Week end de précampagne : Un agenda politique très chargé

0
1

La précampagne a épousé un rythme accéléré depuis deux semaines. Et ce week-end marquera un tournant décisif dans la course à Koulouba 2012.

IBK : Un meeting pour marquer les esprits
Le Rassemblement pour le Mali (RPM) et les partis et associations de soutien à la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéita préparent ce samedi un grand show pour marquer les esprits. Il s’agit de l’investiture du candidat du parti du Tisserand, IBK, qui aura lieu au stade Omnisports Modibo Kéita. 
Samedi matin, des notabilités, des leaders religieux et des chefs coutumiers du district de Bamako participeront à  une cérémonie de bénédiction du candidat.
Le clou des activités sera la grande cérémonie d’investiture dans l’après-midi. Une cérémonie concoctée pour frapper les esprits, mais dont le déroulement est tenu secret pour le moment. "La seule chose que nous pouvons dire pour le moment c’est que le stade sera plein", promet un responsable du staff de communication du RPM et du candidat.

Dioncounda Traoré : le projet présidentiel finalisé ce samedi

Demain, le Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ), qui a investi son candidat le 30 juillet 2011, marquera une nouvelle étape dans la préparation de la candidature de son champion : le président du parti, Dioncounda Traoré, par ailleurs président de l’Assemblée nationale. Sa direction et ses cadres seront en conclave autour du programme du candidat. Celui-ci avait été adopté lors de la dernière conférence nationale, mais le texte avait fait l’objet d’amendements. Une commission avait alors été mise en place pour examiner les propositions. Ce sont les conclusions de cette commission qui seront au centre de la rencontre de ce samedi qui va les entériner.

Les Amis de Soumeylou Boubèye Maïga ouvrent les discussions
L’Association des Amis de Soumeylou Boubèye Maïga (Asma) organise ce week-end au Centre international de conférences de Bamako une rencontre qu’on annonce grandiose et baptisée "Forum des leaders". Selon plusieurs personnes ressources proches de cette association, le chef de la diplomatie malienne, Soumeylou Boubèye Maïga, en fin tacticien politique et vice-président de l’Adéma/PASJ, pourrait créer la surprise lors des prochaines joutes électorales.
Le samedi après-midi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga réunira ses amis pour… échanger. Selon nos sources, ils viendront nombreux de toutes les communes du Mali qui se disent porteurs des valeurs qu’incarne cet ancien candidat à la présidence de la République et ancien patron des services de renseignements du Mali. Il nous est revenu qu’il y aura une trentaine de délégations composées de ressortissants de la diaspora membres de l’Asma, qui prendront part à cette rencontre.

Modibo Sidibé bouclera son tour du Mali par le Nord
Dans le chassé-croisé qu’impose la précampagne, l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé a quitté Bamako mardi pour poursuivre son tour du pays qu’il avait entamé par la région de Sikasso à la mi-décembre, pour enchaîner ensuite avec les régions de Ségou, Koulikoro et Mopti (du 21 au 28 décembre). Cette fois, c’est le tour du Grand nord. Gao, Ansongo, Kidal sont les principales étapes prévues pour cette sortie dans le Septentrion.
L’ancien chef du gouvernement va boucler la boucle de ses "prises de contacts" par Nara et Dilly, une localité religieuse qui semble en passe de devenir un passage obligé pour nombre de prétendants à Koulouba. L’ancien Premier se révèle très actif sur le terrain ces dernières semaines, la date du lancement officiel de sa candidature n’est toujours pas calée. Ce que l’on sait, c’est que ce sera finalement après la Coupe d’Afrique des nations de football dont le coup d’envoi sera donné le 21 janvier et qui s’achèvera le 12 février.
Ce sera au cours d’une convention nationale où Modibo Sidibé répondra à l’appel des clubs et associations qui militent pour sa candidature. Et des partis aussi. A propos justement des formations politiques qui pourraient rouler pour lui, un membre de son entourage précise : "Nous ne pouvons pas pour le moment donner de nombre. Les négociations sont en cours. Elles peuvent prendre du temps, car les partis sont méticuleux dans les négociations. Ils veulent être assurés dans les moindres détails sur ce qu’ils ont à gagner pour leur ralliement. Ils se projettent même au-delà de la présidentielle dans la perspective des législatives et des municipales".

Le MPR discute de la présentation d’un candidat
Quant au Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR, les héritiers de l’ancien régime du parti unique), il n’a toujours pas tranché sur l’opportunité de présenter un candidat à la présidentielle. Le débat interne se poursuit sur la question, conformément aux instructions du récent congrès du parti qui a laissé le soin au bureau exécutif central de s’en charger. Cette instance du parti se réunit samedi, pour la première fois depuis la tenue du congrès au cours duquel les jeunes s’étaient prononcés en faveur d’une candidature interne au parti.

Et Me Mountaga Tall finalement investi

La liste des candidats déclarés s’allongera, avec l’investiture du candidat du Cnid, Me Mountaga Tall, ce dimanche. "Avec des militants et sympathisants déterminés, une stratégie électorale élaborée, un programme à la fois réaliste et attractif, nous nous sommes donné les moyens de nos ambitions", a déclaré lundi le candidat à l’occasion de sa traditionnelle présentation de vœux à la presse. Il devient ainsi le plus ancien candidat à la présidentielle car il était de la partie déjà en 1992.
Rassemblés par Ben Dao
(source L’Essor)

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.