Top secret – Union pour la République et la Démocratie : Oumar n’a t-il pas le destin de président ?

3
0
Oumar Ibrahima Touré ancien ministre malien de la Santé

OIT (Oumar Ibrahim Touré) est, une fois encore, dans les colonnes des journaux. Pas pour l’affaire du Fonds mondial mais cette fois-ci pour son probable retour à l’Adéma Pasj. Annoncé tambour battant, le concerné a vite pris le devant en s’insurgeant contre cette information. OIT, il ne faut pas se leurrer est une des pièces maîtresses du parti de la poignée de mains. Depuis le ministère de l’Elevage et de la Pêche jusqu’à celui de la Santé, il a beaucoup contribué à l’enracinement de son parti, l’Urd dont il est membre fondateur. Mais, comme presque tous les anciens Ministres tels que Iba N’Diaye, N’Diaye Ba, Sina Damba, Abdoul Wahab Berthé, Sékou Diakité, etc., OIT était, semble-t-il, dans la logique d’un 3ème mandat pour ATT. Car, de nombreux cadres et dirigeants de la sphère politique et administrative y avaient été préparés. Condition sine qua non pour rester au gouvernement ou à son poste. Mais, par la force des choses, ils ont tous été déchantés. OIT étant un homme direct avait trop avancé dans sa démarche. Ce qui a failli lui coûter cher. Sinon, après le retrait probable des vieux Younoussi Touré, Bandiougou Bidia Doucouré, Cheick Hamalla Bathily, Abdoulaye Koïta, etc., OIT a plus de chance de prendre les destinées du parti de la poignée de mains. Alors, pourquoi va-t-il quitter l’Urd ? En le faisant, il risque de se mettre le doigt dans l’œil car il reste un homme de confiance de Soumaïla Cissé champion, son grand frère, et tant d’autres au sein du parti après ses excuses publiques intervenues de sa suspension pour conduite fractionnaire.

PARRAINAGE POUR LA PRESIDENTIELLE

Le tohu-bohu autour des élus municipaux

Ils étaient nombreux les candidats déclarés à la présidentielle à ne pas se soucier de cette donne. Alors, pour amuser la galerie, n’importe qui faisait réunir la presse pour se déclarer candidat à la succession du Général Président. Aujourd’hui, face à cette étape cruciale, de nombreux candidats se cherchent. Certains, semble-t-il, ont bénéficié de la largesse des grands partis comme l’Adéma Pasj et l’Urd pour se faire parrainer. Pour d’autres, il aurait fallu des billets de banque pour corrompre des élus afin qu’ils apposent leur signature pour le parrainage en ne tenant pas compte d’une quelconque sanction du parti. Le dernier larron serait en train de remuer ciel et terre pour pouvoir avoir le parrainage. Normal, il faut le dire car il est toujours important de creuser le puits pour l’avenir. Certains de nos cadres n’en ont jamais cure. Aujourd’hui, ils sont obligés de vendre leur âme aux diables.

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT

La déchirure de la colombe blanche

L’oiseau de la paix est en phase de se déchirer pour une décision, semble-t-il, unilatérale de son jeune président héritier Tiéman Coulibaly. Connu d’être un des alliés naturels de l’Abeille solitaire (Adéma Pasj), le parti voulait cette année changer de position. Pour, dit-on, soutenir soit IBK ou Soumi champion, tous originaires de l’Abeille solitaire. Contre toute attente, le président Coulibaly aurait choisi certains de ses lieutenants pour aller faire une déclaration de soutien au Pr. Dioncounda Traoré. Toutes choses qui, nous dit-on, auraient provoqué le courroux de pas mal de cadres du parti. Lesquels, affirme-t-on, seraient dans leur propre logique. Alors, s’ils ne sortent pas officiellement, nous disons que l’UDD est avec Dioncounda. C’est de bonne guerre.

L’ADEMA ET LA PRESIDENTIELLE

Tout mettre en œuvre pour empêcher le takokélén de Soumi

A quelques jours du 1er tour de la présidentielle, le Pasj semble dans une autre logique. Convaincu de la force que représente son ancien candidat, le parti serait en train de monter toutes ses stratégies afin de le pousser au second tour. Toutes choses qui, selon des indiscrétions, pourront être un avantage pour le président de l’Assemblée nationale. Car, estime-t-on, Dinoncounda au 2ème tour serait imbattable. Il pourrait bénéficier du soutien de nombreux partis politiques comme le Cnid, le Parena, le Mpr, le Rpm et le Pdes. Alors, il s’agit de tout faire pour que le champion ne soit pas élu dès le 1er tour, il étant le seul à avoir une force réelle pour le faire. Surtout que le problème de parrainage est en train de bloquer les nombreuses candidatures fantaisistes.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
aou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 118</span>
Membre
aou 118
4 années 6 mois plus tôt

On ne viole pas la constitution meme en faisant des suppositions. J’admire ATT et il fait son temps, logique de 3eme mandat ?

aou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 118</span>
Membre
aou 118
4 années 6 mois plus tôt

Le ridicule ne tue pas dans ce Pays. La responsabilite morale, qu’en faites vous ?

krakie<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
krakie 8
4 années 6 mois plus tôt

JE souhaite de tout coeur pour le bien de notre pays,nous avons besoin,d’une personne compétente,plus aptes et plus dynamique,pour porter notre avenir trés loint.Le peuple Malien a besoin en ce moment difficile pour chacun d’entre nous,trés difficile pour nos fréres et soeurs qui sont refugier dans les different pays de la sous region toute notre solidarité pour ses familles deplacer qui souffrent loin de leurs pays.Face a cette situation nous avons besoin de SOUMAILA CISSE LUI,est capâble de redresser la situation homme de paix un trés grand economiste ayant une vision trés large du mali et des relations internationnale pragmatique nous avons besoin de lui de se compétences pour tirer le MALI de cet bourbier.vive le mali vive la paix,sur l’ensemble du territoire.KRAKIE

wpDiscuz