Tournée de Modibo Sidibé dans la Cité des Askia : « Modibo, Gao vous demande de ne plus tarder à poser votre candidature »

0
0
Modibo sidibé ancien premier ministre

Ce jour 11 janvier 2012, des associations et plusieurs autres mouvements politiques sont sortis nombreux pour réserver un accueil des grands jours à Modibo Sidibé et sa délégation à leur arrivée à Gao. Une longue procession de véhicules a ensuite conduit la délégation à la permanence des clubs de soutien à Modibo Sidibé au centre ville. Les femmes étaient particulièrement nombreuses à venir témoigner leur soutien à l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé. Deux interventions ont surtout marqué la cérémonie d’accueil.

Aboubacar Abouchir Touré dit Bossou, Coordinateur des mouvements de soutien à Modibo Sidibé, après avoir souhaité la bienvenue à la délégation dans la Cité des Askia, a pris la parole en ces termes « Modibo, ce grand monde, qui ont admiré votre gestion des affaires publiques, vous acclame et veut démarrer avec vous la course pour Koulouba en juin 2012». En effet, plusieurs membres déçus de la gestion de certains partis politiques implantés dans les sept communes du cercle de Gao ont décidé de porter leur concours à la candidature de l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé.  « Ils veulent vous aider par leur voix, leur personne et tout ce qui est à leur capacité pour vous permettre d’accéder à la magistrature suprême de notre pays en 2012. Car, ce statut de cadre honnête, sincère, perpétuant la bonne éducation familiale reçue, fait de vous un commis digne, ne craignant aucune pression, n’ayant aucune fausse honte à briguer tout suffrage dans ce grand pays, le Mali. Tout Gao vous demande de ne plus tarder à poser votre candidature. C’est avec vous que le Mali gagnera»  a espéré le Coordinateur des mouvements.

Dans sa part, Modibo Sidibé a tout d’abord salué cette « démocratie en miniature » dont la région de Gao a toujours fait montre pendant les moments les plus importants de la vie politique nationale avant de préciser les raisons de sa visite dans la partie Nord Mali. «Je viens, dans une démarche citoyenne et républicaine, pour vous consulter, prendre des conseils auprès de nos responsables coutumiers et religieux et demander leurs bénédictions avant de me prononcer sur une quelque candidature à l’élection présidentielle. » a-t-il déclaré.

La liste des personnalités à visiter était assez longue. Ainsi, Modibo et sa délégation ont rencontré plusieurs notabilités et leaders communautaires dont les chefs Songhoi et Arma, les chefs de village, les chefs de quartiers, les Imams et d’autres grandes familles qui ont fait la grandeur de la ville de Gao.

Dans l’après midi, c’est le cercle d’Ansongo qui a réservé la surprise avec la mobilisation des populations des villages aux abords du trajet jusqu’à Ansongo ville situé à quelques 105 kilomètres u nord-ouest de Gao. Ni le froid, ni l’obscurité de la nuit tombante n’a empêché les admirateurs de l’ancien Premier Ministre de rester sur place. « Auprès des grands présidents Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré, vous avez mûri, grandi et gagné en expérience dans la gestion des affaires publiques. Nous, les populations des communes d’Ansongo, de Bara, de Bourra, d’Ouatagouna, de Talataye, de Tessis et de Tin- Hama vous demandons de présenter votre candidature à la prochaine électorale de 2012 et vous assurons notre soutien indéfectible.» a annoncé Abdoulaye Amadou Diallo, Coordinateur des mouvements de soutien à Modibo Sidibé. Etaient présents à cette rencontre, les représentants des partis politiques ADEMA, URD, UM-RDA, PSP, RPM, CARE, PDES, SADI et RDS.

La troupe artistique et culturelle d’Ansogo a corroboré l’admiration des populations à travers une chanson dédiée en sonrai « Ansongo est avec vous, Modibo. Nous vous accompagnons sur le chemin de la victoire».

Pendant les visites à domicile, les chefs coutumiers traditionnels et religieux ont tous salué cette démarche respectueuse des valeurs traditionnelles de nos sociétés et apporté leurs sages conseils et bénédictions à Modibo Sidibé.

Djigui Keita

Cellule de la communication

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.