PRESIDENTIELLE 2007: Querelle de clochers chez les héritiers de l’ancien président Moussa Traoré

0
La candidature du docteur Cheick Modibo Diarra dont la presse malienne avait largement fait échos, n’est pas passée inaperçu dans le parti du Dr Choguel K. Maïga, président du Mpr, non moins ministre du commerce et de l’industrie. A tous les niveaux du parti, la question est au centre de la controverse. Chacun y va de son petit commentaire.
A Quinzambougou où siège le parti, les héritiers de Moussa Traoré ne se sont pas exercés à faire la lumière sur les réelles ambitions d’un des leurs à la présidentielle de 2007. Au Mpr, on s’est dit surtout préoccuper par les conséquences qu’une telle information peut avoir sur la base. On redoute en fait le retour des vieux démons de la division et de la guéguerre politicienne, à un moment où le parti, avec Choguel en tête, s’apprête à faire dans une véritable communion, allégeance à ATT pour 2007.
Un responsable du parti renchérit en ces termes : «Je ne sais pas si Cheick Modibo est réellement animé d’ambitions présidentialistes qu’on lui prête pour 2007. Seulement, une telle information, qu’elle soit vraie ou fausse, est de nature à mettre en mal la cohésion d’un groupe uni par un même idéal». Cheick Modibo Diarra est connu pour ne pas être un grand homme politique. En tout cas, pas un homme trempé des subtilités de la realpolitik malienne. Notre navigateur interplanétaire, tout comme le Mpr s’accrochent à Moussa Traoré. Les milliers de militants Mpr, nostalgiques de la dictature militaro-civile à travers le Mali, sont davantage motivés par l’image, disons la personnalité de l’ancien chef de l’Etat Moussa Traoré, qu’un quelconque choix politique du Mouvement patriotique pour le renouveau. Une démarche aussi stratégique que si la candidature de l’astro-physicien venait à être confirmée, il n’aura pas besoin d’une caution du Bec du Mpr pour se faire des militants et sympathisants parmi les plus proches collaborateurs de Choguel, précise un responsable du Mpr, proche de Cheick Modibo Diarra.
«L’étau se resserre sur Choguel»
Il n’est pas sans dire que l’annonce de la candidature de Cheick Modibo va crisper les débats au sein du Mpr. Dans le parti du Dr Choguel Maïga, certains ne sont pas favorables à un soutien du Mpr à la candidature de l’actuel locataire en 2007. Ces derniers sont favorables à un soutien au président du regroupement politique «Espoir 2002» agonisant, en l’occurrence IBK, un des principaux challengers d’ATT pour 2007. Décidément, une candidature qui va donner de la voix à des proches du secrétaire général du Mpr, André Traoré, ancien ministre de la Culture dans le gouvernement de mission de Ag Hammani. Ceux-ci n’ont cessé de reprocher à Choguel d’avoir écarté André Traoré. La suite, vous la connaissez. Choguel est depuis ministre. L’autre fronde est tenue par une frange de la jeunesse qui avoue ne plus se reconnaître en Choguel (l’aile dure d’une certaine opposition). A ce rythme, Cho-guel aura du pain sur la planche. A moins que son mentor, Moussa Traoré, ne vole au secours de ses nombreux héritiers qui risquent de ne pas se faire cadeau sur cette question    
   A. DIARRA

PARTAGER