Tournée de Modibo Sidibé dans la région de Kayes: « L’enfant du terroir » reçoit tous les honneurs dû à un présidentiable

0
1

L’on pouvait, sans doute, croire que c’est tout Kayes qui est sorti le 3 janvier dernier pour réserver à Modibo Sidibé – futur candidat à l’élection présidentielle de 2012 – un accueil historique.


De Kayes à Kita en passant par Diéma, Nioro du sahel, Yelimané, Diamou, Selenkegni, Bafoulabé, Mahina, Wassala et Manantali…, les préoccupations des populations ont porté sur l’eau potable, l’éducation, la santé, la diaspora…
Pour répondre à l’appel à candidature de ses nombreux fans, Modibo Sidibé a enclenché, le 12 décembre dernier, une vaste offensive sur le terrain.
L’objectif était de signifier son acceptation à se positionner candidat à l’élection présidentielle de 2012 et de recueillir les bénédictions des notabilités.
L’étape de la région de Kayes a débuté le lundi 02 janvier dernier.


En mobilisant des milliers de militants et de sympathisants en l’honneur du candidat Modibo Sidibé, la ville de Kayes a sans doute gagné le pari de la mobilisation sur les régions.


En effet, Modibo Sidibé à été accueilli dans la plus grande ferveur à l’entrée de la ville et escorté par une flopée de motos et d’automobiles, tous drapés aux couleurs du futur candidat.


Une grande festivité attendait la délégation sur la place de l’indépendance de Kayes. Là, griots, confréries des chasseurs, Associations, Clubs de soutien…tous rivalisaient d’ardeur pour réserver au futur candidat un accueil triomphal. En effet, Modibo Sidibé était en terrain très connu.
Au nombre des interventions, figurait en bonne place celle de « l’ami de toutes les couches sociales de Kayes ». Hamet Niang, (personnalité très influente à Kayes), qui n’est pas passé par quatre chemins pour rassurer Modibo Sidibé de tout son soutien. « Nos énergies et nos bénédictions sont à toi », a-t-il  dit.
Prenant la parole, Modibo Sidibé a tout simplement remercié le public venu très nombreux tout en lui rassurant sa volonté de briguer la magistrature suprême en réponse à la demande des Associations et Clubs de soutien constitués en son nom. 
Après la cérémonie de bienvenue, Modibo Sidibé et sa suite ont rendu une visite de courtoisie aux Imams et chefs de quartiers de la ville de Kayes. Et le lendemain, ce fut la descente dans les cercles, communes et villages.
Sous la direction du président des Associations et clubs de soutien de Kayes, Alou Keïta, la délégation a rencontré les notabilités de plusieurs villages dans l’ensemble des cercles que compte la région de Kayes.
D’abord, de Kayes à Yelimané en passant par Djandumbéra, Sero, Arguetta, Dokofry, Diafounou, Diongaga, Gory… Ensuite de Kayes à Kita en passant par Diamou, Selenkegni, Bafoulabé, Mahina, Wassala et Manantali, Keniéba…Partout où la délégation est passée, la population est sortie massivement pour l’accueillir en liesse et lui soumettre ses doléances et réclamer sa candidature.
Auparavant, Modibo Sidibé et sa suite sont passés par Diéma et ensuite à Nioro du Sahel. Le clou de cette étape a été la rencontre avec le grand chérif de Nioro, Bouye Haïdara, lequel n’a pas manqué de formuler des bénédictions à l’endroit du candidat.


A Nioro, c’est une marrée humaine qui a accueilli Modibo Sidibé à 10 km de la ville. Autorités locales, élus municipaux, militants, sympathisants, tous étaient là pour témoigner leur soutien au candidat. La Maison du peuple, qui a abrité la cérémonie de bienvenue, était bourrée à craquer de monde. L’on pouvait à peine s’y frayer un chemin. Accédant à la salle sous les you you des griots et autres éloges des militants, le candidat a été émerveillé par la grande mobilisation ainsi faite en son honneur.


