Tournée d’IBK en 4ème région : Accueil triomphal pour IBK à Banankoro et Markala

6
1

Quoi de mieux qu’une visite de courtoisie au Mali pour montrer à quelqu’un qu’on l’aime, qu’on a beaucoup d’estime pour lui,  et après lui demander tout ce que l’on veut, c’est l’idée qui a conduit ce samedi 10 mars 2012 une forte délégation du Rassemblement Pour le Mali(RPM), avec à sa tête le premier des tisserands lui-même, l’honorable Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK, candidat aux élections présidentielles de 2012, successivement dans les communes de Banankoro et de Markala en 4ème région(Ségou).

Objectifs : prendre contact avec les populations de ces différentes localités ; s’enquérir de leurs préoccupations afin de les prendre en compte dans son projet de société pour 2012; et enfin demander leur soutien pour le scrutin du 29 avril prochain.   

Outre le candidat lui même, la délégation du jour était composée de certains barons du Bureau politique nationale du RPM dont entre autres : Nancouma Keïta, ancien ministre ; Boubacar Touré dit ‘’Boubou’’  et Mamadou Diarrassouba, anciens députés à l’assemblée nationale,  des représentants de certaines associations de soutien à IBK, Ibrahim Coulibaly Président de l’association BEN YESSEKOLA de Banankoro, Yacouba Traoré, président d’honneur du club de même nom à Markala, tous deux fils du terroir etc.

Première étape : Banankoro où la délégation arrive à 10 heures. Bain de foule du candidat au bord de la route.  Des banderoles à l’effigie du RPM, de son candidat, et de l’association Ben yessekola, littéralement traduit (l’union fait la force), recouvrent les arbres et les murs de part et d’autre de la route ainsi que de la place de la maternité du village.  La délégation été accueillie par les autorités traditionnelles sur la place « kanabana ou kalabana » du village. Une place où se prenait les grandes décisions de Dah Monzon Diarra, alors roi de  Ségou. Sur cette place chargée d’histoire et de symboles, les liens furent très visite faits entre les descendants de Dah Monzon et de Soundjata Keïta,  par la magie des mots d’un grand griot, Badra Aliou Diabaté, spécialement commis par les populations du mandé auprès de «  Soundjata » du Mali moderne  agressé par les ennemis au nord à l’image du Mandé par Soumangourou. Devant cette comparaison très flatteuse pour lui, Kankélétigui commence évidement par son sujet favori, la crise du nord. A ce propos, il affirme : « un seul pouce ne sera retranché du territoire malien à c

ause des rebelles de quel bord que ce soit, et cela grâce à la baraka de nos illustres disparus et des grandes personnalités qui vivent encore sur cette terre   Selon le conseiller du village Ibrahim Traoré, « le tisserand du RPM a fait assez d’étoffes pour tous les maliens en 2012 ».  Signe qu’IBK sera inévitablement élu en 2012 après deux tentatives malheureuses (2002 et 2007). Après les différentes interventions, IBK est allé se recueillir sur la tombe de Dah Monzon Diarra. Cette visite s’est terminée à la place de la maternité dans une ambiance festive entre les militants et leur candidat du jour.  Autre lieu, autre ambiance, à Markala, les militants du Club des Amis à Yacouba Traoré avaient tout vu en grand ce jour dans la rue de la Sotelma à Markala.

A commencer par ce poster géant de Kantkélégui de plus de 3 mètres de haut sur 4 mètres de large à peu près à l’angle de la station Total. A l’arrivée d’IBK à 15 heures, c’est l’effervescence totale. Vite, un cordon humain se met autour de lui pour lui permettre de faire un tour d’honneur.  Après ses mots de bienvenue, le secrétaire général de la sous section de Markala, Aliou Djadié  Maïga dit Radia, dira que l’homme que Markala accueille  aujourd’hui n’est plus à présenter.

A travers son parcours,  cet infatigable citoyen est connu des milieux politiques au plan national et international grâce à ses prises de positions courageuses, constructives pour dénoncer. Il incarne les valeurs de paix, de justice, d’intégrité et d’humanisme, socle de tout pouvoir démocratique. «Nous lui faisons confiance »,  dira-t-il. Ce meeting a été marqué par l’adhésion de trois conseillers communaux élus à Markala sur des listes d’indépendants représentés par Adama Togora. En attendant de dévoiler entièrement son projet de société au grand public très prochainement, les grands axes du discours de meeting du candidat du jour ont porté sur  l’accès à la santé pour les maliens, la sortie de crise de l’école malienne, la crise au nord, l’autosuffisance alimentaire, la restauration de l’autorité de l’Etat. Les troupes folkloriques étaient au cœur de toutes ces rencontres du jour.

Abdoulaye OUATTARA, Envoyé Spécial          

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Jeunesse 2012<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 90</span>
Membre
Jeunesse 2012 90
4 années 6 mois plus tôt

Que tous les autres candidats se reposent car c’est Soumana Sako notre président.

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

moi je vote zou parceque j aime le mali

mali fla teyen<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 93</span>
Membre
mali fla teyen 93
4 années 6 mois plus tôt

Oui je pense vraiment que c’est lui. Jamais il n’aura été si proche du but. Mais attention vigilance!!! Les forces du mal sont aux aguets.

Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4036</span>
Membre
Malidjigui 4036
4 années 6 mois plus tôt

IBK c’est du “to chilen”, il faut aller te reposer a Sebenincro, nous avons assez eu et vu de toi depuis 1992 tu as toujours ete autour de la table et tu partages le bilan mediocre d’AOK1, AOK2 et d’ATT1 et d’ATT2, nous ne voulons pas d’un AOK3 ou d’un ATT3. Nous voulons sortir du sous-developpement.

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 6 mois plus tôt

Ceux qui disent qu’il n’existe pas de solution militaire a cette crise se trompent tous,generalement la guerre commence la ou le dialogue echoue et le dialogue n’a jamais echoue’ entre les fils de ce pays en tout cas pas sur la crise du nord,cette sale guerre nous a ete impose’ par ces miserables apatrides criminels,donc changeons ensemble les choses posetivement le 29 avril en faisant un vote utile en mettant a la place l’homme qu’il faut a la place qu’il faut au moment qu’il faut et nous verons bien que l’armee Malienne peut bien et bel imposer la paix a ces miserables satans criminels du MNLAQMI.Aucun pouce du Mali ne sera ceder a qui que soit.

kkka<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 72</span>
Membre
kkka 72
4 années 6 mois plus tôt

Merci de dire “l’homme qu’il faut à la place qu’il faut”. C’est très évident IBK ne mérite pas cette présidence. Nous ne manquons pas de candidat potentiel pour diriger ce Mali. Ce n’est pas IBK à mon avis.

wpDiscuz