Vers une redistribution des cartes à l’Assemblée nationale ? – Les 5 députés ASMA de Boubèye quittent l’APM pour s’allier à l’ADEMA – 7 autres députés du même groupe se préparent à rejoindre l’ADEMA-ASMA

16
Les députés Idrissa Sankaré de l'Asma et  Issa Togo de l'Adéma
Les députés Idrissa Sankaré de l’Asma et Issa Togo de l’Adéma

Les cinq députés de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP), de Soumeylou Boubèye Maïga, viennent de quitter le groupe parlementaire Alliance pour le Mali (APM) constitué autour du RPM, parti majoritaire avec 76 députés) à l’Hémicycle. Ils se joignent aux 16 députés de l’ADEMA-PASJ pour former un nouveau groupe baptisé ” ADEMA-ASMA ” avec 21 députés. Ce rapprochement entre ces deux partis frères symbolise, de l’avis des analystes de la scène politique nationale, un coup de froid au sein de la majorité au pouvoir.

De 28 députés jusque-là,  le groupe parlementaire APM subit une cure d’amaigrissement en chutant désormais à 23 élus avec le départ avec armes et bagages des 5 parlementaires de l’ASMA-CFP. Il s’agit de Idrissa Sankaré de Bankass, président de la Commission Loi de l’Hémicycle, Lahassana Koné et Aboubacar Bah (vice-président de l’Assemblée nationale) de Macina, Kalilou Bonzeye d’Ansongo et  Modibo Sogoré de Kayes. Ils viennent de rejoindre les 16 députés du groupe ADEMA-PASJ pour former le nouveau groupe ADEMA-ASMA avec 21 représentants du peuple.

Selon l’honorable Idrissa Sankaré, ce nouveau positionnement n’est lié à aucun calcul politique comme certains pourraient le penser. “Nous voulons simplement nous donner une plus grande visibilité. Au sein de l’APM, le nom d’aucune formation politique ne transparait. Nous pensons être totalement dilués au sein du groupe constitué de 11 partis… “, a-t-il expliqué. Il a précisé que c’est suite à des concertations entre les députés que la décision a été prise de s’allier au groupe parlementaire de l’ADEMA, le parti du flanc duquel l’ASMA-CFP est sorti.

Faut-il rappeler que le président de l’ASMA, l’ancien ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maïga, était, pendant longtemps, l’un des plus influents vice-présidents du parti de l’abeille. Même après la création de l’ASMA, Boubèye n’a jamais fait mystère de sa proximité de vue avec la ruche. Au point que certains observateurs supputent un probable retour au bercail de ce grand stratège politique et ancien patron des services de renseignements maliens. Mais, selon certaines sources, cette nouvelle situation est consécutive aux critiques que certains des 11 partis politiques membres de l’APM ne cessent de formuler, ces derniers mois, contre les modalités de fonctionnement des différents groupes à l’Hémicycle.

Centrisme trompeur

En effet, certains députés ne se privent plus d’exprimer leur insatisfaction par rapport à la domination que le groupe majoritaire du RPM exerce vis-à-vis de ses alliés politiques. C’est à croire que le groupe APM est devenu un groupe totalement inféodé au RPM avec ses 76 députés. Certains députés voient d’un mauvais œil les “ consignes “ que les cadres RPM donnent aux parlementaires des partis qui se sont coalisés pour mettre sur pied le groupe APM.

Ces partis se voient quasiment étouffés et n’ont aucune liberté de ton dans les débats sur des sujets sensibles de la gouvernance.

“Nous sommes des représentants du peuple et non d’un pouvoir. Nous voulons être dans un groupe où nous gardons une certaine marge de manœuvre “, a expliqué un député du nouveau groupe ADEMA-ASMA, qui conserve pour le moment son ancrage au sein de la majorité au pouvoir. Sauf que ce groupe semble, en coulisses, se rapprocher de l’opposition ou du moins d’un certain centrisme trompeur !

Par ailleurs, par rapport à la gestion même de l’institution, certains députés de l’ADEMA et de l’ASMA commencent à protester de plus en plus contre le leadership même du titulaire du perchoir, l’honorable Issaka Sidibé. C’est ainsi qu’on rapporte que le président du groupe ADEMA, le député de Koro, Issa Togo, boycotte de plus en plus les réunions dirigées par le président de l’Assemblée nationale.

 

Inverser la tendance à l’hémicycle

A cela s’ajoute le fait que les députés Ahamada Soukouna, Yaya Sangaré et Issa Togo veulent un changement dans la manière dont l’Hémicycle est géré. Ces parlementaires seraient à la base de la constitution de ce nouveau groupe de 21 députés qu’Issa Togo dirige.

De sources proches de la Ruche, sept autres députés de l’APM sont actuellement en passe de rejoindre le groupe ADEMA-ASMA pour inverser la tendance à l’Hémicycle en faisant du groupes des premiers alliés du RPM, non plus la deuxième force politique parlementaire, mais la troisième.

