Lettre à mon Aîné Mamadou Lamine Doumbia – MLD- «Mort la plume à la main, tu avais une érudition dans ta profession»

0

Après avoir composé ton numéro de téléphone, une voix féminine m’a répondu :  “ Il n’est pas là. Dix minutes après cette écoute téléphonique, j’ai recomposé le numéro. Cette fois-ci, un garçon m’a répondu en ces termes : Papa est décédé. Moi je suis son fils.

J’ai eu un grand choc ce mardi à 10 heures. Quelle douleur! Je refusais de croire à l’évidence.

Dans un de tes articles sur la fin du règne de l’ex-putschiste Amadou Aya Sanogo, tu écrivais ceci : ” … Tout a une fin.

Ce sont ces quatre mots qui me consolent actuellement. Evidemment, tout a une fin.

Cher Grand Cousin de Bougouni -Banimonotié, tu as  été à l’école Faraba de Bougouni avec mon frère aîné et tu étais toujours premier de ta classe, un élève brillant, exemplaire.

Mort la plume à la main, tu avais une érudition dans ta profession.

Mon autre aîné, le doyen Saouti Labass Haidara, ton collègue, ton complice de quarante-deux (42) ans te connait mieux que quiconque. Vous avez étudié au CESTI de Dakar ensemble. Ensemble, vous avez fait la France, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique, etc.

Mon Aîné, mon collaborateur,

Ce triste mardi, jour de ton inhumation, des centaines de personnes étaient là  pour t’accompagner à ta désormais dernière demeure.

Après tant d’années au service de l’information, tu es toujours resté modeste à l’écoute des autres. Je ne t’ai jamais vu élever le ton; même si souvent  tu t’énervais. Mort à la tâche tu étais  un “communicateur hors-pair “.Tu mérites des hommages de l’Etat du Mali, de l’ASSEP, de la Maison de la Presse .Ton nom doit désormais être inscrit sur le frontispice de ” la Maison de la Presse”.

Tu mérites cette reconnaissance de la nation !

Dors en paix le boss !

Ton parent, ton collaborateur.

Youssouf Massaman Sangaré

 

« Le CNID présente ses condoléances  les plus attristées»

Me Mountaga Tall avec le Dirpub de L'Indépendant,  Saouti L Haidara
Me Mountaga Tall avec le Dirpub de L’Indépendant, Saouti L Haidara

C’est avec tristesse et consternation que le Comité Directeur et toute la famille du CNID-Faso Yiriwa Ton ont appris le décès de Monsieur Mamadou Lamine Doumbia.

Grand journaliste et homme de culture, il laisse un souvenir impérissable, pour avoir joué son rôle dans le combat pour l’émancipation du peuple malien.

En cette douloureuse circonstance, le peuple du parti du Soleil Levant adresse ses condoléances les plus attristées à sa famille, à toute l’équipe de L’Indépendant et à ses amis.

Que son âme repose en paix ! Amen

Le Secrétaire permanent du Comité Directeur

Amadou Papa Diallo 

 

 

PARTAGER