Trois prétendants pour une Primature : Qui de Bocary Treta, de Mahamane Baby ou de Idrissa Maïga l’emportera ?

23
Trois prétendants  pour une  Primature : Qui de Bocary Treta, de Mahamane Baby ou de Idrissa Maïga l’emportera ?
Mahamane Baby, Bocary Treta et Abdoulaye Idrissa Maiga (Photo montage maliweb)

La lutte pour la primature  semble ouverte entre trois grosses pointures du parti majoritaire de la mouvance présidentielle à savoir Bocari TRETA, Abdoulaye Idrissa Maiga et Mahamane BABY. Ces trois hommes, aux parcours politiques et professionnels différents, ont un dénominateur commun : leur appartenance au parti majoritaire, le RPM.

 

Qui de TRETA, de BABY ou de Maiga a le meilleur profil pour diriger le gouvernement et redorer l’image écornée d’un président a la recherche de ses marques ?

 

Le Mali est à la croisée des chemins, balloté dans tous les sens, il est aujourd’hui en proie à toutes sortes de turpitudes : les pourparlers d’Alger n’ont pas connu leur épilogue après quinze jours de négociations entre le gouvernement Malien et les groupes armés qui font du statut particulier ou de l’autonomie de leur AZAWAD un point non négociable. Les partenaires financiers qui mettent le couteau à la gorge du Mali pour demander des comptes relatifs à certaines dépenses qu’ils considèrent être faites dans l’opacité totale. Le gouvernement, dans sa tentative d’apporter des preuves au FMI en a rajouté d’où la colère du président de la République, qui, après une analyse de la situation, n’a qu’une seule alternative dissoudre le gouvernement.

 

En effet, après deux tentatives avortées à savoir Oumar Tatam Ly et Moussa Mara depuis son investiture à la magistrature suprême le 04 Septembre, le président de la république s’apprête dans les jours à venir à nommer un nouveau premier ministre au sein du parti majoritaire, ouvrant du coup la bataille au sein du RPM pour la succession de Moussa Mara.

 

Pour ce faire, trois chevaux mènent la course à savoir Bocari TRETA, Mahamane BABY et Abdoulaye I Maiga. Quels sont les atouts et les faiblesses de chacun ? Qui a le meilleur profile d’un premier Ministrable du Mali post crise qui a besoin de stabilité ? Quelle note attribuée à chacun ? Voici une série de questions que nous nous sommes posés.

 

 

Bocary TRETA

Jugez-en vous-même à travers leurs biographies  à commencer par le ministre du développement Rural Bocari TRETA : Le nouveau ministre du Développement rural est un familier de la scène politique. Bakary Tereta fut en effet un militant de la première heure de l’Adema avant de passer au Rassemblement pour le Mali (RPM) après la scission de 2001. Né en 1954 à Diondiori dans la région de Mopti, il est titulaire d’un doctorat en alimentation et nutrition animale de l’académie vétérinaire de Moscou obtenu en 1987.

 

 

Après des études fondamentales (1963-1972) à Tenenkou (Mopti), et secondaires (1972-1976) à l’Institut polytechnique rural (IPR) de Katibougou, Treta s’envole pour l’ex-URSS, précisément pour l’Université de l’amitié des peuples Patrice Lumumba de Moscou. Il y passe le doctorat d’Etat mentionné plus haut et un diplôme d’interprète russe-français.

Entre 2011 et 2012, lorsqu’il est nommé ministre de l’Elevage et de la Pêche, Bakary  Treta se retrouve dans son élément et dans un domaine auquel il a consacré une bonne partie de sa carrière académique et professionnelle. Cette expérience gouvernementale fut interrompue par le coup d’Etat de mars 2012.

 

 

Le ministre du Développement rural a été très actif dans le domaine politique et associatif. Entre 1979 et 2001, il milite au sein de plusieurs associations notamment l’Amicale des étudiants et stagiaires maliens de l’Université Patrice Lumumba de Moscou, l’Association des étudiants et stagiaires maliens de l’ex-URSS. Il est membre de l’Adema, coordinateur de l’association politique Alternative 2002.

 

 

Bakary Treta possède une riche expérience politique acquise de 1986 à nos jours et apparait comme un acteur de premier plan des luttes démocratiques. Il fut ainsi membre du Parti malien pour la révolution et la démocratie (PMRD) et du Front national démocratique et populaire (FNDP), secrétaire à l’organisation et secrétaire général du comité exécutif de l’ADEMA-PASJ, et depuis 2001, il est le secrétaire général du bureau politique national (BPN) du RPM. Il a participé à de nombreuses rencontres internationales à travers le monde dans le cadre de la politique et du développement en Afrique. Bokary Tereta est marié et père de deux enfants.