Rappelons que l’APM est désormais constitué de 10 partis politiques dont la CODEM (5 députés), l’Um-RDA, la CDS, l’UDD, le CNID, Yelema, l’APR, etc avec 23 députés.

 

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. On s’en fou de tout ça, laissez nous respirer. Vraiment on a que faire d’une telle comédie.

  2. Mon cher general Sanago, Boubeye est certes de Gao mais il n’incarne pas la population de Gao.C’est un droit de critiquer mais arrete de tenir des propos racistes synonymes de stigmation et la xenophobie.C’est dommage que tu te caches deriere le pseudo et le virtuel pour tenir ses propos.

  3. Bonjour chers lecteurs,

    Il est incohérence de vouloir soutenir vaille que vaille un homme déjà à terre. ASMA et RPM sont liés par des considérations politiques et non religieuses. Alors le divorce pourrait intervenir à tout moment.

    Vous savez le problème n’est pas d’avoir le pouvoir mais que en faire et comment le garder. Il me semble que cela échappe au Seigneur du jour.

    Boubeye connait la valeur du pouvoir.

  4. Mais le groupe ADEMA-ASMA reste tjrs rattacher a la majorite presidentielle (RPM),c’est donc du cirque tt ca. 😯

  5. Du deja vue, ces transumances de deshonorables et de nos politicards qui ne reprensentent que leurs propres interets d’abord et ceux du peuple sont le derneir de leurs soucis.
    Ils savent tous et toutes la ou se mordre pour survivre non ❓ .
    Alors ils continent a met du piment dans le milieu politicard. :mrgreen: .

  6. MACHALLAH!!!! LES DEPUTE’S NE REPRESENTENT PLUS LES POPULATIONS QUI LES ONT ELUS. ILS SONT LES DEPUTE’S DE BOUBEY!!! QUI PEUT DIRE QUE L’ARROGANCE ET LA BETISE NE SONT PAS AU SOMMET DANS NOTRE FASO!!
    LE PETIT JOURNALISTE VENDEUR DE CHAUSSURES MAGIQUES QUI VEUT NOUS FAIRE CROIRE QU’IL EST… DIEU!!!
    QU’IBK SOIT PARMI LES DEPUTE’S DE BOUBEY, WE CAN CARE LESS!!!! NOUS EXIGEONS TOUT SIMPLEMENT QUE LA MAFIA FINANCIERE ET TERRORISTE DE GAO LIBERE NOS OFFICIERS SUPERIEURS QUI SONT LEURS OTAGES!!!
    J’AI PRIS MON TEMPS ET J’AI BIEN REFLECHI!!! QUE LA MAFIA FINANCIERE TERRORISTE DE GAO LIBERE NOS OFFICIERS SUPERIEURS QUI SONT LEURS OTAGES!!!

  7. OUI OUI ils sont Tous Independants, ils ont acheté auprès de Leur Parti et ensuite leur voix au niveau de la population !
    Aucun parti ne met un sous pour un deputé a part leur bannière!

  8. Cher députés, représentants le peuple du mali, je vous invite à prendre toutes vos responsabilités pour certaines décisions à hémicycle intéressant la vie de la nation pour qu’à l’heure du bilan l’histoire ne vous rattrape. n’acceptez jamais à grand jamais être à la merci d’un clan (Parti RPM). A tous les députés du Mali, pouvez vous justifier votre choix sur le fils IBK à la tête de la commission défense au lieu d’un général expérimenté?. merci de répondre avec des justificatifs du choix.

  9. Vraiment il est temps qu ‘un parti comme la Codem de Amion Guindo doit s’ allier avec la Sadi de Oumar Mariko. Ces deux partis representent la 4 force politique au Mali.

  10. Chers deputes, nous pensons que vous avez ete elu pour defendre l’interet generale de la nation et non vous mettre au service du RPM en entrainant notre cher pays dans une situation de chao.
    Il est temps de prendre vos responsabilites avant qu’il ne soit trop tard.Vous avez deja commis beaucoup de betise a l’hemicycle.Je vous dis un seul exemple qui vous suivra toute votre vie.Vous avez prefere choisir le fils d’IBK karim Keita qui n’a aucun diplome, aucune formation, aucune competence a la place du general Niame keita pour etre le president de la commission defense. Meme dans les Etats maudits, les elus n’agiront jamais de la sorte.L’histoire retiendra votre forfaiture durant toute votre existence.Il est temps de prendre conscience et agir dans l’interet du peuple et non d’un clan.
    Nous avons l’impression que la plupart des deputes a l’assemblee Nationale sont sans niveau sans scrupule et sont a l’image du president de l’Assemblee Siaka et du president de la republique IBK

Comments are closed.