Autorité de régulation des médias : Les membres de la HAC prennent fonction

1

C’est le vendredi 11 décembre que les 9  membres devant siéger au sein de la  nouvelle instance de régulation des médias de notre pays, la Haute autorité de la communication (HAC), ont officiellement installés. Ils ont été renvoyés à l’exercice de leurs fonctions à la suite d’une audience solennelle de prestation de serment devant les membres de la Cour suprême, présidée par Étienne Kéné.

«Je jure solennellement de bien et fidèlement remplir ma fonction de membre de la Haute autorité de  la communication en toute indépendance et impartialité. Et  de me conduire de façon digne et loyale, de garder le secret des délibérations et de n’avoir aucun comportement pouvant nuire à l’image de la Haute autorité de  la communication». C’est  le serment prononcé à main levée, individuellement,  par les 9 membres de la Haute autorité de  la communication: Fodié Touré, Amidiata Ouattara et de Gaoussou Drabo, désignés par le Président de la République. Yacouba Diarra, Mme Diallo Hati Younoussa  Maïga et de Mamadou Diaouné, désignés par le président de l’Assemblée nationale. Mahamane Hamèye Cissé,  Mahambé Touré et de Aliou Djim, désignés par les organisations  professionnelles des médias. C’est Fodié Touré qui a été désigné président de la HAC suivant la procédure. La durée des mandats des membres  est de sept ans (7)  pour ceux désignés par le Président de la République et de six ans (6) pour ceux désignés par le Président de l’Assemblée nationale et les organisations professionnelles des médias. Le Président est choisi parmi les membres désignés par le Président de la République. Le mandat des membres n’est pas renouvelable. L’effectivité de la Haute autorité de la communication consacre la « mort » du Conseil supérieur de la communication. La HAC est un organe indépendant dont l’autorité s’exerce sur tous les médias nationaux et étrangers diffusés à partir d’un site situé  sur le territoire national, quelles que soient les modalités de leurs mises à la disposition du public. Son domaine recouvre tous les attributs de la régulation des médias, excepté ceux dévolus au Comité de légal accès aux médias d’Etat. Ils ont été  nommés le 25 septembre  en qualité de membres de la nouvelle instance de régulation des médias au Mali  par un décret  présidentiel en   conformité avec  la loi fixant les modalités de désignation.

Qui sont  les 9 membres de la HAC ?

Le nommé Fodié Touré, dont la présidence échoit,  est un  magistrat de grade exceptionnel, né le 30 décembre en 1957 à Nioro du Sahel. Il  a été plusieurs fois  Procureur de la République. De 2012 à sa nomination, il était conseiller à la Cour d’appel de Bamako, membre de la Chambre d’accusation, de la première Chambre civile et correctionnelle.

Amidiata Ouattara est titulaire d’un Doctorat d’Etat en Sciences de l’Information  et est également détenteur d’un diplôme de l’Ecole des Hautes études pratiques de Bamako, d’un diplôme universitaire et d’un diplôme post-universitaire de l’Etat de Leningrad (ex-Urss. De 2003-2007, chargé de communication au ministère de l’Education nationale. En 2010, Directeur des services de l’Association malienne pour la solidarité et la coopération internationale pour le développement.

 Gaoussou Drabo, admis à faire valoir ses droits à la retraite le 31 décembre 2012, a occupé de très hautes responsabilités tant dans le domaine de la Communication que celui de la diplomatie. Il est journaliste chroniqueur politique à L’Essor. Il fut non seulement  ministre de la Communication et des Nouvelles technologies de l’Information, mais aussi Ambassadeur  plénipotentiaire du Mali en l’Italie.

Yacouba Diarra, Ingénieur de Radio, est diplômé de l’Institut polytechnique d’Odessa et de l’Université technique George (ex-Urss). De 1996-2003, Ingénieur de l’information chargé de la post-production des éléments du journal télévisé. De 2003-2010, Ingénieur de l’information, chef de la section maintenance. De 2010-2015, Ingénieur de l’information, chef de la section ingénierie.

