Transition /primature: Un Cheick contesté

15 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dr Cheick Modibo Diarra

Déjà très controversé depuis des mois, le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, devient aujourd’hui un homme contesté à tous les niveaux y compris au sein de l’équipe gouvernementale. Et pour cause…

Le Premier ministre Diarra ne fait plus l’unanimité autour de lui, surtout après avoir affiché sa volonté de se présenter à la prochaine présidentielle, au terme de la période de transition. Cheick Modibo s’y préparerait activement. A cet effet, de véritables réseaux seraient déjà en place au niveau de la Primature, de l’administration et d’autres secteurs socio-économiques. Objectif : baliser le terrain afin de rendre possible l’ambition présidentielle de cet homme. Mais problème ? L’autorité et la volonté du chef du gouvernement sont actuellement mises à rudes épreuves par ceux là qui veulent que tous les acteurs de la transition actuelle se mettent en marge des élections à venir. A ce sujet, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Colonel Moussa Sinko Coulibaly, aurait été clair lors de sa dernière rencontre avec les représentants de la classe politique. Occasion pour cet officier de mettre les points sur les « i », notamment à l’adresse de ceux qui ont ou qui veulent avoir des ambitions électives après la transition. Le message était surtout adressé au Premier ministre. Et il semble que lors du conseil des ministres, le mercredi dernier, la tension était vive entre les ministres « militaires » et le chef du gouvernement au sujet justement de cette question.

Un homme à problèmes

Le compte rendu de ce conseil houleux aurait été vite fait à…Kati. Dès lors, les militaires seraient parvenus à cette conclusion : Cheick Modibo est devenu « un monstre » prêt à dévorer ses propres « géniteurs ». Dès lors, fallait-il envisager sa neutralisation ou son éviction pure et simple. Mais au-delà de cet accrochage avec le Colonel Sinko, beaucoup d’autres mésententes sont rapportées entre le Premier ministre et ses ministres, dont certains estiment qu’ils sont délibérément placés à l’écart de l’action gouvernementale, à cause de la Primature, où travaille une armée de conseillers occultes ou officiels.

Parmi les ministres qui auraient des divergences avec le chef, l’on cite Tièna Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget. Celui-ci ferait de la résistance à propos de la nomination de Doua Abraham Sissoko dit Ramos, gendre du Premier ministre, à la tête de la juteuse boîte, qu’est le Pmu-Mali. Nombreux sont les membres du gouvernement à critiquer ce qu’ils qualifient de « manque de considération» de Cheick Modibo, surtout à l’endroit des ministres issus des formations politiques. Ceux-ci ne seraient point en odeur de sainteté dans l’équipe gouvernementale. Une équipe qui se fissure et qui laisse apparaître de grosses divergences. Ce qui fait qu’aujourd’hui, aucun « dossier sérieux » n’est traité autour de la table du conseil. Au fil des conseils de ministres, ce sont les éternels changements au sein de l’administration qui dominent les débats.

Mais, ce ne sont pas qu’avec les ministres et les militaires que Cheick Modibo a actuellement des problèmes, il est pointé du doigt par de nombreux politiques, dont les membres du Fdr (Front uni pour la sauvegarde de la Démocratie et de la République). En effet, ceux-ci viennent de décider de boycotter les concertations nationales, à cause justement de désaccords autour de l’objectif final de ces assises qui seraient déjà noyautées par les « amis » de Cheick Modibo.

Actuellement, le plus grand reproche fait au chef du gouvernement, c’est de ne pas se comporter en Premier ministre de tous les Maliens. Au même moment, il est accusé de tout mettre en oeuvre dans le but évident d’assurer la promotion de son clan et de ses fidèles. C’est un secret de polichinelle : Cheick Modibo Diarra a son propre agenda. Et il serait prêt à le défendre à n’importe quel prix, même si cet agenda diffère de celui fixé à la transition, par les Maliens et la communauté internationale.

Plus grave aujourd’hui, c’est que le chef du gouvernement apparaît comme un homme revanchard et rancunier. Pour preuve : la semaine dernière, il refusa de recevoir notre compatriote Malamine Koné dit Airness, qui, à la tête d’une délégation de son entreprise, était venu au pays pour poser des actes de solidarité. Prétextant « un congé », le Premier ministre a boudé la délégation. Entre les deux hommes (Cheick Modibo et Malamine), il existerait…. une vieille histoire. Un homme d’Etat se comporte-t-il ainsi ? Aucunement.

Dommage qu’en six petits mois, l’astrophysicien, qui faisait la fierté des Maliens, ait dilapidé le capital de sympathie qu’il avait dans le pays. Aujourd’hui, nombreux sont les citoyens à se demander même s’il a eu raison de descendre dans l’arène politique.

