Visite de Modibo Sidibé à Kidal :Au nom de la paix et de l’unité nationale

0
1

Kidal, jeudi 12 janvier 2012. Le petit avion  de tourisme s’immobilisme enfin sur le tarmac de l’aéroport, après une quarantaine de minutes de vol entre Gao et Kidal. A son bord, Modibo Sidibé et la poignée de personnes qui l’accompagnent. L’instant est spécial. Jusqu’au dernier moment, il y avait eu comme un léger doute sur ce voyage. Modibo a tranché et décidé de venir parler aux populations de Kidal. Un voyage comme les autres ; une visite comme toutes les autres qu’il a faites depuis qu’en décembre dernier, il a décidé d’aller au contact des populations dans le pays profond, écouter les leaders et notables, chefs de villages, imams et prêtres, jeunes et femmes, avant que de prendre la décision de se lancer dans la course à la présidentielle.

Il n’empêche qu’au moment où ils débarquent à Kidal, les visiteurs du jour ont la conviction qu’ils entreprennent une visite qui n’est pas comme les autres. La raison en est la tension latente dans toute la région. Et la situation sécuritaire qui est redevenue préoccupante.

La paix et la concorde comme seules voies possibles

t Kidal a surpris par la qualité de l’accueil fait aux visiteurs. Une mobilisation des grands jours, à laquelle tout un chacun a apporté sa contribution. Exactement comme cela avait été annoncé par les organisateurs de la visite de Modibo Sidibé dans cette partie du septentrion. Les visiteurs ont été accueillis par le tout Kidal, des officiels aux chefs de fractions ; des femmes et jeunes. La fantasia des chameaux richement chamarrés ne le cédant en rien à la cohorte de véhicules 4×4 venus de tous les horizons.

On avait dit que Kidal voulait la paix, que Kidal n’aspirait qu’à la paix. Kidal l’a prouvé par cet accueil exceptionnel. Et cela fut dit aussi à Modibo Sidibé par la voix la plus autorisée, celle du grand l’Imam de la ville, dans le recueillement rassurant de la mosquée. Ces propos venaient confirmer les assurances données par toutes les notabilités rencontrées, qui n’avaient eu de cesse de dire l’attachement des communautés à la paix et à la sécurité ; et leur aspiration au développement.

Bien d’autres sujets ont sans aucun doute été évoqués entre Modibo Sidibé et les représentants des communautés. Mais les questions liées à la stabilité dans la région et à l’unité nationale ont sans aucun doute constitué le fil d’Ariane de cette journée intense de concertations dans la capitale de l’Adrar des Iforas, entre l’ancien Premier ministre venu en quête de bénédictions et de conseils, et des leaders communautaires conscients qu’ils se trouvaient là en présence d’une des rares oreilles attentives pour les écouter et comprendre leur désir profond de vivre en paix dans la communauté nationale.

Cette conviction est renforcée par le fait que Modibo Sidibé a été, à ce jour, le seul des candidats à la prochaine élection présidentielle à s’être rendu dans cette partie du pays. Par nécessité, mais aussi, il faut bien le dire, par devoir. Modibo Sidibé avait plus d’une fois rappelé qu’il lui tenait à cœur de ne laisser aucune partie de notre territoire national où il ne soit passé avant d’annoncer sa candidature à la présidentielle. Maintenant qu’il est venu et qu’il a vu, mais surtout après avoir écouté les populations et entendu les autorités communautaires, il aura acquis une plus grande assurance en ce que le crédo qui était le sien à son arrivée, à savoir la préservation à tout prix de la paix et de l’unité nationale, rencontre ici à Kidal un profond écho, parce que partagé par les différentes composantes des communautés locales.

Décidément, Kidal aura réellement surpris. Et au final, cette journée du jeudi 12 janvier aura été plus qu’une agréable journée de visite. Au gré des entretiens et des visites, Modibo Sidibé aura rencontré bien des personnalités influentes au sein des communautés, mais aussi certains des protagonistes importants de la complexe partie qui se joue depuis plusieurs années dans cette partie de notre territoire national, et dont Kidal est l’épicentre.

