Tournée de Modibo Sidibé dans la région de Ségou : À Konobougou, Ségou, Ké-Macina et Tomian

6

Du samedi 8 juin au mardi 11 juin 2013, Modibo Sidibé, le candidat des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE), a effectué une visite de prise de contact dans la région de Ségou. C’était la deuxième du genre dans la région de Ségou.

 

Modibo  lors de sa tournée
Modibo lors de sa tournée

Modibo Sidibé était depuis le week-end dernier allé à la rencontre des notables et personnalités des localités de l’inter-fleuve de Macina, Tomian (chez ses cousins bobo), San, Konobougou. La délégation qu’il conduisait était composée de Alfousseyni Sow dit Alou Sow, Yaya Hanne, président d’honneur, Zoumana Mory Coulibaly, premier vice-président et Amadou Cissé de la jeunesse des FARE.

 

Le samedi 8 juin 2013, c’est aux environs de 13 heures que la délégation a quitté Bamako pour la première étape, Marakacoungo où les militants FARE étaient massivement rassemblés pour souhaiter bonne route à leur candidat, Modibo Sidibé. Comme à son habitude, il est allé saluer et échanger avec certains notables de la localité avant de mettre le cap sur Konobougou, dans la région de Ségou. Les populations, disons, les responsables avaient réussi une véritable organisation, ce qui a été facilité le travail car l’accueil fut des plus chaleureux.  Suivront ensuite un porte-à-porte et des échanges entre les communautés locales et la délégation. Laquelle a dormi à Ségou, avant de continuer le lendemain matin par l’étape de Macina avec l’inter-fleuve qui n’avait pas eu la chance d’accueillir Modibo Sidibé l’année dernière. À Macina, Modibo Sidibé a pris la parole devant une foule massive. Il a remercié tout le monde, notamment les femmes et les jeunes pour leur accueil qui, selon lui, n’est pas une première. Devant ce beau monde, il a insisté sur l’importance des élections surtout en cette période difficile. Selon lui, c’est avec les élections que le Mali sortira de cette situation. Il a par ailleurs demandé aux populations de sortir massivement le 28 juillet 2013 pour aller voter et mettre le Mali sur la voie démocratique. Le nouveau Mali devra, selon lui, réussir là où le Mali n’a jusqu’à présent pas réussi : impliquer davantage le citoyen. En effet, pour Modibo Sidibé, «au Mali, nous avions gagné la République, gagné la démocratie, mais n’avons pas gagné le citoyen. C’est avec des citoyens conscients de leurs obligations et droits, fortement impliqués dans les affaires de la cité, qu’il nous sera possible de construire le Mali nouveau».

 

Après Macina ville, c’était le tour des villages de l’inter-fleuve. Modibo Sidibé et sa délégation ont parcouru tous ces villages de part et d’autre du fleuve Niger. Le lundi 11 juin 2013 matin, ils ont commencé l’étape de Tomian dans le Bwato profond. Pour ainsi dire, Modibo Sidibé était venu chez ses cousins à plaisanterie, où il y a eu une forte mobilisation. Selon des témoignages d’habitants de la localité, c’était du jamais-vu !

Seny TOURE, envoyé spécial   

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Ce qui est écœurant chez certains internautes des qu’on parle de modibo sidibe ils parlent des milliards voles sans preuve que des rumeurs dommage.Pour que le Mali avance il faut d’abord vaincre l’ignorance et la calomnie.

  2. Ce Monsieur est en toute sincérité et honnêteté en dehors de tout calcul politicien le meilleur parmi les favoris c’est à dire entre Soumi IBK et autres et Moussa Mara le meilleur parmi la jeune génération soyons réaliste et le Mali sortira grand.

  3. Les maliens reveillez-vous,il faut dire à Modibo sidibé que les milliards qu’il a volé dans la caisse de l’état de rembourser.Je sais à qui je vais voter,pas pour un voleur et un ingrat qui cherchait à tuer les Maliens sur leur territoire.
    Je me demande ou sont partir les mercenaires DE Modibo et SoumaÏla;
    LES MALIENS VOTEZ POUR EUX QUI VOUS ONT RESTES ET SUPPORTES PENDANT LA CRISE ET NON POUR DES FUREURS.

  4. Modibo président même pas en rêve le peuple souverain se fera pas avoir une seconde fois nous barrerons la route a tous ces vautours qui représente le mal malien.Ils seront sanctionnées aux urnes le 28 juillet inchAllah laisser leur dilapide leur fortune car un bien mal acquis ne profites jamais

  5. Avec le style de Sall, il a un grand sens de l`ecoute, et on besoin de ca maintenant. Il parcours le Mali et le monde entier depuis deux ans, oui le rassembleur et le conciliateur des cœurs et des esprits maliens. Vive Mdibo Sidibe, Koulouba s`approche peu a peu.

  6. Il est le seul capable de rassembler tout le monde au sortir de la crise actuelle. Aucune intrigue ou compromission politicienne, il présente le meilleur profil pour être le prochain Président de la République dont le Mali d’aujourd’hui a besoin. Il est celui qui rassure le plus les citoyens et partenaires du pays. Vivement donc des élections crédibles!

Comments are closed.