Publication du Rapport annuel 2015 du Vérificateur Général

3
Publication du Rapport annuel 2015 du Vérificateur Général

Bamako, le 11 octobre 2017Conformément aux dispositions de l’article 18 de la Loi n°2012-009 du 8 février 2012 l’instituant, le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou Ousmane TOURE, a adressé son rapport annuel 2015 à Son Excellence Monsieur le Président de la République, à travers une cérémonie de remise solennelle qui s’est tenue à la Présidence de la République. 

Ce rapport fait la synthèse des observations, analyses, critiques et suggestions formulées par le Vérificateur Général au titre de l’année 2015.

Le rapport annuel 2015 fait la synthèse de 16 vérifications financières. Au total, 23 structures, comprenant une Institution de la République, des services de l’Administration centrale y compris des Directions des Finances et du Matériel, des Autorités Administratives Indépendantes, des organismes personnalisés et des sociétés à participation étatique,  ont été vérifiées.

L’une des particularités de ce rapport annuel est relative au choix rédactionnel qui, sans trahir le fond des règles et principes de la vérification, entreprend de restituer de façon intelligible et dans un langage extrêmement allégé les constatations, afin de permettre au citoyen de comprendre et d’exploiter le document. Ce choix rédactionnel est soutenu, le cas échéant, par des graphiques favorisant les meilleures appréciations possibles sur l’amplitude et l’ampleur de la corruption et de la mauvaise gestion.

Le rapport annuel 2015 a relevé des manquements notoires dans les opérations de gestion des fonds publics et du patrimoine de l’Etat. En effet, selon le Vérificateur Général, « Eu égard à la situation établie par les vérifications de 2015, il apparaît utile de noter que le phénomène de la délinquance économique et financière a véritablement tendance à survivre au génie du contrôle malien. Le climat social est gravement rompu par le déséquilibre hallucinant et délétère que les mauvaises pratiques sont arrivées à créer. Et ceci, aux dépens des repères à la fois juridiques et moraux qui veulent qu’une société démocratique cultive constamment des valeurs et des vertus de bonne conduite et de bonne gestion publique ne serait-ce que pour assurer l’avenir de ses enfants ».

«Ces manquements ont entrainé des déperditions financières qui se chiffrent à 70,13 milliards de FCFA dont 32,78  milliards de FCFA en fraude et 37,35 milliards de FCFA en mauvaise gestion. Sur ces irrégularités financières, des remboursements ont été effectués par des gestionnaires des entités vérifiées, notamment au cours des missions de vérification. Les réformes en cours doivent indiscutablement se conjuguer avec un véritable changement de comportement et de méthodes et que chaque gestionnaire, porteur des valeurs du service public accepte volontiers d’accompagner ce changement », a rappelé Monsieur Touré au Chef de l’Etat.

« Je salue votre travail et vous avez mon soutien ! » a souligné SEM le Président de la République, en recevant le rapport annuel 2015 du Vérificateur Général du Mali, avant de demander au Gouvernement que des mesures soient prises pour la mise en œuvre diligente des recommandations formulées par le Vérificateur Général à travers les vérifications dont les synthèses alimentent ce rapport annuel.

Cette cérémonie a également permis au Vérificateur Général de remercier l’ensemble de ses collaborateurs, les Services Financiers de l’Etat, la Coopération Canadienne, la Délégation de l’Union Européenne et les Pôles Economiques et Financiers du Mali.

Le rapport annuel 2015 sera rendu public ce jeudi 12 octobre 2017 et accessible sur le site web du BVG. La traditionnelle cérémonie de présentation du rapport annuel du Vérificateur Général aux média aura lieu dans la semaine du 16 au 22 octobre 2017.

Cellule Communication BVG-Mali : idiawara@bvg-mali.org / 20 29 70 25   

infos@bvg-mali.org      

 www.bvg-mali.org

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. j’ai lu le rapport. Il est signé à la date du 26 Août 2016. Cela veut dire que c’est le président qui ne voulait pas le recevoir jusqu’à aujourd’hui ou quoi.
    Vgal pouvez-vous vérifier l’achat des nouveaux aéronef svp, les fameux hélico de combats MI35 ou c’est secret défense.

  2. UN RAPPORT DE PLUS,
    POUR UN MÊME CONSTAT DE CORRUPTION ET MAUVAISE GESTION

    Pour autant, aucune suite, ni administrative, ni judiciaire, ni même politique.

    L’impunité demeure la règle depuis des décennies.

    En criant dans le désert, on n’entend que l’écho de sa propre voix.

    Encore un coup d’épée dans l’eau!

    Rayonner sans action, c’est abdiquer.

    Dans ces conditions, à quoi sert le Végal?

    En toute logique, cette autorité administrative indépendante budgétivore devrait conclure à sa propre disparition en raison de son inutilité.

    L’évaluation de l’éfficience du contrôle et des contrôles s’impose.

  3. Je ne sais pas comment travaille cet vérificateur, les rapports doivent apparaitre normalement chaque fin d’année, mais chez lui les rapports apparaissent chaque deux ans, quel comportement bizarre et très bizarre? Il dort certainement avec ses hommes, c’est tout.
    En outre, les rapports restent stockés sans suite, cela est dommage et fait mal et très mal à celui qui finance cette activité, le Canada. Il est temps et grand que ces comportements cessent et que cette institution serve au développement de notre pays. Un pays bizarre et très bizarre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here