Mme Diallo Hati Younoussa Maïga est journaliste réalisateur, détentrice d’un Master of Arts en journalisme de l’Etat de Biélorussie et diplômée en méthodologie d’enseignement du russe. Elle  a été journaliste à L’Essor, chargée de la rubrique femme. Elle a également occupé plusieurs fois le poste de  chargé de mission dans différents ministères.

Mamadou Diaouné est titulaire d’un Bachelor’s en Busness  Administration de Organ aux USA. Il a aussi effectué d’autres formations aux USA, notamment en Ingénierie de télécommunication, en technologie des satellites, en opération de la station terrienne; formation pour cadre supérieur en gestion des projets, sanctionné par un MBA en Busness International. Il a été Ingénieur télécom à AT et T-USA de 1984-1995. Il a également occupé le poste du Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest au compte de AT & T BT Paris, France, de 1998 à 2012, puis Secrétaire général et  conseiller du  Directeur général de Ikatel (actuelle Orange-Mali). De 2007-2012, Conseiller en télécommunication au ministère des Postes et des Nouvelles technologies et point focal dans le processus de privatisation de la Sotelma-Malitel.

Mahamane Hamèye Cissé, journaliste-communicateur et analyste, est diplômé en droit public de l’Ecole nationale d’administration de Bamako. Il est également détenteur d’un Certificat de formation du Centre foreign  journalists en Virginie aux USA et d’un Certificat en journalisme économique du Centre ouest-africain de formation et d’études bancaire de la Beceao. Directeur de publication des  Journaux Le Scorpion et Le Courrier, il est aussi coordinateur de l’Institut pour la démocratie et l’éducation aux médias au Mali, promoteur et gestionnaire de l’Agence de communication Gigacom. Il est lauréat du premier Tanit de la presse Tunisienne, et lauréat du prix de la libre Expression

Mahambé Touré est journaliste réalisateur de classe exceptionnelle, détenteur, entre autres, d’une Maîtrise en Administration des affaires de l’Université du Québec  (Canada), d’un DEA en Communication de l’Université de Grenoble.  En 1984 ; il  chef de production de la Télévision nationale. De 1991-2013, Agence malienne de presse et de  publicité dont il devient Directeur de publicité à partir de 2000. 2014, Groupement Professionnel des Agences de Communication du Mali en qualité de Conseiller pour l’animation du Réseau.

Aliou Djim est diplômé de l’Université d’Oklahoma aux USA  et du Cesti de Dakar, en études supérieures en gestion de radios  communautaires et également détenteur  d’un diplôme de l’Institut universitaire de formation pédagogique.

Les missions dévolues  à  la HAC

La Haute autorité de la  communication a pour mission la régulation du secteur de la Communication  dans les domaines  que sont : la communication audiovisuelle, la presse écrite, de la publicité par voie de presse audiovisuelle et de la presse en ligne. A cet effet, elle a pour attributions l’autorisation de création des services privés de radiodiffusion et de télévision, d’installation  et d’exploitation des services privés de communication audiovisuelle. Elle peut procéder à des visites de contrôle dans les organes audiovisuels et de communication au cours desquelles le secret professionnel ne lui est pas opposable. Elle peut contribuer au règlement à l’amiable des conflits entre les médias  eux-mêmes, d’une part et entre les médias et le public ou les institutions d’autre part. Son instance de délibération  est le collège de ses membres. Et ses décisions sont prises à la majorité des 2/3. A noter que le Président ainsi que les membres de la HAC sont choisis sur la base de compétences techniques, juridiques et économiques dans le domaine de la communication.

Boubacar SIDIBE   

PARTAGER

1 commentaire

  1. Vraiment que cet organe puisse fonctionner normalement pour que nous puissions avoir une presse responsable car c’est le grand bordel dans ce domaine de nos jours.

Comments are closed.