Tournée de Modibo Sidibé à l’intérieur du Mali : Le Pouvoir d’accord, mais la baraka d’abord

0
0

Ville par ville, de la première région à la dernière, hameau après hameau, vestibule par vestibule, Modibo Sidibé a d’abord choisi d’aller chercher la «baraka» des sages du Mali, avant de se déclarer candidat à l’élection présidentielle de 2012. A travers les villes et bourgades, ses interlocuteurs saluent tous sa démarche et lui ont «donné la route», avec bénédictions et sages conseils.

        

L’ancien premier ministre Modibo Sidibé a entamé depuis maintenant deux semaines une tournée nationale à travers le Mali, en prélude à son investiture comme candidat à l’élection présidentielle de 2012. Après les régions de Sikasso, Ségou et Tombouctou, il était à Mopti la semaine dernière. Pour Modibo Sidibé, il fallait sacrifier à une tradition: celle qui consiste à ne rien entreprendre sans avoir, au préalable, pris conseils  auprès des sages, et demandé leur baraka.

«Le pouvoir appartient à Dieu. Il te le donne si par toi passe le bonheur et la prospérité de notre pays. Nous t’accompagnerons de nos bénédictions dans toutes tes démarches. Le fait de venir prendre conseil auprès de nous est une marque de haute estime qui nous touche au plus profond de nos cœurs. Votre démarche est unique et nous la saluons. C’est la première fois ». C’est par ces mots que Kissima Sidi Touré, chef de village de Mopti, a répondu à son hôte du jour. Entouré des sept notabilités de la ville, le patriarche de Mopti, Boubacar Amadou Touré, multiplia les épithètes à l’endroit de Modibo avant de lui garantir que Mopti continuera de soutenir Modibo dans toutes ses actions.

Pourtant, ces sages réunis à Wayankoré ont attendu trop longtemps le cortège annoncé. La délégation a dû s’expliquer à son arrivée. En effet, c’est aux environs de 11h 15 que le DE190 de la compagnie Air Mali, en provenance de Tombouctou, est apparu dans le ciel de Mopti.

 Pris d’assaut par plusieurs milliers de sympathisants, l’aéroport Ambodedjo de Mopti étouffait de monde. Après de laborieux efforts, les services de sécurité ont réussi à faire embarquer l’hôte du jour dans son véhicule: Modibo Sidibé.  Un cortège, à perte de vue, se mit en branle pour Mopti. De 11h30 à 13h45, la circulation était impossible dans la ville de Mopti où les populations avaient, semble-t-il, tout laissé tomber pour accueillir la forte délégation qui accompagnait l’ancien premier ministre, probable candidat à l’élection présidentielle de 2012. Nous sommes pourtant vendredi, une journée très particulière pour les Mopticiens. D’ailleurs, c’est de justesse que le visiteur a pu rattraper la prière à la grande mosquée de Mopti.

 Visite chez les chefs coutumiers de Mopti: «Nous accueillons un fils, digne d’être le successeur de ATT»

A Wayankoré, Modibo et sa délégation étaient attendus par Kissima Touré, Boubacar

Amadou Touré, le patriarche, Madou Konta, Nassiré, Djenepo et Sabé. En clair, les 7 tribus étaient représentées. Après les formules d’usage, le porte-parole de Modibo n’a presque pas eu le temps de s’expliquer que les sages ont exprimé leur fierté de recevoir dans leur vestibule «un fils qui a tant mérité et qui a tant fait pour le Mali». Selon les sages de Mopti réunis chez le chef de village, Modibo représente, pour la région et pour le Mali, un bâtisseur, un cadre crédible et honnête capable de sacrifice pour la cause commune.

