Tombouctou : Le président de la commission nationale de renouvellement des instances du Cnj-Mali Oumar Cissé agressé par des jeunes

2

Le président de la Commission nationale de renouvellement des instances du Cnj-Mali, Oumar Cissé, non moins président du Conseil régional de la jeunesse de Tombouctou, a été agressé le mercredi dernier par des jeunes  dans la salle de conférence de l’Assemblée régionale de la cité des 333 saints. Contacté par nos soins, une source sur place à Tombouctou nous a confié que l’agression du président de la Commission nationale de renouvellement s’explique par la partialité de ce dernier lors de l’étape de Tombouctou, où il se trouvait pour superviser les travaux.

” Le président de la Commission nationale de renouvellement a voulu nous imposer un jeune  du parti au pouvoir. Ce dernier, selon lui, est ressortissant de Goundam et répond au nom de  Djouguel Mahamane Maïga dont le père est tête de liste du Rpm et un intime ami du ministre Mahamane Baby.  Nous avons refusé. Ce n’est pas tout. Il voulait mettre en place ce bureau régional en excluant le cercle de Tombouctou” nous a confié notre source. Suite à cette agression,  le Président Oumar Cissé a été légèrement blessé au pied. Joint par nos soins hier jeudi depuis Tombouctou, l’intéressé lui-même nous  a confirmé son agression par “des jeunes à la solde des hommes politiques”.

” C’est vrai, j’ai été agressé par un certain Sandy Djittèye, manipulé par des hommes politiques. De commun accord avec les autres cercles de la région, nous étions parvenus à faire un consensus autour de Djouguel Mahamane Maïga de Goundam. C’est au moment où on s’apprêtait à valider ce bureau que le nommé Sandy a créé ce désordre. Avec un groupe de jeunes, ils ont aussi brûlé des pneus en faisant comme s’il y avait une tension autour de la mise en place de ce bureau régional, tandis qu’il n’en est rien” a précisé M. Cissé.

Il a aussi balayé d’un revers de main, l’information selon laquelle le cercle de Tombouctou n’était pas représenté dans le bureau régional. Il nous est revenu que suite à cet incident, le bureau national du Cnj-Mali a demandé de reporter sine die la mise en place du bureau du Conseil régional de Tombouctou.               

K.THERA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. C’est le président lui-même qui a agressé les jeunes en premier donc il doit s’attendre aux conséquences de son comportement irresponsable.

  2. Ce meme Cissé a été toujours manipulé par des hommes politiques de l Adema a Tobtou . Il est a la base de la mesentente entre les jeunes a Tbtou Il a juste recu ce qu il a semé a Tbtou et il en sait quelque chose.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here