Tournée régionale du bureau national des femmes URD à Kayes : Baliser le terrain pour la victoire à la prochaine présidentielle

1
0

Le bureau national du mouvement des femmes URD, présidée par Mme Wadidié Salimata Dagnoko, a effectué  une mission de terrain dans les Cercles de Diéma et Nioro le 20 février et à Yélimané le 21. L’objectif de la tournée dans ces sections est d’amener les femmes à se mobiliser lors des élections générales de 2012. Pour ce faire, la connaissance du candidat, les stratégies de mobilisation, de retrait des cartes,  de vérification sur les listes électorales et le vote utile le jour du scrutin ont été les points forts des échanges.

La délégation, présidée par Mme Wadidié Salimata Dagnoko, est composée des dames  Coulibaly Koudédia Sidibé, Secrétaire générale, Sidibé Nahourata Sallia Maïga, Secrétaire administrative, Traoré Inna Maïga, Secrétaire chargé des mouvements associatif et des organisations professionnelles et Diarrah Diaby 2ème secrétaire à la communication et aux nouvelles technologies. La  délégation a rencontré les femmes de Diéma et de Nioro le 20 février respectivement dans les salles du centre de formation aux élus et la salle de conférence de l’AMAP locale pleines comme un œuf.

Que ce soit à Diéma et à Nioro, les présidentes du mouvement des femmes ont fait l’état des structures dans leurs sections. Dans son  intervention, la présidente des femmes de Diéma, Mme Mama Séméga, a salué l’initiative du bureau national des femmes du parti de la poignée de mains. Elle a évoqué les difficultés que rencontrent les femmes dans la section de Diéma. Ces difficultés ont pour nom le manque d’informations et  de moyens de transport pour la mobilisation. Malgré ces difficultés, a-t-elle souligné, d’énormes sacrifices sont consentis par l’ensemble des femmes de la section de Diéma pour faire de l’URD une force politique décisive dans le cercle.

Elle a expliqué les difficultés que rencontrent les femmes dans le cercle. Elles ont pour nom le manque des matériels pour le jardinage ainsi que le financement de certaines de leurs activités génératrices de revenus. Selon elle, le parti a enregistré lors des dernières communales une trentaine de conseiller ce qui fait de lui la 2ème formation du cercle. C’est pourquoi Mme Wadidié Salimata Dagnoko a appélé les femmes à l’engagement sans faille pour porter Soumaila Cissé à Koulouba lors de prochaine élection présidentielle. Elle  a échangé avec ses sœurs sur les stratégies à mettre en place ainsi que leurs doléances.

Après Diéma,la Présidenteet sa délégation ont mis le cap sur Nioro où elles ont  été accueillies par une foule enthousiaste composée de toutes les présidentes des sous section femmes. La rencontre avec les femmes du terroir a eu lieu dans la salle de conférence de l’AMAP de Nioro.

La présidente de la section des femmes, Mme Goïté Diarrah Kounta, a salué cette présence des femmes qui, selon elle, est une première dans l’histoire du Mali démocratique. Elle a fait l’état d’implantation du parti. Selon elle, la section a remembré les 16 sous section du cercle et a mis en place 147 comités sur 192.  Ce qui a fait dire àla Présidentenationale qu’elle peut compter sur les femmes de Nioro pour porter Soumaïla Cissé à la magistrature suprême du pays. C’est donc très rassurée que la délégation s’est rendue à Yélimané le lendemain.

“Ici, l’URD est le seul parti. Puisque sur les 12 communes du cercle 8 sont pour l’URD. A yélimané, les femmes et les jeunes œuvrent à l’implantation, à l’animation et à la consolidation du parti” a introduit Moussa Samassa, secrétaire général de la section mère. La  responsable des femmes, Rokia Camara s’est réjouit de la collaboration et l’accompagne que sa section bénéficie de la section mère. Elle a affirmé que sa section votera massivement pour Soumaila Cissé. Elle a évoqué les problèmes de santé, d’éducation et d’emploi des jeunes. En réponse,  la présidente, Mme Wadidié Salimata Dagnoko, a affirmé que l’ensemble de ces difficultés sera abordé en réunion du bureau national pour que des solutions rapides soient trouvées.

Les  rencontres ont été l’occasion pour la présidente et sa secrétaire général d’évoquer le parcours exceptionnel de Soumaïla Cissé. “Avec une riche carrière ministérielle et un succès extraordinaire enregistré lors de son passage à la tête dela Commissionde l’UEMOA, les qualités de l’enfant de Niafunké font de lui le Président idéal dont le Mali a besoin”.

Moussa SIDIBE

Envoyé spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
julesouleymane<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 387</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt
je demande a mes tantes et a mes soeurs de bien reflechir sur l election de soumaila cisse a la presidence du mali,elles votent mr cisse pour le financement de leur projet de jardinage et le financement d autres projets d activite de femmes,cela est importante mais ca ne change rien a la souffrance des populations kayesiennes et ca n empechent pas tout du meme aux jeunes d emmigrer et ceux qui le sont deja d envoyer de l argent pour la famille qui est restee,en est mot le mali a besoin d un candidatqui peut developper toute une region en creant des emplois(pme,pmi) pereniser les emplois deja cree et revoir le contrat des mines car un jour ou l autre ces ressources minieres vont finir et que deviendra ces zones.QUE LES MALIENS SACHENT A QUI VOTES.et POURQUOI VOTEZ TEL CANDIDAT,QUI EST LE PLUS SERIEUX DES CANDIDAT,l interet du mali avant tout,ON VOTE PAS QUELQ UN PARCEQU IL EST CHARMANT OU QU IL PORTE DES BELLES LUNETTES mais qu il a la capacite de faire bouger le mali, de lutter contre la corruption,cree des emtreprises,et attire les investisseurs et cella n est possible que lorsque l environement est saint. LE… Lire la suite »
wpDiscuz