Même estime chez l’Imam Yacouba Konaké

Après avoir rappelé quelques qualités d’homme d’Etat de Modibo Sidibé, l’imam de la grande mosquée de Mopti a surtout insisté sur la paix et la cohésion sociale, facteurs de tout développement pour le Mali. Il a prié pour que Modibo Sidibé puisse avoir la force et la santé de porter ses ambitions. Lui aussi s’est dit agréablement surpris de l’initiative prise par Modibo de venir d’abord prendre conseils et bénédictions avant d’entreprendre quoi que ce soit.

Au domicile paternel du président ATT, Modibo reçoit les sages conseils de la vielle Molobali Traoré

C’est la tante du Président Amadou Toumani Touré qui a reçu, dans son salon, le très

probable candidat à l’élection présidentielle de 2012. Chaleureuses accolades. La rencontre s’est tenue de bouche à creux d’oreille. Après ce tête-à-tête qui a duré de très longues minutes, les marabouts de la famille ont procédé à une lecture
coranique qui a failli arracher des larmes à l’assistance.


Chez le président du PDES Ali Poulal, Modibo se confie à un  frère

Ali Poulal est connu de toute la région de Mopti pour son engagement politique. Il est

président du PDES à Mopti. «Je suis très honoré, Modibo, c’est moi-même. Il est inutile de trop parler…» S’est-il contenté de dire. La parole est alors revenue à son épouse qui a multiplié les épithètes à l’endroit de Modibo avant de conclure: «Nous sommes avec toi jour et nuit. Sois en rassuré».

Au mausolée des saints d’Hamdallaye : la délégation reçue par l’imam


Modibo Sidibé et sa délégation ont été reçus dans l’après-midi à Hamdallaye par l’Imam, Sékou Barry et Samba Cissé. Après une longue lecture coranique dans la grande mosquée de cette mythique ville, Modibo s’est prosterné sur la tombe de Sékou Amadou, d’Amadou Sékou et de Nouhoum Tahirou, avant de recevoir la Fatiha des érudits présents à la cérémonie.

Le taureau des peuls de Sévaré

Avant d’aller à Hamdallaye, Modibo et sa délégation avaient rendu visite au chef de village, Moustapha Cissé et à l’Imam de la grande mosquée de Sévaré, Amadou Cissé. Devant une foule nombreuse de femmes et de talibés, l’imam, pour accueillir la délégation, lui a offert un taureau bien rond. «Nous ferons toutes nos prières pour que, Inchallah, tu sois le futur président de la République du Mali. Nous ne te connaissions qu’à la télévision. Mais nous apprenions à chaque fois tes bonnes œuvres pour le Mali. Nous savons que tu es un homme d’honneur et que tu ne trahiras pas ta parole. Inchallah, tu auras ce que tu veux !» C’est par ces mots et ce magnifique cadeau que l’mam a clôturé son propos. Mais les femmes, venues nombreuses, attendaient dans l’arrière-cour. L’une d’entre elle tenait en main une corde attachée au cou d’un gros bélier qu’elle voulait à tout prix remettre en mains propres au «Président Modibo». Si Modibo a offert symboliquement le taureau aux talibés, il a dû garder le bélier pour ce que représente un tel cadeau.

Bandiagara : Modibo reçoit la canne sacrée de El Hadj Omar Tall

Dans la ville de Bandiagara, la délégation de Modibo a reçu un accueil impressionnant des sympathisants, depuis l’entrée de la ville, tout comme à Bankass et Koro où les gestes d’engagement se sont multipliés à l’intention du visiteur. C’est ainsi que dans les familles Ouloguème et Tall, tout le monde s’est dit honoré par la démarche entreprise par  Modibo de venir les consulter jusque dans leurs vestibules. Dans la famille Tall, Modibo a été honoré de recevoir la canne sacrée de l’ancêtre des Tall. Un geste hautement symbolique.

Visiblement donc, on peut dire, sans conteste, que la «stratégie vestibule» initiée par Modibo est de bonne facture. Nous y reviendrons.

Envoyé spécial à Mopti, Bandiagara, Koro et Bankass

Abdoulaye NIANGALY

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.