Visite du bureau national de la jeunesse URD à Kayes :La jeunesse gagne le pari de la mobilisation

0
0

La délégation de la jeunesse de l’Union pour la république et la démocratie(URD) sous la conduite du Docteur Madou Diallo, président du bureau national, a été triomphalement accueillie à Kita le 12 decembre 2011

Cette visite de la jeunesse URD à l’intérieur du pays, a pour objectif d’échanger avec les structures de l’intérieur, et en même temps, de recenser les préoccupations et les propositions de la jeunesse URD. Cette tournée fait suite à l’engagement du bureau national des jeunes à payer la caution du candidat Soumaila Cissé à la présidentielle 2012. Ainsi, le président des jeunes a demandé aux populations des localités visitées de se mobiliser pour cette cause. Madou Diallo était accompagné de son 1er vice président, Timoté Daou, son 5è vice-président, Moussa Sey Diallo et Abdrahamane Diarra, le secrétaire général du Bureau

Kita en grandes pompes

Située à environ 180km de Bamako, Kita, la capitale de l’arachide a servi de première étape à la délégation. Le président de la section des jeunes de l’URD de Kita, Mandjou Maiga, a précisé, dans son discours de bienvenue, que de 2009 à nos jours, la nouvelle section jeunesse renouvelée en avril 2008 a participé à toutes les conférences de section du parti. Dr Madou Diallo a remercié les militants pour leur accueil et leur mobilisation : “C’est Kita que nous avons choisi pour commencer cette visite de terrain. Nous avons assisté à une mobilisation sans précédent“. Pour lui, le candidat Soumaïla Cissé a mis la jeunesse au cœur de ses priorités. Si l’URD est la 2e force politique du pays en termes d’élus à l’issue des dernières élections, “on peut affirmer avec fierté que notre Parti est la première force politique actuellement si l’on tient compte des fusions et adhésions massives enregistrées tous les jours “, rappelle Madou Diallo. Signalons qu’un jeune opérateur économique s’est même déplacé de la France pour accueillir le bureau national des jeunes dans sa ville natale, Kita. Mohamed Fofana, c’est son nom, estime que l’initiative est salutaire pour la cause d’un homme dont la réputation dépasse les frontières du Mali. La conférence de section a été conclue par les sages conseils de l’honorable Bobo Tounkara, ancien député de Kita : “Le succès du parti URD s’explique par la qualité des hommes qui l’ont crée avec détermination“, a-t-il expliqué.

Kéniéba : la présidente du Mouvement des femmes du PDES vire à l’URD

A Kéniéba, situé à environ 240 km de Bamako, l’URD a gagné dans ses rangs la présidente du mouvement des femmes du parti PDES. C’était le mardi 13 decembre 2011 . Cette adhésion à l’URD a été annoncée lors de la conférence de section que  Dr  Diallo a animé. Dans une salle archicomble, le président des jeunes, Hadi Drabo et son vice-président, Doudou Keita, ont réaffirmé leur soutien indéfectible au parti. Ils n’ont pas manqué de souligner les problèmes auxquels la jeunesse est confrontée à Kéniéba. Financement et dotation en moyens de déplacement qui posent de sérieux problèmes au fonctionnement du parti.

Etapes de Kayes et Bafoulabé

Après Kita et Keniéba, la délégation de la jeunesse URD ( Union pour la République et la démocratie) a été reçue à  Bafoulabé et Kayes dans la liesse populaire.

Les populations de ces deux localités sont sorties massivement pour accueillir la jeunesse du parti vert et blanc. Le premier cercle du Mali a ainsi reçu la délégation en provenance de Keniéba mercredi le 14 décembre 2011 tard dans la nuit. C’est vers une heure du matin à Mahina, à 6 km de Bafoulabé que les jeunes filles et garçons formèrent la haie d’honneur pour réserver un accueil chaleureux au président de la jeunesse URD, Dr Madou Diallo et aux autres membres du bureau national des jeunes.

Après avoir rendu visite aux autorités administratives et traditionnelles, une conférence de section a eu lieu dans un centre d’animation au cœur de la ville. Cette conférence de section des jeunes a donné lieu à un rappel des objectifs de la mission qui s’articulent autour de trois points: échanger avec les structures du parti, recenser les problèmes et des propositions de solution et enfin appeler les jeunes à payer la caution du candidat Soumaila Cissé.

Le président des jeunes, Boubacar Magassa, dans la traditionnelle adresse de bienvenue, a indiqué que le parti se portait bien dans leur localité. Il a ajouté que les préparatifs de la campagne étaient à pied d’œuvre. “ Nous avons un seul objectif , assurer une victoire éclatante au candidat Soumaila Cissé avant de souligner les problèmes financiers et les moyens de transports qui les handicapent dans leurs activités». La délégation a, de son côté, rassuré les jeunes avant de les appeler à aller au-delà des conflits internes pour se donner la main . “Nous avons été émus de voir ces jeunes à une heure du matin nous accueillir à Bafoulabé ici, votre détermination pour le parti est sans limite “.

