Téléphone Rouge – Calomnie dévoilée: IBK ne s’est jamais opposé aux travaux de construction de la route de Guinée

0
0

 

 

La rumeur qui a couru les rues à Bamako, selon laquelle le président du RPM avait refusé que son mûr de clôture soit cassé dans le cadre de la construction de la route qui traverse Sébénicoro et donne à la frontière guinéenne, n’était qu’une pure calomnie. IBK lui-même s’en est expliqué le weekend dernier à Sikasso. «A l’époque, j’ai demandé qu’on me dise ce que la route prendra sur mon domaine afin de pouvoir reprendre ma clôture. Je suis prêt à céder n’importe quel espace pour le Mali. C’est dommage que les gens se soient mis à raconter des méchancetés sur moi. Ils ne connaissent pas. Ils ont finalement 30 m2 sur mon domaine. Je ne m’en suis pas plaint». C’est dans l’amertume que s’est exprimé IBK sur cette question. Comme quoi, personne n’est à l’abri des «bouches pourries».

 

 IBK n’a pas déménagé

Les mêmes méchantes langues avaient continué à raconter que IBK avait déménagé à Kouloubléni (en commune I du District de Bamako) sur conseil des charlatans. IBK s’en est marré jusqu’aux larmes avant de dire : «Je n’ai pas déménagé. Je suis accessible à Sébénicoro. Je ne sais pas ce que ces gens gagnent à me calomnier, mais c’est mal me connaître. On n’est qu’au début, ils diront d’autres mensonges et ils auront honte d’eux mêmes».

Direction générale des Aéroports du Mali

La PDG échappe à « l’article 320 »

La Présidente directrice générale des ADM, Mme Thiam Aya Diallo, a failli être lynchée par certains de ses collaborateurs le mardi dernier. Prise en otage pendant plusieurs heures, elle n’a du sa vie sauve qu’à l’intervention du ministre de l’Equipement et des transports, Ahmed Diane Séméga, qui a réussi à l’extraire des griffes des travailleurs déchainés. A l’origine du coup de sang des employés, le fameux processus de privatisation des ADM. Dans ce processus en fin d’exécution, on parle de licenciement de plusieurs travailleurs. A rappeler que les femmes employées des ADM avaient organisé plusieurs manifestations pour protester face à la privatisation presqu’arrivé à terme. Apparemment, Mme Thiam qui traine la réputation d’être «grosse de tête» n’a pas su communiquer avec ses interlocuteurs qui ont failli lui «clouer définitivement le bec». Heureusement !

Aéroport Bamako Sénou

Le service d’information ne travaille plus !…

Depuis maintenant plusieurs mois, les Aéroports du Mali traversent une crise de gestion liée à l’arrogance de certains de ses responsables. Ainsi, pour boycotter la hiérarchie, certains services ont purement et simplement arrêté de travailler. C’est le cas du service d’information qui annonce les retards aux hauts parleurs et qui informe les passagers sur les dispositions à prendre. Désormais c’est le bouche à oreille entre passagers, compagnies et agences de sureté.

… Enregistrements manuels des passagers

Négligence ou sabotage? Personne ne saurait dire. En tout cas, depuis quelques temps, le système d’enregistrement des passagers à l’aéroport international de Bamako Sénou est en panne. Du coup, les passagers sont enregistrés manuellement au grand dam des usagers victimes des retards et autres désagréments. Comment cela peut-il être admissible au moment où les consignes de sécurité sont au niveau rouge sur tous les aéroports des pays membres du Sahel ? Un service qui d’ordinaire ne rassure pas, a-t-il le droit de pécher si impunément ? Nous sommes encore une fois au Mali !

Rassemblés par Abdoulaye Niangaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.