Affaire Boukary Daou : La réponse à la demande de liberté provisoire aujourd’hui

La justice doit aujourd’hui statuer sur la demande de liberté provisoire de notre confrère et directeur de publication du journal “Le Républicain”, Boukary Daou inculpé pour “incitation au crime et au délit” et “publication de fausses nouvelles” détenu à la Maison centrale d’arrêt  de Bamako après avoir publié une lettre ouverte au président de la République. Et les débats sur le fonds devront avoir lieu le 16 avril 2013.

Boucary Dao
Boucary Dao

Détenu dans les locaux de la Sécurité de l’Etat pendant 8 jours, où il a subi des traitements physiques dégradants, Boukary Daou a ensuite été transféré à la Brigade d’investigation judiciaire. Inculpé le 18 mars 2013 pour “publication de fausses nouvelles”, il doit comparaitre devant le tribunal en citation directe à l’audience du 16 avril 2013 pour incitation au crime et au délit et publication de fausses nouvelles. Il risque ainsi jusqu’à 3 ans de prison.

Aujourd’hui, la justice, précisément le Tribunal de première instance de la Commune IV doit  statuer sur la demande de liberté provisoire de notre confrère déposée par ses avocats il y a une dizaine de jours. Une réponse favorable décrispera la situation.

L’interpellation de Boukary Daou par la Sécurité d’Etat a poussé les associations professionnelles de la presse à décréter une opération “presse morte”. Mieux, les médias privés ont décidé de boycotter les activités gouvernementales jusqu’à nouvel ordre. S’y ajoute une plainte déposée, en bonne et due forme, contre l’Etat pour “séquestration”.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER

1 commentaire

  1. L etat malien est MALHONNETE et INCONSCIANT en s’attaquant a Ce PAUVRE , JOURNALISTE ,c est l etat de sanogo, sanogo AULIEU d être en prison envoie les gens en prison , il y a Quoi de plus grave que de faire un coup d etat ds un pays democatie, suspendre la constitution, tuer les berets rouges et des civils?ensuite recompenser par 5millions par mois, alors que nos vaillants soldats se battent au nord ,sans casque ,no de Gillet PARABALLES , mmeme pas de la bonne nouritire , la reponse il y pas d argent Mai’s il y a l argent pr payer les bandits de Kati 5millions par mois,Ce n est QU au Mali qu’on peut voir cette irresponsibilite. PAUVRE Mali… .le Mali est ds l enfer terrestre .

Comments are closed.