 

 

Mahamane BABY

Quand à Mahamane Baby, il n’a pas certes le back- gram politique de TRETA, mais il a lui aussi un parcours riche dont voici les plus remarquables :

Mahamane Baby est actuellement: Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle

 

Il est titulaire d’une maîtrise en anglais obtenu à l’Ecole normale supérieure de Bamako (ENSUP) et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de SUP ‘Management de Bamako.

 

Fonctionnaire international des Nations unies, Mahamane Baby est né le 12 janvier 1968 à Goundam dans la région de Tombouctou. Il fit ses études  fondamentales à Goundam Nioro du Sahel et Gourma Rharous entre 1974 et 1980.

 

Il occupa successivement les fonctions de chargé de portefeuille Caraïbe et Pacifique du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), chargé de l’administration à ICRISAT et coordinateur adjoint à l’USAID, consultant à la Banque mondiale.  A sa nomination au poste de l’Emploi et de la Formation professionnelle, il était chargé du portefeuille Afrique de l’Ouest et du centre au PNUD. Comme parcours politique il fut pendant longtemps président de la jeunesse RPM, il a été militant ADEMA jusqu’à la création du RPM. Il est marié et père de 3 enfants et aime le taekwondo.

 

Abdoulaye I Maiga

Quand au troisième à savoir Abdoulaye I Maiga , si sa riche expérience plaide en sa faveur, sa proximité avec le président de la république serait un handicap sérieux, surtout après tous ces scandales qui ont, à tord ou à raison, porté un coup sérieux sur l’image de la famille. Qu’à cela ne tienne voici sa biographie.

 

 

Abdoulaye Idrissa Maiga, ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement est très proche du président Ibrahim Boubacar Keita dont il a été le directeur de campagne à la présidentielle de 2013, Abdoulaye Idrissa Maiga est un fruit de l’école et de la fonction publique maliennes. Fonctionnaire de Classe exceptionnelle, il est né le 11 mars 1958 à Gao. Après ses études à l’Institut polytechnique Rural (IPR) de Katibougou, il décrocha, en 1981, son diplôme d’ingénieur des sciences appliquées, spécialité « Elevage ».

 

Il élargira par la suite ses domaines de compétence. Ainsi, devient-il spécialiste des questions de développement rural intégré, de la gestion de projet des systèmes d’Evaluation et des systèmes fonciers. Il est également spécialiste des Projets Agricoles et de Gestion des Ressources Naturelles. Sur le plan professionnel, Abdoulaye Idrissa Maiga occupa son premier poste en 1982, en qualité de chef de l’antenne pastorale de Gao du ministère de l’Elevage et de la Pêche. Il fut, entre 1999 et 2001, coordinateur des projets d’Elevage de la région de Mopti. De 2001 à 2003, il était chercheur associé au ministère du développement rural et chargé de programmes auprès de la Cellule de Planification et de Statistique dudit ministère. De 2003 à 2008, il était chef de Département « Etudes et Suivi des milieux » de l’Agence du Bassin du Fleuve Niger à Bamako. Depuis cette date, il officie comme consultant auprès d’organismes nationaux et internationaux. , Abdoulaye Idrissa Maiga fut secrétaire général adjoint de l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH) de1990 .à 1999. Il est l’auteur de plusieurs publications techniques et a participé à la rédaction de l’ouvrage collectif « Mali : entre doutes et espoirs ». Il est père de 5 enfants. Ces trois hommes aux parcours différents ambitionnent tous d’occuper la primature, mais en analysant sans passion les trois CV celui de TRETA semble être le meilleur et au-delà du CV il est celui qui a une grande expérience tant sur le plan politique qu’administratif. Quoi qu’on dise le poste de premier ministre est un poste hautement politique et son occupant doit pouvoir rassembler au-delà de sa formation politique.

 

Alors, si Ibrahim Boubacar Keita veut sortir le Mali du bourbier dans lequel il l’a plongé   par ses choix contre productifs et anti démocratique, il doit choisir un militant bon teint RPM comme premier Ministre.

Youssouf SISSOKO.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Tous trois sont en deçà de SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA, mais valent mille fois mieux que l’idiot de Mara qui nous a vendu au MNLA. Si c’est le meilleur qu’IBK cherche, il doit choisir entre Boubèye, Soumana Sacko et Ousmane Sy. Je ne connais pas meilleurs au stade actuel de mes informations. 😯

  2. Bonjour,
    Pour ce poste de Premier Ministre, trois membres de RPM méritent une attention particulière : Abdoulaye Idrissa Maïga, Bocary Tréta et Ousmane Ag Rhissa.