En effet, les membres et sympathisants des clubs de soutien sont venus très nombreux de par tout le cercle.
Le grand Chérif a livré, une heure durant, un discours aussi sévère que véridique. Il a parlé des maux qui minent la politique malienne avant de dire son mécontentement vis-à-vis des plus hautes autorités, lesquelles, dit-il, ne font rien pour l’épanouissement de sa religion, l’islam. Aussi, l’adoption du Code de la famille s’est invitée dans le débat.  Le grand chérif a demandé à ce que la liberté des musulmans soit respectée par rapport à la célébration des fêtes musulmanes.


En réponse, le porte parole du candidat Modibo, M. Konaté, a dit avoir pris bonne note des recommandations du Grand Chérif. Ces recommandations, dit-il, seront prises en compte dans le programme de société du candidat Modibo.
Très satisfait, des échanges, le Chérif a formulé des bénédictions à l’endroit de son hôte.
A l’allure où les choses vont, la déclaration officielle de candidature de Modibo Sidibé ne saurait tarder. Sur toute l’étendue du territoire national, les clubs et associations de soutien à Modibo Sidibé ont atteint leur vitesse de croisière. Des scènes de mobilisations à l’endroit d’un homme qui, croient-ils, saura assurer la continuité des grands chantiers de développement du Mali.
David Dembélé,
Envoyé spécial à Kayes

Tous pour Modibo Sidibé !
A Wassala, village maternel de Modibo Sidibé situé à 7 km de Bafoulabé, aucun habitant n’est resté en marge de l’immense festivité organisée sur la place publique. La population n’a ménagé aucun effort pour réserver un accueil fraternel à l’enfant du terroir. Très ému, le chef de village a  rassuré le candidat de tout le soutien du village. « Ici, sois-en rassuré, tout le monde votera pour toi ! ».
Il faut indiquer qu’ici, Modibo Sidibé est à la base de nombreuses actions de développement comme la construction d’un pont et d’un Centre de santé communautaire.

Dans la région de Kayes l’écrasante majorité de ceux à qui nous avons tendu notre micro se disent favorables à la candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle de 2012. Voici quelques réactions !
Broulaye Traoré, notabilité à Wassala, village natal de Modibo Sidibé : Notre fils nous revient. Mais, cette fois ci, ce n’est pas comme il le fait d’habitude. Il est venu se confier à nous et nous ne le décevrons jamais. Toutes les voix du village sont à lui. Et, nos bénédictions l’accompagnent à jamais.

Djantou Damba, présidente des femmes de Diéma :
Nous allons soutenir Modibo Sidibé car nous sommes conscientes de ce qu’il peut apporter aux femmes rurales. Il nous a signifié sa ferme volonté d’aider les femmes à travers l’Education des enfants, et les activités génératrices de revenus.
 Demba Sylla, opérateur économique à Kayes :

Le choix de Modibo Sidibé par les maliens sera judicieux et profitable pour notre pays. Pour la simple raison que l’homme a un parcours sans pareil dans l’administration d’Etat. Il connait les leviers du développement, il l’a prouvé par le passé à travers les portefeuilles ministériels qu’il a occupé. Je crois que les maliens devront lui faire confiance.

Hamet Niang, notabilité de Kayes : Modibo Sidibé est celui dont j’encourage fermement la candidature à l’élection présidentielle prochaine. Nos bénédictions et nos bulletins de vote sont pour lui.


L’Abbé Adrien Diarra, Curé de la paroisse de Kita :
Nous prierons non seulement pour le candidat, mais aussi et surtout pour notre pays, afin qu’il connaisse une élection transparente et paisible. Que sa candidature soit un facteur de cohésion et de paix sociale.

Propos recueillis par David Dembélé,
Envoyé spécial à Kayes

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.