Zoumana traoré à propos de la formation du gouvernement : « Un Gouvernement sans la CDS oblige IBK à s’asseoir et discuter avec nous en tant qu’allié naturel du RPM »

2
Zoumana Traoré
Zoumana Traoré

Le pouvoir appartient aux hommes politiques mais parler d’un partage de gâteau n’est pas un discours politique parce que le pouvoir appartient aux hommes politiques dans tout pays démocratique  et le Mali ne fera pas exception.

« Je pense qu’à propos de cette formation, IBK a rarement consulté les partis politiques. Beaucoup des alliés politiques du RpM sont persuadés qu’ils ont été mis à l’écart lors de la formation du gouvernement. Mais, nous devrons être au moins consultés en tant qu’allié naturel d’IBK.

 

Notre accompagnement du RPM ne date pas d’aujourd’hui car nous constatons que nous avons les mêmes points de vue pour la construction du pays. Je peux dire, aux contraires, le remaniement du 11 Avril 2014 n’a pas pris compte les hommes capables qui ont les mêmes visions qu’IBK pour la construction du pays. Nous avons constaté que les espoirs ont été assassinés après la publication de la liste des membres du gouvernement de Moussa Mara qui ne contient aucun ministre de CDS Mogotigui », affirme Zoumana Traoré, membre du Réseau des partis politiques au Mali, représentant de la CDS en Commune III du district de Bamako et secrétaire à l’organisation du Bureau politique national du parti CDS.

 

Pour lui, à la seule lecture, le gouvernement a été formé sans la CDS Mogotigui. « Le président IBK échangera avec nous par rapport à son choix pour la constitution du gouvernement sinon, il a quelques choses à nous dire. Parce que je rappelle tout simplement lors du Congrès des femmes du RPM, la CDS était le seul parti acquis à l’accompagnement d’Ibrahim Boubacar Kéita depuis 2007. Donc le bilan d’IBK nous incombe, car nous l’avons accompagnés jusqu’à la victoire finale que nous avons obtenu ensemble. La CDS est un parti très constant dans l’exercice de la démocratie en République du Mali. Car, nous avons participé à toutes les élections présidentielles, législatives et communales depuis l’instauration de la démocratie en 1991. Logiquement, l’un des principes cardinaux de la démocratie, c’est la participation aux élections, même si nous avons de députés à l’Assemblée nationale. Si IBK nous a consultés, nous ne serons pas dans le gouvernement pour le partage de gâteau.

 

Il nous apparait opportun de servir le Mali à travers son accompagnement et de lui rester fidèles sur la base de principes sacro-saints qui nous unissent autour d’un même idéal. Mais nous n’accepterons ce qui s’est passé avec surtout la formation du gouvernement sans nous avoir consultés. Car, bâtir le pays nous incombe en ces temps. Ce qui nous ramène de rappeler qu’hier, nous étions ensemble après la victoire  que nous soyons laissés pour compte. Cela ne construit pas un pays ! Et jusqu’à preuve de contraire, nous ne savons pas ce qu’il nous réserve et voir comment nous pouvons construire ensemble ce pays. C’est ce qui nous a un peu déçus. Dit il, c’est la colère qui le dispute à l’humiliation face à nos militants qui ont du mal à justifier le soutien apporté à IBK. Alors, on ne pouvait  être autrement que pour les opportunistes comme pensent certains sans savoir que nous l’accompagnons bien avant aujourd’hui. Ajoute que notre ralliement à IBK ne date pas maintenant. Certes, il a toujours dit qu’il n’a rien promis à personne. Mais, il ne peut pas construire ce pays sans être accompagnés de ceux  qui ont les mêmes visions. C’est encore trop tôt de juger mais, si cela continue, il aura toujours de déçus. Poursuivit Zoumana Traoré que « Le Mali ne sera pas un partage de gâteau » n’est pas un discours politique parce que le pouvoir appartient aux hommes politiques dans tout pays démocratique et le Mali ne fera pas exception. Seuls les politiques cherchent le pouvoir. C’est naturellement que les partis politiques sont appelés à diriger le pays.  Conscient que c’est un jeu démocratique qui l’a élu. Ce qui ne pourrait, en aucun cas, compromettre le système démocratique grâce à notre accompagnement. Seul, le RPM ne peut pas former le gouvernement. Nous devons être associés », a-t-il conclu.

Le président de la section CDS Mogotigui, Zoumana Traoré, sans faire l’apologie de son président, Mamadou Sangaré dit Blaise (qui est l’un des hommes politiques rares que compte son gouvernement). « Cela est important, il faut le savoir. S’agissant de gouverner le Mali, la CDS n’a pas été consulté certes, mais c’est une insulte à l’égard de notre parti qu’il faut rectifier le tire », a-t-il ajouté. Ce qui nous montre des choix peu convaincants qu’on fait croire. Nous avons fait notre ralliement et nous lui restons fidèles. Mais nous allons prendre acte de ce qui s’est passé quant à son choix pour l’actuel gouvernement. En tout cas, ce serait déjà une belle leçon à nous enseigner. Sans être dans son gouvernement, nous allons l’accompagner pour avoir dit publiquement que nous lui soutenons. Mais, nous allons nous battre pour animer la démocratie. Certes, le gouvernement qu’il disposait avant l’élection législative n’était qu’un gouvernement de mission. Nous avons compris, mais du moment où nous avons même de députés. C’est vraiment incroyable ce qui se passe ainsi pour la formation du gouvernement.

 

IBK doit satisfaire le peuple car, il est arrivé à un moment où il était le meilleur des mauvais. Il a beaucoup à faire », dira Zoumana Traoré, membre du réseau des partis politiques et président de la section CDS Mogotigui en CIII et Promoteur de l’école de base« Privée Massama Traoré à Samé » et, non moins secrétaire à l’organisation du bureau politique national.
Propos recueillis par  Abdine pour Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Qui est fou pour ramener Blaise-INPS au gouvernement encore? il va tout voler comme d’habitude. IBK est un peu malin, il va pas permettre aux grands voleurs de rentrer dans son gouvernement RPM/Yelema/CNID/Codem et de Boubeye Maiga, sinon ils vont tout raffler alors qu’IBK veut tout pour lui-meme et sa grande famille. Zou reposes-toi sinon tu quittes la majroite si tu n’es pas content, mais jamais la CDS ne reviendra dans un gouvernement au Mali.

    • Lol!
      Pauvre mon pays si vous les meme vision pour quoi ne pas fusionner pr faire un seul parti

Comments are closed.