Yelema-CODEM : l’alliance qui fait polémique

2

La  nouvelle alliance que tente Marra et Poulo fait l’objet de débats. Mais jusqu’où ira cette démarche cavalière en dehors de la majorité présidentielle ?

Les présidents des partis Yelema et Codem Moussa Mara et Housseini Amion Guindo se retrouvent à nouveau. Une nouvelle alliance en gestation qui fait déjà polémique au sein de la classe politique. Les  deux personnalités ont la particularité d’être jeunes chefs de partis politiques, mais ne sont jamais parvenus à s’entendre sur une démarche politique commune.

La première expérience que les deux hommes ont entamée, à savoir le regroupement dénommé les partis unis pour la République (PUR) n’a pas dépassé le stade de projet. Sur d’abord une décision à prendre quant au choix de l’homme qui devrait incarner le leadership et la conduite à tenir en cas d’élection.

Si Housseini Amion Guindo avait alors plus d’assise politique que Mara, ce dernier voulait pourtant prendre le contrôle de cette alliance. C’était à la veille de l’élection présidentielle avortée de 2012. Par la suite, le regroupement politique PUR a battu de l’aile et le coup d’Etat aidant, les deux hommes ont choisi de travailler en solo. Mara et Poulo ont cette particularité d’être des soutiens de l’ex-junte et par la suite, ils ont soutenu la candidature d’IBK au deuxième tour.

Nommés tous les deux ministres du gouvernement, Moussa Mara à l’Urbanisme et Husseini Amion Guindo aux Sports, ils n’ont cependant  pu garder les meilleures relations. Surtout que, par la suite, Mara est devenu chef du gouvernement.

À la surprise générale, la semaine dernière, ces jeunes chefs de partis politiques ont décidé de se retrouver et la rencontre a fait l’objet d’un communiqué. Mais, des interrogations demeurent autour de cette rencontre alors qu’un cadre existe déjà à travers la majorité présidentielle.

Il nous est revenu que Mara et Poulo tentent de se positionner face à l’Adema et les autres partis qui commencent à faire monter les enchères. Reste à savoir si cette nouvelle alliance a des chances de prospérer d’autant que chacun d’eux croit en son étoile.

 Moumouni Sacko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Chaque jeune est sûr de son aura même s’ils savent qu’ils ne pourront pas gagner SEUL les élections. A savoir entre les deux, qui sera en tête

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here