    Les Ministres Bocary Tréta et Abdoulaye Idrissa Maïga sont sérieux, travailleurs et étaient respectivement le secrétaire général du RPM et le directeur de campagne du Président. Ils ont contribué à l’excellent succès du RPM aux élections 2013.

    Il convient de leur allouer respectivement les postes de Président du RPM et de Chef de campagne pour les élections prochaines, très stratégiques pour la régionalisation.

    Quant à Ousmane Ag Rhissa, il a été intégré comme Ministre dans trois gouvernements.

    Intègre, sérieux et travailleur, Ousmane Ag Rhissa est le Premier Ministre dont le choix sera judicieux pour le Mali compte-tenu de sa compétence et de sa fidélité à IBK.

    Les Maliens et les partenaires lui font et lui feront confiance.

    Il sera l’homme de la situation.

    Cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE

  3. Voila ami PKagame2030, c’est ceux que nos aines ont mentionne lors de leurs commentaires il y a une 2 jours des 54ans de notre soi disant independance. On pense plus a nos propres interets qu’aux interets de la Nation actuellement. Tres dommage, mais le changement vivra qu’on le veut ou pas, le jour ou nous serons rellement laisser a nous memes dans le chaos totale et de nous laisser trouver nos solutiond d’en sortir. C’est parce que nous tendons toujours la main et on laisse toujours quelque chose dedans. A suivre.

    • C’est quoi la difference entre nos PROPRES INTERETS et les INTERETS DE LA NATION ❓
      Et quel est le probleme si les 2 sont convergents ❓ ❓

  4. Moi en toute sincerité je ne veux pas que IBK change encore ce gouvernement peut être certains ministres peuvent changer mais pas MOUSSA MARA, il ne faut que IBK tombe dans les pièges des politiciens

  5. Je ne suis pas du RPM ni d’aucun parti politique. Mais politiquement le Dr TRETA est mieux indiquer pour occuper cette fonction de premier ministre si nous voulons être logique dans l’analyse politique. Je m’excuse un peu auprès du ministre BABY, il me semble un peu immature pour occuper cette fonction. J’ai beaucoup de respect et d’admiration pour lui très franchement. Mais la gestion des affaires publiques aussi demandent un peu de maturité en terme de gestion et de politique.

  6. je crois que parmi les trois ministre baby est le seul bien place pour être pr ministre car il est jeune intellectuellement moralement car pour être premier ministre demande beaucoup de travail et beaucoup déplacement

  7. Vous dites bien trois prétendants? Savez vous ce que veut dire le mot Prétendant ?
    Vous pouviez faire votre analyse sans faire d'allégation, M. Sissoko parce qu'aucune de ses trois personnalités ne s'est manifestée de quelle manière que ce soit pour une éventuelle proposition de PM.
    Eviter de faire de la diversion et même de la subversion. Le Mali n'a nul besoin de cela, mon cher journaliste.

  8. Je crois que le Ministre du MDR Bocary TRETA serait le meilleur parmi ce lot en terme d’âge mur et d’expérience, mais IBK ne veut pas les meilleurs mais la Famille, donc c’est Baby qui risqué de venir avec des risques d’un grand soulèvement populaire comme ce fut le cas sous Moussa en 1991. C’est dommage que nous aons tout pour gagner mais helas le Président n’écoute rien.

  9. Tous les trois peuvent aller au diable! Ils ont quelle competence ces politiciens professionels? Pourquoi jamais on ne laisse jamais le travailleur travailler? Je n ai aucun lien avec Mara mais je suis simplement 100% sur qu il a tout ce qu il faut pour assainir le pays. Tout est foutu au Mali et l on veut toujours gerer avec les meme habitudes de mensonge et de compromis illegaux! Les ventrus du RPM n ont rien appris du passe quand ils courent encore derriere le pouvoir et son influence au lieu de se soucier du Mali! Lui IBK doit relever le defi RPM meme avant celui du MNLA…car il s agit d une bande de politiciens jaloux, mechants et peu soucieux de l’interet national .. Ils l’ont imposé le president de l’AN, Karim et plusieurs ministres et DGs tout au detriment de son image et nom… Et ça ne suffit toujours pas! Donc finallement le Mali appartiendrait a L’RPM ou au peuple malien qui a elu,non le parti failli de l’RPM, mais IBK? L’ on le saura en 2018 inchallah!

