Visite de courtoisie dans le cadre de la présidentielle 2012 : Modibo Sidibé chez le grand imam de Koulikoro

1
2

Après les étapes de Ségou, Sikasso, Mopti et Tombouctou, l’ancien Premier ministre et candidat  à la présidentielle de 2012, Modibo Sidibé, a rendu une visite de courtoisie, le mercredi dernier, au grand imam de Koulikoro, Bassidiki Kané, un fin connaisseur du saint Coran, qui fut, selon des témoins, l’un des élèves les plus doués d’El hadj Boua Singaré, le grand-père de votre fidèle serviteur. L’imam en a profité pour confier au candidat Modibo Sidibé ” les enfants de Koulikoro ” présents à ses côtés au cours de cette tournée régionale. Une occasion mise à profit  par les deux personnalités pour prier pour le bonheur du peuple malien.

Accompagné, entre autres, de l’ami inséparable et ancien ministre Abou-Bakr Traoré, du fidèle compagnon et ancien chef de cabinet à la Primature Alou Sow, de Hassen Camara, chef de cabinet adjoint à la présidence de la République, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, candidat à l’élection présidentielle de 2012, était sur le terrain, le mercredi dernier, dans la cité historique de Koulikoro. Motif de cette visite au pas de charge : informer d’abord les notabilités du pays avant que le projet de candidature à l’élection présidentielle de 2012 ne soit une réalité visible et palpable.  Le projet de l’enfant de Wassala et du Wassoulou étant de se porter, dans les jours à venir, candidat à la présidentielle de 2012. Comme si cet exercice équivalait à marcher sur des œufs frais, Modibo Sidibé, connu pour être un homme taciturne voire impénétrable, se veut prudent avant d’entamer l’ascension,  pouvant s’avérer périlleuse  de la colline du pouvoir. 

Grand commis de l’Etat ayant escaladé, marche après marche et sans anicroche, tous les échelons de l’administration malienne, l’enfant du Wassoulou veut maintenant tenter la montée du mont Everest, c’est-à-dire la colline de Koulouba. Pour cela, l’homme veut innover. La quête du pouvoir n’étant pas pour lui un exercice solitaire, il a souhaité tout d’abord aller s’abreuver de conseils et de bénédictions auprès des anciens, des notabilités, des imams et érudits du Mali tout entier. Cela avant d’accepter tout appel à candidature émanant de ses partisans et l’invitant à briguer la magistrature suprême du pays. 

On se demande où il a  tiré cette idée géniale qui fait qu’il aura d’abord besoin de l’aval des anciens avant de se jeter à l’eau, sur la haute mer. C’est comme si ce Général de la police voulait se protéger d’abord à l’aide d’un gilet pare-balle, à savoir le soutien et les bénédictions des notabilités de tout le pays, avant de s’engager dans ce combat, certes noble mais dangereux, fratricide, budgétivore et, en cas d’échec, très humiliant. C’est donc loin d’être un jeu où les candidats viennent défiler devant un public féminin pour apprécier leurs beaux bazins ou leurs costumes taillés sur mesure chez de grands couturiers parisiens.

La participation à l’élection présidentielle équivaut, pour les prétendants, à s’engager dans un combat à l’issue incertaine. Très bientôt, ils n’auront même plus le temps de dormir. Tant l’anxiété et la peur de l’échec vont dominer leurs nuits. Les deux plus forts et plus chanceux d’entre eux seront au second tour. Modibo Sidibé fera-t-il partie de ce duo ? Seul le temps édifiera.

En arrivant à Koulikoro ce mercredi 28 décembre 2011, Modibo Sidibé et sa très forte délégation ne pouvaient pas ne pas penser à tout ça, à s’interroger. Et cela même si, pour certains, ses chances d’engranger un bon score, lors de la présidentielle de 2012, sont plus qu’évidentes. D’abord dans la famille du chef Somono, c’est le traditionnel “Do” (masque) qui l’a accueilli sous les airs de la cantatrice Mame Thiero. Ensuite, l’ancien Premier ministre s’est déplacé à pied pour aller saluer  le grand imam de Koulikoro, Bassidiki Kané.

Ce surdoué dans la connaissance du Livre saint, qui fut élève dans les années 1952 de cet autre imam El hadj Boua Singaré, le grand-père de votre serviteur, n’a pas manqué de donner des conseils au futur candidat à la présidence de la République. A qui il a fait des bénédictions pour ” qu’il obtienne ce qu’il souhaite et si c’est dans ceci qu’il a son bonheur “. C’est dire que seul Dieu sait. 

Auparavant, ce sont les maîtres de la parole qui se sont succédés devant l’auditoire pour dire, que Modibo Sidibé souhaite ” chercher le pouvoir en 2012 “. Mais qu’il ne peut entamer une telle démarche sans en référer aux notabilités. A Koulikoro et dans plusieurs autres localités de la région c’est désormais chose faite. Et de la plus belle manière.

Kassim TRAORE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
lartist<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 177</span>
Membre
lartist 177
4 années 8 mois plus tôt

Tu as la bénédiction modibo inchallah tu seras notre président

wpDiscuz