Tournée du bureau national des Jeunes de l’URD à Ségou et Sikasso : Les jeunes livrent leurs impressions !

0
2

Du 31 janvier au 7 février dernier, une forte délégation du bureau national des jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) conduite par son président, Dr Madou Diallo, a séjourné dans les régions de Ségou et Sikasso. A la fin de la tournée, nous avons recueilli les impressions de quelques jeunes qui se réjouissent tous de sa réussite.
Timothée Totégue Daou : 1er vice président
«  C’est une mission réussie »
Je pense que nos objectifs ont été atteints. Ces objectifs qui  s’articulent autour de trois points, une visite de courtoisie pour mettre nos hommes en rang de bataille, recueillir les préoccupations pour en faire un mémoradum et enfin inviter tous les jeunes à respecter leur engagement pour le paiement de la caution du candidat. Au-delà de ces points,  j’ai un sentiment de satisfaction pour avoir  recueilli  les préoccupations des jeunes essentiellement axées sur le chômage, la redynamisation de l’agriculture et l’enclavement, etc.
Au cours de ce trajet, la délégation s’est rendue dans mon village natal à Kimparala. Ce qui n’était pas prévu dans le programme. Cette visite m’a rendu fier et m’a beaucoup ému. Car c’est une marque de considération à mon égard et surtout quand mes parents, amis, cousins et des militants sont sortis en grand nombre pour réserver un accueil chaleureux à la délégation.
Habibatou Nagnouma Traoré, secrétaire adjointe de  la promotion des jeunes
« J’ai été marqué par l’engagement et l’engouement des jeunes »
J’ai été  agréablement surprise par  l’engagement et l’engouement  des jeunes dans toutes les localités visitées pour la cause de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Le degré de militantisme des jeunes m’a beaucoup marquée. Malgré notre arrivée tardive dans leurs localités, nous avons chaque fois trouvé ces fans de Soumaila fatigués sur place pour nous accueillir.
Abdhramane Diarra, secrétaire général
« Nous sommes fièrs d’avoir un candidat de  la trempe de Soumaila Cissé »
Mes impressions sont bonnes à plusieurs titres. D’abord,  j’ai vu  des militants engagés, des jeunes populations déterminées à relever les défis du développement du Mali. L’URD  est la  deuxième force politique en termes de nombres d’élus. En réalité, au vu de ce que nous avons constaté à travers cette mission dans la région de Ségou et Sikasso, je peux me permettre de  dire que l’URD est la première force politique.  Nous avons les structures dans toutes les localités du pays. Nous avons les militants qui animent nos strutures  de  base dans les localités que nous avons visitées.
Ce qui est surprenant, c’est que chacun de ses militants se considère comme candidat. Nous sommes fiers d’avoir un candidat de la trempe de Soumaila Cissé. Partout où nous sommes passés, les militants ont témoigné les bienfaits du candidat avant qu’il ne soit candidat. C’est une chance pour le Mali. C’est une chance pour le peuple URD.
Bengaly Guindo, secrétaire général aux questions électorales
« Partout où on va,  les  populations n’ont pas envie de nous libérer »
Cette tournée nationale des jeunes  nous a permis de nous enquérir de l’état de nos structures de base à l’intérieur du pays. Elle a permis aussi  d’apporter un  dynamisme au parti mais aussi de découvrir d’autres réalités au niveau des femmes et des jeunes. Cette visite de courtoisie auprès des  autorités traditionnelles religieuses et administratives m’a beaucoup marqué. Partout où nous allions, les populations n’avaient pas envie de nous libérer. La mission qui vient de prendre fin a été vraiment rentable à tous les niveaux. Je rends grâce à Dieu de l’avoir bien débutée et de l’avoir terminée en beauté.
Propos recueillis  par Modibo Fofana.
Le réseau ANNIA officialise son soutien à Soumaïla ce mardi !
Fort de ses 157 associations et groupements, le Réseau ANNIA a enfin décidé d’officialiser son soutien à la candidature de Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle du 29 avril prochain. Ce sera ce mardi 14 février au cours d’une grande cérémonie au Centre international des conférences de Bamako.
Après plusieurs réflexions, les membres du Réseau, dont la marraine est Mme Seck Oumou Sall, ont décidé de soutenir la candidature de Soumaïla Cissé. Pour eux, il est l’homme idéal pour renforcer les acquis de mars 1991.