    • Voila ami PKagame2030, c’est ceux que nos aines ont mentionne lors de leurs commentaires il y a une 2 jours des 54ans de notre soi disant independance. On pense plus a nos propres interets qu’aux interets de la Nation actuellement. Tres dommage, mais le changement vivra qu’on le veut ou pas, le jour ou nous serons rellement laisser a nous memes dans le chaos totale et de nous laisser trouver nos solutiond d’en sortir. C’est parce que nous tendons toujours la main et on laisse toujours quelque chose dedans. A suivre.

  10. En fait depuis Younoussi Touré en 1992 jusqu'à Tatam Ly ce ne sont que de gros CV ! Résultat : apologie de la mal gouvernance et de l'accaparement des rentes de l'Etat dans une impunité immonde !

  11. 🙄 IBK, en vrai mandenka, sait surement que dans le choix de dirigeants, ses ancêtre ont toujours privilégié le plus méritant ou plus bavard…c’est grâce à ses qualités qu’on a été cherché Soundiata à Niany, il n’a pas demandé à être mandén massa…je suis sûr que c’est cela qui a inspiré IBK à choisir contre toute attente Moussa Mara comme PM, Moussa Mara n’a pas demandé d’être là…

    Monsieur le Président, en choisissant Mara, vous ne vous êtes pas trompé, malgré ce qu’on veut vous faire croire. Cependant, s’il faut vraiment que vous choisissez un nouveau PM, pour l’amour de Dieu et de l’intérêt supérieur de cette nation, restez dans la logique de choix de vos ancêtres, ne vous laissez pas manipuler…

    Moi, je prie le Bon Dieu Tout Puissant afin qu’il vous assiste et que votre choix ne porte pas sur ceux là qui s’agitent partout à la chasse de ce fauteuil, c’est des « tagninina » avec leur programme d’enrichissement illicite déjà établi…

    Moi à votre place, Monsieur le Président, j’efface d’emblée le nom de ces trois là de la liste de mes choix potentiels. Il existe encore plein de jeunes hommes dignes, à l’ombre, travailleurs acharnés, intrépides à l’image de Mara, (que vous n’avez pas choisi par hasard). Ces jeunes là fond leur preuves à l’ombre sans faire de bruits. Je fais confiance à votre coup d’œil, choisissez un autre Mara, il en existe encore, même au sein du RPM… 😉

  12. Ton pseudo ” Allah est éternel” est en contradictions dvc ce que vous faites calomniez vos prochains sans preuves. Cela mérite l’enfer.

  13. Le choix d’un PM ne se fait pas par referendum mes chers lecteurs, c’est un choix régalien qui appartient au Chef de l’Etat. Son choix n’est pas forcement cartésien, il a ses sensibilités a lui. Mais en général il revient dans les meilleurs démocraties au parti majoritaire a l’assemblée nationale de donner le Premier Ministre, parce que si le Pm n’a de majorité a l’Assemblée il risque des motions de censure. Pour le cas précis de Mara, il doit son maintien au seul soutien du chef de l’Etat qui est issu du parti majoritaire et qui a du calmer les ardeurs. Le débat serait intéressant si au lieu d’être négatif si vous nous dites selon vous qui peut ter en ce moment le meilleur PM pour le Mali. On en débat et si vous arrivez a nous convaincre peut être que votre choix fera l’objet d’un article aussi. C’est ça un débat constructif. Engagez vous dans ce sens.
    La rédaction.

  14. S’il vous plait ayez souvent plus de respect pour les journalistes, on ne peut rien écrire sans que vous ne trouviez qu’on est acheté, grave arrêtez ça et laissez nous faire notre travail. Le journaliste est un être social qui vit dans son environnement, dans ce pays et dans les coulisses c’est e qui se dit en ce moment depuis la visite du FMI.
    Journal Infosept la Rédaction

  15. D’accord avec le journaliste. IBK, sans hésiter, doit choisir Treta? Personne n a besoin de proposer un franc au journaliste. C est une analyse ou il expose les trois CV et les trois expériences……..

  16. vraiment les maliens ont autres choses à faire que de lire de tels articles. laissez les rêver, car le rêve est permis. Leur réveil un jour sera brutal

  17. A qui profite l’instabilité gouvernementale ? Monsieur le marchand d’illusions , les maliens ont plutôt besoin d’un pays stable, un gouvernement responsable qui travaille pour le bonheur des populations. Ces politicards que tu nous propose ne nous inspire pas confiance. Ils t’ont propose combien de francs Ça volés pour ton TORCHON? ??

  18. Je veux avoir ma part Monsieur le journaliste car tu m’as forcé de lire un article pour lequel tu as été payé.Comme c’est le cas et sachant bien que personne m’aime ce pays je revendique ma part d’avoir lu cet article en tant que lecteur.

Comments are closed.