Mabo Toure dans sa maison de Sotuba juste à côté des sapeurs pompier. le samedi un de ses hommes se faisait appelé Lieutenant, ils étaient tous armés jusqu’aux dents mais ne portaient que des tee shirt blancs. Les vendredis et samedis les habitants de ceux quartier avait du mal à circuler non loin de chez la nommée. 0n t’arrêtait et t’amenais dans un coin pour subir un interrogatoire. Ceux qu’on ne comprenait pas si c’est des envoyer de l’état pourquoi le pilon appelé « Kolokalani » en bambara ou-bien la justice malienne commence à travailler avec des fétiche? Le monsieur qui tenait le pilon appelé « Kolokalani » en bambara disait le 1er jour le Vendredi soir » Ne nous humilie pas comme tu l’as fait dans l’autre maison montre nous l’or et l’argent voler de la suisse et déposer ici dans cette maison » enfin de compte ils n’ont rien trouve le monsieur reprend « Ah si tu es incapable nous montre l’or et l’argent et les armes qui sont cachées montre nous les. » N’ayant rien vu le plus gradé avait ordonné au lieutenant de rentrer, au départ de ce dernier le lieutenant dit au reste du groupe qu’il n’abandonnerait jamais les lieu tant qu’il ne retrouve pas ceux qu’ils sont venus cherches. Pour le moment toute la cour a été laboure par la machine jusqu’à 3m de profondeur sans suite le reste à savoir si le lieutenant a pu trouver son fameux or et que lui il le cache pour lui-même. La crainte est qu’il ne faut qu’ils mettent quelque chose dans la cour qui n’était pas babas car mon lieutenant est très déterminé.

  3. dakabiton

    Ok mon ministre c’est compris maintenant, informe l’opinion avant tes depart si sa concerne le mali. Intrus au chargé de communication, monsieur le PDG de stélis Com. La communication s’est ton affaire avant que tu ne soit ministre. Confiance donc.
    Par rapport à IBK, je prie tous les maliens de le laisser, il a tout fait pour ce pays, s’il fait des choses qui ne vont pas avec sa personne, c’est parce qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. l’état doit s’occupe de lui, l’amener a se soigne. Au président de la république au 1er ministre Faites tout afin d’évacuer IBK pour ses soins si non dieu va maudire 11 fois de plus le mali comme Mahamoud Dicko et ses compagnons l’ont avant le coup d’état.
    Au petit Capitaine Traoré, Officier des Affaires publiques de Défense et de Sécurité, auteur de la lettre adressée à la Rédaction du Républicain pour répondre a monsieur Diallo l’honnête des militaires qui ne veulent pas défendre le mali (Je sais qu’il ya d’autre bon militaire comme toi DIALLO).
    militaire qui a décidé une grève de faim pour se débarque.
    Petit Capitaine perdu, vous n’avez pas fini de creuse les domiciles des enfants d l’ancien chef de l’état ATT accompagner de votre pilon appelé « Kolokalani » en bambara pour chercher votre soit disant or venu de suisse, je dis bien vous, car les personnes qui se sont présenter chez la fille de ATT Mme Bah Mabo Toure dans sa maison de Sotuba juste à côté des sapeurs pompier. le samedi un de ses hommes se faisait appelé Lieutenant, ils étaient tous armés jusqu’aux dents mais ne portaient que des tee shirt blancs. Les vendredis et samedis les habitants de ceux quartier avait du mal à circuler non loin de chez la nommée. 0n t’arrêtait et t’amenais dans un coin pour subir un interrogatoire. Ceux qu’on ne comprenait pas si c’est des envoyer de l’état pourquoi le pilon appelé « Kolokalani » en bambara ou-bien la justice malienne commence à travailler avec des fétiche? Le monsieur qui tenait le pilon appelé « Kolokalani » en bambara disait le 1er jour le Vendredi soir » Ne nous humilie pas comme tu l’as fait dans l’autre maison montre nous l’or et l’argent voler de la suisse et déposer ici dans cette maison » enfin de compte ils n’ont rien trouve le monsieur reprend « Ah si tu es incapable nous montre l’or et l’argent et les armes qui sont cachées montre nous les. » N’ayant rien vu le plus gradé avait ordonné au lieutenant de rentrer, au départ de ce dernier le lieutenant dit au reste du groupe qu’il n’abandonnerait jamais les lieu tant qu’il ne retrouve pas ceux qu’ils sont venus cherches. Pour le moment toute la cour a été laboure par la machine jusqu’à 3m de profondeur sans suite le reste à savoir si le lieutenant a pu trouver son fameux or et que lui il le cache pour lui-même. La crainte est qu’il ne faut qu’ils mettent quelque chose dans la cour qui n’était pas babas car mon lieutenant est très déterminé.

  4. dakabiton

    Ok mon ministre c’est compris maintenant, informe l’opinion avant tes depart si sa concerne le mali. Intrus au chargé de communication, monsieur le PDG de stélis Com. La communication s’est ton affaire avant que tu ne soit ministre.
    Par rapport à IBK, je prie tous les maliens de le laisser, il a tout fait pour ce pays, s’il fait des choses qui ne vont pas avec sa personne, c’est parce qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. l’état doit s’occupe de lui, l’amener a se soigne. Au président de la république au 1er ministre Faites tout afin d’évacuer IBK pour ses soins si non dieu va maudire 11 fois de plus le mali comme Mahamoud Dicko et ses compagnons l’ont avant le coup d’état.
    Au petit Capitaine Traoré, Officier des Affaires publiques de Défense et de Sécurité, auteur de la lettre adressée à la Rédaction du Républicain pour répondre a monsieur Diallo l’honnête des militaires qui ne veulent pas défendre le mali (Je sais qu’il ya d’autre bon militaire comme toi DIALLO).
    militaire qui a décidé une grève de faim pour se débarque.
    Petit Capitaine perdu, vous n’avez pas fini de creuse les domiciles des enfants d l’ancien chef de l’état ATT accompagner de votre pilon appelé « Kolokalani » en bambara pour chercher votre soit disant or venu de suisse, je dis bien vous, car les personnes qui se sont présenter chez la fille de ATT Mme Bah Mabo Toure dans sa maison de Sotuba juste à côté des sapeurs pompier. le samedi un de ses hommes se faisait appelé Lieutenant, ils étaient tous armés jusqu’aux dents mais ne portaient que des tee shirt blancs. Les vendredis et samedis les habitants de ceux quartier avait du mal à circuler non loin de chez la nommée. 0n t’arrêtait et t’amenais dans un coin pour subir un interrogatoire. Ceux qu’on ne comprenait pas si c’est des envoyer de l’état pourquoi le pilon appelé « Kolokalani » en bambara ou-bien la justice malienne commence à travailler avec des fétiche? Le monsieur qui tenait le pilon appelé « Kolokalani » en bambara disait le 1er jour le Vendredi soir » Ne nous humilie pas comme tu l’as fait dans l’autre maison montre nous l’or et l’argent voler de la suisse et déposer ici dans cette maison » enfin de compte ils n’ont rien trouve le monsieur reprend « Ah si tu es incapable nous montre l’or et l’argent et les armes qui sont cachées montre nous les. » N’ayant rien vu le plus gradé avait ordonné au lieutenant de rentrer, au départ de ce dernier le lieutenant dit au reste du groupe qu’il n’abandonnerait jamais les lieu tant qu’il ne retrouve pas ceux qu’ils sont venus cherches. Pour le moment toute la cour a été laboure par la machine jusqu’à 3m de profondeur sans suite le reste à savoir si le lieutenant a pu trouver son fameux or et que lui il le cache pour lui-même. La crainte est qu’il ne faut qu’ils mettent quelque chose dans la cour qui n’était pas babas car mon lieutenant est très déterminé.

  5. npogo

    Sile Mali accèpte la négociation avec l’un de ses groupe terroriste vous allez voir que tous les bandits térroristes seront convertis à cet groupe, et nous allons voir la porte d’une nouvelle crise ouverte.
    la seul solution d’une paie durable c’est la guerre total contre tous ces groupes térroristes sans exèption et instaurer l’intégrité territorial , et après la guerre et les travaux de la CPI sur leurs crimes commis à AGHELOC et dans les autres régions du nord du Pays, on peut èssayé de négocié c’est tous.

  6. cherif

    Je suis vraiment fier de notre chef de la diplomacy. Il incarne l eloquence et la clarte necessaire pour ce boulot.voici l homme qu il faux a la place qu il faux.le reste du regime a beaucoup a apprendre de lui.un ministre doit etre capable et eloquent a la fois