Soumaïla Cissé dans la capitale des Balanzans
« J’en appelle au retour de tous les déplacés de la crise ! »
En route pour Tominian où il doit présider la conférence régionale de Ségou de l’Union pour la République et la démocratie (Urd), Soumaïla Cissé, a fait une escale à Ségou, le 11 février dernier, pour rencontrer les militants du parti au cours d’un géant meeting à la salle Tignètiguiba Danté.
Accompagné d’une forte délégation du Bureau Politique National de l’Urd et de son épouse, Mme Cissé Assan Traoré, Soumaïla Cissé a d’abord été accueilli à Konobougou aux environs de 11 H 40, une commune située entre Fana et Ségou, dans le cercle de Baraouili. Après l’accueil à l’entrée de la ville, au rythme des klaxons des véhicules et des motos, le candidat du parti et sa délégation ont été conduits chez des notabilités du village dont le chef du village, les imans, etc. A chacune de ces familles, Soumaïla Cissé a remis des kolas et une enveloppe symbolique en guise de respect à l’endroit de ces notables qui n’ont pas manqué de lui prodiguer des conseils et bénédictions pour les échéances électorales à venir.
Après cette visite de courtoisie, la délégation a été reçue à la place publique de Konobougou pour échanger avec l’ensemble des militants, amis et sympathisants de l’URD du cercle de Baraouili venus massivement à cet effet. Au cours des échanges, les militants et les responsables du parti ont témoigné leur engagement et leur soutien à Soumi Champion pour son élection à la tête de la magistrature suprême. Après Konobougou, poursuivant sa route vers Ségou, la délégation a été accueillie à Sékoro dans la commune de Sébougou à 7 km de la ville de Ségou. Comme à Konobougou, c’est une foule qui a bravé le soleil depuis le matin jusqu’à 14 heures, pour témoigner leur soutien au candidat Soumaïla Cissé. Ici aussi, les militants n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de leur champion pour ses qualités d’homme d’Etat et lui ont promis de le porter à Koulouba en 2012.
Arrivés à Ségou vers 15 heures, Soumi et sa délégation ont été reçus vers 16 heures et demi dans la salle de spectacle Tientiguiba Danté pour un grand meeting. Prise d’assaut par les militantes et militants venus de tous les côtés, la salle de 1200 places a refusé du monde. Plusieurs interventions ont été prononcées au cours de ce meeting. Des responsables locaux du parti en passant par les partis amis, les clubs et associations de soutien, les organisations de la société civile, tous ont souhaité la bienvenue au candidat et exprimé leur engagement à soutenir Soumaïla Cissé. Ils ont aussi évoqué la situation au nord du pays et souhaité une solution rapide à ce problème.
 Soumaïla Cissé : la crise du Nord me tient à cœur !
Le candidat Soumaïla Cissé, à toutes ces étapes, après avoir remercié les militants, les clubs de soutien et association pour leur soutien, est revenu longuement sur la crise du Nord, un problème qui lui tient à cœur. « Notre pays traverse un moment difficile actuellement. Le Mali va mal.  Œuvrons à ce qu’il n’y ait pas de guerre ethnique dans notre cher pays. Ce problème me préoccupe beaucoup. Il faut vite trouver une solution. C’est dans cette dynamique que j’ai sillonné les régions affectées (Gao, Niafunké, Ansongo, Watagouna, Tombouctou, Araouss, Diré… pour m’imprégner véritablement du noyau du problème afin de proposer des solutions de sortie de crise. J’ai aussi visité certains pays voisins pour échanger avec eux notamment l’Algérie. La semaine prochaine, ce sera le tour du Burkina-Faso. Il faut comme un seul homme que nous nous unissions pour ramener la paix indispensable à tout développement. C’est pourquoi, j’en appelle au retour de tous les déplacés de la crise dans leurs familles pour qu’ensemble nous éteignions le feu pour travailler au développement du Mali », a déclaré Soumaïla Cissé. Il a aussi invité les jeunes à s’investir dans la politique. « Vous êtes l’avenir du Mali et c’est pour cette raison que vous ne devez pas rester en marge de la politique », a conseillé Soumi Champion aux jeunes. Après Ségou, Soumaïla Cissé et sa délégation ont poursuivi leur chemin versTounimian et Mopti.
Par Daouda T. Konaté, envoyé spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.