Les rencontres faites, les apartés et les différents entretiens qu’il a eus constitueront sans aucun doute pour Modibo Sidibé de précieuses données.

 

 

L’Imam de la grande mosquée de Kidal Amadou Hamzata

Nous avons besoin d’un homme qui nous unit pour que tout le Mali soit un”

C’est en provenance de Gao où il a passé la journée du mercredi,  que Modibo Sidibé et sa délégation sont arrivés à Kidal, la capitale de l’Adrar des Iforas ce jeudi 12 janvier 2012.  L’accueil  a été exceptionnel, avec des chameaux, des femmes  au rythme du  tendé (musique traditionnelle de Kidal). Comme le disait si bien le jeune Rhissa Ag : ” la visite de Modibo Sidibé, c’est l’événement du mois chez nous “.

n vérité  la présence de Modibo Sidibé à Kidal  aura été  l’occasion de parler de paix, de stabilité  et d’unité nationale. Si à Gao,  la paix a été évoquée  lors des rencontres avec les notabilités, à  Kidal, elle a été  le sujet principal de toutes les discussions. A  Kidal  donc comme ailleurs, Modibo Sidibé  a tenu à écouter tout le monde: notabilités,  imams,  chefs de fractions, communautés touarègue et arabe, sans oublier les jeunes et les femmes. Et tous ont parlé de la préservation de la paix et de l’unité nationale du Mali.

Amadou Hamzata, iman de la mosquée de Kidal  dira  en substance ceci : ” nous qui sommes dans cette mosquée,  nous n’avons  besoin que d’une seule chose : la paix  pour assurer le  développement, avoir à manger. Nous avons besoin d’un homme qui nous rassemble, qui nous unit  pour que le Mali soit un et indivisible “.  L’étape de Kidal était la plus attendue, car   bon nombre de personnes étaient inquiètes à cause de l’insécurité qui y règne en ce moment.

Mais  les populations de Kidal dans la grande majorité étaient prêtes à accueillir  Modibo Sidibé, ce dont témoigne la grande mobilisation. La population  était massivement sortie  pour souhaiter la bienvenue à Modibo Sidibé et à sa délégation. La visite à Kidal  a commencé par la famille du  vieux Ag Intalla, l’un des grands notables, et une  personnalité très respectée de la ville de Kidal.  Le sage Ag Intalla a prêché pour la paix, l’unité nationale et la stabilité dans notre pays.

La paix au Nord Mali,  priorité absolue de Modibo Sidibé

En  réponse ,  Modibo Sidibé dira que  son  souhait le plus absolu est la paix, garante d’une  bonne tenue des élections et   il dit avoir pris bonne note, tout en expliquant sa démarche au patriarche. “Nous sommes ici pour avoir  des conseils et bénédictions, avant de se déclarer candidat. Pendant la campagne, nous serons là, pour échanger  et discuter en profondeur de la paix pour notre pays “, a indiqué Modibo Sidibé.

Après  la visite dans d’autres familles, la délégation se rendra à la grande mosquée, où tous les imans réunis ont prié pour la paix. Ce fut ensuite la rencontre  avec les responsables des différentes communautés, qui ont tous prié  pour la paix, la stabilité.  Alghabass Ag Intalla, le  député de Kidal a lui aussi échangé avec l’ancien premier Ministre. Il a reçu la délégation dans sa famille, en présence de plusieurs autres personnalités de la région.

C’est après que Modibo Sidibé a débuté la longue rencontre avec les différents chefs de fractions, des différents cercles de la région de Kidal. La quasi-totalité de ces chefs ont répondu à l’appel de l’ancien premier Ministre. Cette rencontre, qui s’est tenue sous une tente, a été un moment fort de la présence de Modibo Sidibé à Kidal.

Au cours des échanges qui se sont tenus, tous les sujets  brûlants de la région ont été débattus. Les chefs de fractions  se sont engagés pour la paix et l’unité du pays. Tous ont salué la démarche de Modibo Sidibé, qui est le premier homme politique à les consulter avant d’être candidat, et qui s’est engagé à accorder une place de choix à la préservation de la paix  dans son projet de société.

            Diakaridia  Fomba

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.