Kayes, la démonstration de force

Dans l’après-midi du mercredi 13 decembre , la délégation a poursuivi sa mission dans la Cité des rails. C’est une véritable démonstration de force que les jeunes de la première région ont prouvée à la délégation. Un long cortège des motos et véhicules a accompagné la délégation jusqu’au carrefour des jeunes après un tour de la ville. Sur les banderoles et les t-shirt on pouvait lire “Soumaila Cissé, la jeunesse s’engage avec vous ! “. Dans une salle riche en couleurs, les membres de la délégation, une fois de plus, ont été présentés aux jeunes militants du parti de la poignée de mains. Le président de la section des jeunes de Kayes a exhorté les jeunes à se démarquer de la politique du thé et des t-shirt pour une politique qui donne l’espoir à la jeunesse. Cet espoir n’est, selon lui, autre que «l’enfant de Nianfunké».

Sous le coup de l’émotion, le président de la jeunesse de Kayes, a affirmé qu’ils se battront corps et âmes pour l’élection présidentielle à venir. La vice-présidente du mouvement des femmes, Saran Koné, a encouragé les jeunes à s’engager pour payer la caution du candidat Soumaila Cissé. Pour eux, la jeunesse constitue la majorité du peuple. Et avec un tel engagement à soutenir Soumaila, rien ne pourra plus l’arrêter pour atteindre le point culminant de Bamako (Koulouba).

Nous avons été accueillis avec tous les honneurs dans la cité des rails. Nous avons quitté chez nous , et ici à Kayes nous avons senti que nous sommes chez nous. Nous sommes réconfortés pour cet accueil triomphal“, a rappelé le chef de délégation.

Le président du bureau national des jeunes est revenu sur les objectifs de la mission(voir ci-dessus). Le choix de Kayes n’est pas fortuit, car cette région a eu le mérite d’être choisie en première position. Ensuite, il a appelé les jeunes à redoubler d’ardeur pour une victoire éclatante de «Soumi champion» en 2012 avant d’ajouter que la candidature de Soumi a été réclamée par les jeunes pour servir son pays après un loyal service rendu à la tête de l’UEMOA . Une série de témoignages des jeunes a porté sur le chômage et la faillite de l’école. En définitive, la délégation a enregistré, lors de son passage à Kayes, l’adhésion de Boubacar Keita du Cnid à l’URD . Le jeune employé de commerce dans la commune rurale de Falémé a adhéré avec ses camarades au «parti de l’unité et de la fraternité». La mission s’est poursuivi à Yelimané et Nioro du Sahel.

Etapes de Yélimané et Nioro

Apres Kita , Keniéba ,  Bafoulabé et  Kayes,  la jeunesse a  été accueillie à Yelimané, le jeudi 15 decembre, et à Nioro et Diéma le vendredi 16 décembre avec joie. La mobilisation était impressionnante dans ces différentes villes.

A Yelimané comme Nioro du Sahel, Diéma  où  l’URD est solidement implanté grâce à  la détermination de certains responsables du parti, parmi lesquels on peut citer  l’honorable Mahamadou Hawa  Gassama, Soukountou Sissoko, la mission de la jeunesse a été reçue avec tous les honneurs dignes d’un leader politique.

A Yelimané,  les jeunes ont rassuré à la délégation de  plébisciter le candidat Soumaïla Cissé dans leur localité. ” Vous  pouvez   compter  sur nous pour l’élection présidentielle prochaine.  Nous sommes déjà une force redoutable à Yelimané, et l’URD est imbattable ici. En ce qui concerne le payement de la caution du candidat, nous sommes prêts ” a dit le secrétaire général. Mais cela n’a pas empêché  le secrétaire de la jeunesse de l’URD de Yelimané  de signaler les préoccupation de  leurs localité.

A  Nioro du Sahel,  la visite de la délégation a été aussi une occasion aux populations d’exprimer leurs problèmes et leurs préoccupations. Là-bas, les militants se sont employés à donner une marque indélébile aux élections présidentielles prochaines.

A Diéma, la dernière étape de la tournée, la mobilisation était  au comble. Dans cette localité peuplée en majorité  de Sarakolés,  Dr Madou Diallo a animé la conférence de section à travers laquelle il a transmis le message du candidat Soumaila Cissé. La candidature de Soumi est la candidature de la jeunesse. “ Chaque jeune doit se considérer candidat aux élections présidentielles. Et surtout c’est vous, la jeunesse, qui  avez réclamé la candidature de Soumi ” a-t-il indiqué.

Et la visite a pris fin avec l’espoir de rédiger un mémorandum dans lequel toutes les doléances des jeunes seront prises en compte. Et le président des jeunes remettra ce mémoradum au candidat Soumaila Cissé. C’est sur une note d’espoir que la délégation du mouvement des jeunes de l’URD est revenue à Bamako, le vendredi 16 décembre avec la conviction que la région de Kayes est désormais conquise par le parti de la poignée de mains. Toute chose, espèrent-ils, qui devra profiter au candidat Soumaïla Cissé lors de l’élection présidentielle du 29 avril prochain.

Bruno D SEGBEDJI

 

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.