Tournée de l’ex premier ministre en deuxième région : Koulikoro adopte Modibo Sidibé et lui promet la victoire en 2012

1
5

Après Tombouctou et Mopti, Modibo Sidibé continue sa visite de courtoisie et de prise de contact avec les notabilités, les imams et les chefs coutumiers du pays. Hier mercredi 28 décembre, il était à Koulikoro. En plus de la capitale du Meguétan, l’ex-premier s’est rendu à Massala,  Fabougou, Doumba et Sirakorola. Avec les notabilités, familles fondatrices, imams, chefs de villages et autres chefs coutumiers, il a parlé des élections générales de 2012, surtout de sa candidature à la magistrature suprême. Pour le rendez électoral du 29 avril prochain, Modibo Sidibé a sollicité et obtenu les conseils et les bénédictions des notabilités des localités visitées.


C’est par le vestibule de la famille Fané de Massala qu’a commencé cette étape dans le Meguétan. Le chef de village de Massala, Siaka Fané était entouré pour la circonstance de ses conseillers et des griots. Après avoir fait la présentation de la délégation et planté le décor, la parole fut donnée au chef du village, comme il est de tradition dans nos villages. Celui-ci a passé le relais à l’un de ses conseillers , en la personne de Bamamourou Ballo, qui a souhaité la bienvenue à Modibo Sidibé est à sa délégation, car il est avant tout leur cousin à plaisanterie: ils sont forgerons et Modibo Sidibé est peul. ”C’est dans ce vestibule que vous voyez qu’Alpha Oumar Konaré a eu les rênes du pouvoir, après lui ATT. Si Modibo Sidibé est là ce matin, il a fait l’essentiel et la balle est dans notre camp. Lui il n’est pas contre les autres, c’est notre esclave, il verra la suite, nous  lui demandons seulement de nous informer à temps, mais nous lui disons déjà qu’il a le pouvoir” a-t-il laissé entendre. Il a été soutenu par Sory Fané, pour qui la victoire de Modibo Sidibé est assurée, car il porte des signes qui ne trompent pas.
   

Du vestibule des Fané de Massala, Modibo Sidibé et sa délégation sont arrivés dans la capitale du Meguétan. Ici, les jeunes, filles et garçons étaient nombreux à l’accueil, mais la mobilisation des femmes était exceptionnelle sous la houlette d’Awa Diarra dite Yah. C’est en carnaval que la délégation a fait son entrée. Première destination, le chef de village de Koulikoro plateau III, Tiémoko Diarra, puis  ce fut le tour  de  l’imam de Plateau III,  Amadou Cissé, qui a fait une prière et des bénédictions dans les mains de Modibo Sidibé, avant d’en faire d’autres pour une bonne tenue des élections dans la paix et la stabilité dans notre pays.
Les familles visitées à Koulikoro ville ont été celles des Diarra à Koulikoroba, dont le chef de village actuel est Djibril Diarra, qui est un ami  d’enfance du capitaine Mamadou Sidibé, père de Modibo Sidibé, ”Le capitaine était un notre chef de grin au Badialan, on jouait à la belote ensemble, c’était le bon vieux temps. Modibo, tu es chez toi, c’est le contraire qui allait nous surprendre. Ta visite de ce matin n’est pas une surprise pour moi, parce que je connais ton père et je connais ta famille”.


 Le patriarche des Diarra n’était pas seul à recevoir le fils du capitaine Sidibé. En plus de ses conseillers, il y avait le chef des chasseurs de Koulikoro, Abdoulaye Fayon, la représentante des femmes et celui des jeunes. L’étape de Koulikoro ville s’est achevée par des familles, celle du chef des Somono, Ba Ibrahima Fofana, mais c’est Ousmane Idrissa Fofana, conseiller et non moins enseignant, qui a parlé au nom de la famille Fofana, ”Modibo Sidibé,  vous êtes l’espoir  du Mali , on se rend compte à quel point ce pays a eu de la chance, c’est-à-dire une chance exceptionnelle . Monsieur Sidibé, vous êtes l’incarnation de la  vertu du Mali, c’est la raison pour laquelle ce pays a besoin de vous. Ce n’est pas pour rien que vous avez fait 25 ans dans la gestion des affaires de ce pays”. Très ému et comblé, Modibo Sidibé s’est rendu chez l’imam de Koulikoro, El Hadj Bassikidi Kané, l’imam des imams dans la région de Koulikoro, pour qu’il fasse des bénédictions. Ici,   plusieurs jeunes de Koulikoro lui ont été présentés par l’imam.


Avant d’arriver à Sirakorola, deuxième étape de la journée, Modibo Sidibé s’est arrêté à Doumba, Fougadougou pour saluer les imams et chefs de villages. C’est par la famille de Moussa Traoré, l’un de ses oncles, qu’il débuté la  prise de contact de Sirakorola, avant se rendre chez les imams et chefs de villages, Gaoussou Coulibaly, Drissa Traoré et Ladji Mory Camara.


Comme partout ailleurs, les chefs coutumiers ont formulé des bénédictions. Avant de revenir  à Bamako, Modibo Sidibé a fait le tour des vestibules maraboutiques de Moribabougou, ici il a été accueilli par les jeunes qui sont déterminés pour sa victoire le 29 avril 2012. Tout comme les jeunes, les femmes de Moribabougou ne veulent pas rester en marge. C’est pourquoi elles ont donné leur  parole de se battre pour leur champion.  A la différence des autres localités visitées, les clubs de soutien à Modibo Sidibé de Koulikoro sont dirigés par des responsables des partis politiques comme l’Adema avec Bakoroba Kane dit Bako et Monsieur Dia premier vice-président du conseil de cercle de Koulikoro. Il est du PIDS.
Kassim TRAORE
Envoyé spécial dans la région de Koulikoro

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
lartist<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 177</span>
Membre
lartist 177
4 années 8 mois plus tôt

Votons modibo en 2012 lui seul peut nous conduire!

wpDiscuz