C.H Sylla

 
SOURCE:  du   16 nov 2012.    

15 Réactions à Transition /primature: Un Cheick contesté

  1. tintin-toti-tata

    Les soldats de Kati doivent assumer. Ce sont eux qui ont imposé CMD. Quelqu’un qui n’a rien fait pour le Mali, n’a jamais travaillé au Mali, pas de preuve de compétence sur le terrain, rien de rien. Il a travaillé à la N.S.A en tant que qui? en tant que quoi? S’il était compétent, s’il est compétent, pourquoi GMT n’a pas eu besoin de sa compétence? pourquoi les américains ne l’ont ils pas gardé? Ce la fait combien d’années il est au Mali? Les soldats doivent assumer. C’est leur faute. Ils ont dit qu’ils ont pris leur responsabilité pour sauver le pays. Il est encore temps. CMD est le monstre que eux-même ont fait naitre. Ils doivent assumer. S’ils ne le font pas c’est qu’ils ont menti au peuple malien depuis le début. CMD ne peut pas les respecté eux (soldats) fuyards enfants de pauvres. Lui (CMD) est digne descendant de haut, de très haut, suffisanment très haut gendre de très haut qui a été humilié par des petits se reclamant d’une democratie imbecile.
    Vive le Mali.

  2. S L D

    CMD C EST LA PLUS GRANDE DECEPTION DE L HISTOIRE POLITIQUE DU MALI DE L INDEPENDANCE A NOS DE MODIBO KEITA A ATT EN PASSANT PAR MOUSSA TRAORE ET AOK.

  3. Sakoibakèlè

    Le pays est entrain de sombrer, vous continuez à fanfaronner, CMD lui il bosse et dur dur pour sortir le pays du trous que ATT et son clan FDR ont creé

  4. kapeguemamadou

    je pense que que s’il y’avait la posibilité de démenteler le mali et le reconstruir serai la bonne solution car même obama à la tête du mali aujourd’hui ne poura rien car la malonètété intelectuelle est trop acsentueé.

  5. Wait and see .lhistoire donnere raison à celui ki à propulse le Mali au 8e rang africain des pays les plus prospère .Att mbi ça i nofe

  6. maiga a souma

    j’ai écrit aux premières heures de sa nomination que le choix de sa personne était le plus mauvais choix. l’histoire m’a donné raison.

    • lakhanguemou

      tout ça parce qu’il n’a pas ete ce que vous voulez qu’il soit (….)
      et depuis quand tu connais l’invisible
      donc dit qui etait le bon choix qu’il fallait :mrgreen: :mrgreen:

    • A vos armes, prêts, partez!

      … »j’ai écrit aux premières heures de sa nomination que le choix de sa personne était le plus mauvais choix. »

      Tu as été beaucoup plus clairvoyant moi, par exemple! Parce que moi à l’inverse, je suis hélas réjoui de son arrivée comme beaucoup sans trop me poser de question a priori! Mais je n’ai pas été bien long à me rendre compte de la catastrophe nationale que constituait ce tocard!

      • THEMALIAN

        VRAIMENT HONTE A LUI D’AVOIR ÉTÉ APPELÉ LION LE JOUR QU’IL A ÉTÉ ET LIÈVRE AUJOURD’HUI, MAIS ON NE DOIT OUBLIE LES POLITICIENS SONT TOUS DES SERPENT A DEUX LANGUES.
        C’EST LE BON DIEU QUI VENGERA NOTRE MALIBA INCHALLA!!!

  7. MONP

    QUE DIEU SAUVE LE MALI

  8. Racine Diop.

    C est plutôt un vagabond des grands chemins ,qui ne connaît rien que le nul et restera nul ,dégage on ne veut pas de toi ,va chez toi .

  9. fakolyhakika1

    :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: c’est plutôt un Cheick mal barré  » un faux chèque, un chèque sans provision » :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    • lakhanguemou

      :oops: :oops: :oops:

    • THEMALIAN

      VRAIMENT HONTE A LUI :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: D’AVOIR ÉTÉ APPELÉ « LION LE JOUR DE SA NOMINATION ET LIÈVRE LE LENDEMAIN » :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: , MAIS ON NE DOIT OUBLIE QUE LES POLITICIENS SONT TOUS DES SERPENT A DEUX LANGUES ET CELA :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: .
      C’EST LE BON DIEU QUI VENGERA NOTRE MALIBA INCHALLA :!: :!: :!:

  10. fakolyhakika1

    :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: c’est plutôt un « faux chèque, unchèque sans provission » :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: