Boukary DAOU, Dirpub du Républicain interpellé par la SE

110 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Boukary DAOU

Boukary DAOU

Le Directeur de publication du journal « Le Républicain » , Boukary Daou a été interpellé dans les environs de 12 H 30  au siège du journal par quatre hommes armés habillés en civil. Il lui  aurait   été reproché  d’avoir publié dans la parution du journal de ce matin,  la lettre ouverte adressée au président de la République par les soldats au front signé par un Capitaine Touré. Il est toujours gardé dans les locaux de la Sécurité d’Etat
La Rédaction

110 Réactions à Boukary DAOU, Dirpub du Républicain interpellé par la SE

  1. Modou

    Bravo, Kassin!

  2. Rebel

    Ceux qui le dénoncent pas doivent au moins avoir cette décence de garder le silence quand des voix indignées se font entendre.

    tout à fait d’accord avec vous, BOUGLASS ! au Mali, comme je l’ai dit maintes fois ici, l’hypocrisie généralisée est le vrai fil conducteur de la société, hélas ! et le comble, c’est qu’elle se transforme doucement en couardise généralisée, et ceux-là (les politiques) qui doivent dénoncer en premier les agissements de la racaille armée, sont les premiers à détourner la tête en feignant ne rien voir… pauvre Mali !

    • LaBamakoise

      @ Rebel: « et ceux-là (les politiques) qui doivent dénoncer en premier les agissements de la racaille armée, sont les premiers à détourner la tête en feignant ne rien voir… pauvre Mali! »

      Vous avez tout di.

  3. daou

    Mon père je suis fière de toi tu as bien fais ton travail on ne peut pas construire un pays par le mensonge.Surtout n’oublie pas que tu es le descendant de Ali Ballè Daou et le frère de Sydi daou car dans la famille daou y a pas de lache je suis fière de t’avoir comme père je suis de coeur avec toi père.

    • Malheureusement pour vous, votre père a menti; les politiciens véreux ont monté quelque chose de totalement faux. C’est lui le responsable (actif ou passif) car il n’est pas enfant. il a publié un document très dangereux pour le moral des troupes; C’est de l’intoxication pure et simple. Le comble est que cette lettre n’a jamais été écrite par un militaire.

  4. Bouglass

    Pour peu qu’on soit patriote, on ne saigne pas son pays quand on sait que ce pays est en guerre! De la part d’un soldat, c’est un crime aggravé. Pas étonnant qu’il y ait des soldats(vrais patriotes ceux-là) pour se démotiver, grogner et crier leur ras-le-bol. Tout le parcours de Sanogo n’a été que pour embourber le pays. Le reconnaître ne relève pas d’une politique malsaine.

    Ceux qui le dénoncent pas doivent au moins avoir cette décence de garder le silence quand des voix indignées se font entendre. Le journaliste est le canal par lequel la chose a ébruité.Si c’est pour remonter à la source, ils peuvent le faire, vu que cette correspondance est adressée au Président.

  5. maiga a souma

    du courage mon cher ami; en choisissant ce métier, tu connais mieux quiconque les risques. tu n’as fait que ton travail, alors tiens bon.
    le mensonge qui a construit ce pays doit être combattu, ce mensonge qui a conduit là où nous sommes, personne ne se rend compte; malgré tout on continue à le perpétuer.
    tu en sortiras, toi et ton journal, grandi.

  6. Houssein Faradji Abdemoumen

    Est bien clair que le capitaine Sanogo a nuit a vos intérêts et pour cela biensur vous êtes conte tout assainissement même s’il vat dans le bon sens de celui du peuple Malien sans distinction.Heureusement que la Nature depuis sa Création a fait en sorte que rien ne soit éternel afin de faire places aux successions.Elle est juste et devons l’a respecté pour protéger un équilibre vital donc forcement nécessaire .Avant de s’attaquer au capitaine Sanago serait très utile de revisiter nos égos pour les améliorer .

  7. bafimba

    Non je vous demande à plus de lucidité.Pourquoi accusons toujours les autres de nos propres faits et forfaitures?On accuse Sarko,Blaise,le Quatar,le MNLA,Sanogo et autres.Nous sommes nous meme responsables de ce qui nous arrive.Le malien est capable de tout à cause de l’argent.Ds le cas du journaliste arrèté,la SE n’a fait que son travail;meme ds la plus parfaite des democraties une telle publication mérite l’interessement des services de sécurité.De surcroit on est en guerre et je me demande si Mr Daou et les responsables du journal ont évalué la portée réelle de leur publication?Que chacun fasse son job!!!

  8. Une malienne Maline

    QUOI ? KO SERA DAN NA SISSAN DER ! ILS VEULENT ENTRAVER A LA LIBERTE DE NOS BOUCHES ! Ko SERA DAN NA DHAI ! QUE LES JOURNALISTES NE SE LAISSENT PAS FAIRE ! UNE MARCHE SIMPOSE ! SE ???? ET VOUS DITES QUE SANOGO NEST PAS IMPLIQUEE ? OU SONT PASSE’ VOS CERVEAUX ?

  9. Ignorant

    Dioncounda a mal fai en donnant cet opportunite a ce fameux sanogo et un soldat qui refurse allez au front et d autres son entrain de mourir gratuitement meme si ce comite est normal le choix tombant a sonogo n es peut etre pas normal 4millions comme salaire dans l etat actuel de notre pays epuis pas GAL un simple capitaine MR DAOU a raison un fils de pays comme sanogo et maintenant jen doute sur lui on devrai meme bute sanogo

    • LaBamakoise

      @ Ignorant:

      Vous êtes LOIN d’être ignorant. Contrairement à certains autres, qui passent leur temps à faire lamentablement étalage du savoir qu’ils ont.

  10. nonalinertie

    1. DES HOMMES ARMES INTERPELLENT UN JOURNALISTE DESARME SANS LE RENDRE A LA JUSTICE POUR SES ECRITS FONDES OU PAS. SIMPLEMENT PARCE QU’UN IVROGNE EST RECOMPENSE GRASSEMENT POUR AVOIR MIS LE PAYS DANS LA MERDE. DES MILITAIRES SPECIALISES DANS L’ARRESTATION, LE BASTONNAGE, LES COUPS DE MARTEAU, LES TUERIES DE GENS DESARMES. ET QUI DETALENT COMME DES FLECHES A LA VUE D’UN HOMME ARME. TOUTE HONTE BUE. LA QUEUE ENTRE LES PATTES. AU MEME INSTANT DES SOLDATS ETRANGERS ET QUELQUES MILITAIRES MALIENS HEUREUSEMENT SE BATTENT AU FRONT POUR LE PAYS.
    2. ET DIRE QUE DES ENTREPRISES PRIVEES ET ETATIQUES CROULENT SOUS LES IMPAYES DE L’ETAT MALIEN!!!!!!!!
    3. Le plus terrible est qu’un comité de révision de l’armée malienne est entrain de se balader dans les camps de Ségou, Sikasso, Kayes, loin, très loin du front, pour parler de salaires des militaires, de leurs logements, formations et équipements. ALORS QUE DES TCHADIENS ET FRANCAIS SONT ENTRAIN DE SE FAIRE TUER POUR NOUS! UN CHEF DE FAMILLE QUI SE FAIT GRASSEMENT PAYER A NE RIEN FRAIRE. Et DES MEMBRES DE LA FAMILLE QUI DISCUTENT DE SAPEURS POMPIERS, DES FAILLES ELECTRIQUES OU DE BOUCHES A INCENDIE DE LEUR MAISON, ALORS QUE LES VOISINS APPELES AU SECOURS ETEIGNENT LE FEU! MAIS QUAND DONC ATTEINDRONS-NOUS LE FOND???????
    4. ET TOUTE LA GESTION DE L’ARMEE NE DEVRAIT PLUS ETRE UN SECRET DEFENSE POUR L’ASSEMBLEE NATIONALE, LE VERIFICATEUR GENERAL ET LES DIFFERENTES STRUCTURES DE CONTROLE, LES MINISTERES DES FINANCES, DU BUDGET OU DE LA JUSTICE… CE SUPPOSE SECRET DEFENSE EST A LA SOURCE DE TOUS LES RECRUTEMENTS NEPOTIQUES, DETOURNEMENTS ET MALVERSATIONS EN TOUT GENRE DANS L’ARMEE MALIENNE.
    5. Tous les jours au Nord, les brigands armés délestent des forains, pillent les récoltes des paysans et viennent attaquer des villages et villes désarmés. Les journaux en parlent peu ou pas, les regards étant braqués sur les points chauds de Tombouctou, Gao et Kidal. Il ne faut pas confondre milices anarchiques à condamner, et brigades d’autodéfense absolument indispensables. Ces brigades d’autodéfense seront constituées de membres de Ganda Koy, Ganda Izo,… bien identifiés et encadrés par l’armée malienne. TOUTES LES ARMEES DU MONDE NE POURRONT PAS PROTEGER TOUS LES VILLAGES ET VILLES DE LA LIGNE DE FRONT. CAR ILS NE PEUVENT PAS PRENDRE LE RISQUE DE SE SUICIDER EN DE PETITES UNITES FRAGILES. DONC, SEULES DES BRIGADES D’AUTODEFENSE BENEVOLES, APPAREMMENT NON ARMEES, DISCRETES, ENCADREES PAR L’ARMEE MALIENNE PEUVENT REUSSIR CE TRAVAIL, A COTE DE LA POLICE, DE LA GENDARMERIE, DE LA GARDE REPUBLICAINE, ET DE L’ARMEE OCCUPEE EN DES TOURNEES PERMANENTES DE RENSEIGNEMENT ET DE SECURISATION EN MILIEU NOMADE (les conseillers, les chefs de villages et de fractions étant largement mobilisés pour le renseignement).

    • Tienkafo

      C’est parce que ce pays était dans la merde que « ce ivrogne » est venu. Le coup d’état n’est pas la cause de nos problèmes mais plutôt une de leurs conséquences. A moins que votre haine à l’encontre de Sanogo ne soit due au fait que le coup d’état a perturbé votre festin, vous devez le savoir. Bon appétit car encore les kleptomanes et les prédateurs insouciants que vous défendez ont repris la main. C’est pourquoi aujourd’hui les rackets des policiers ont redoublé d’intensité, les cartes d’identité se vendent à 20.000 CFA en leu place de leur coût normal de 2000 FCA (multiplication par 10). Les irresponsables n’en parlent pas parce que tout cela est normal en leurs yeux. Ils justifient tout par la guerre mais avant la guerre la carte était déjà à 5000 FCFA ou alors tu te lèves à 5 heures du matin.
      Sanogo était au camp pendant tout cela se faisait.

  11. mc3342

    Une marche s’impose par les journalistes! Si la lettre est réelle il faut attaquer la SE au tribunal pour excès de zèle!!!

    • Modou

      Une marche s’impose par TOUT le peuple malien, pas seulement les journalistes. Vous connaissez l’histoire de ces animaux dans un ferme, qui refusent de se solidariser…
      On mange d’abord le coq, le lapin dit: « c’est pas mon problème »
      On mange ensuite le lapin, la vache dit: « c’est pas mon problème »
      Ensuite on mange ….. jusqu’à ce que tous les animaux soient mangés.

      Pour avoir refusé la solidarité….

  12. Bouglass

    ET SI C’ETAIT UN GROS PIEGE?

    A force de se croire en terrain conquis, le capitaine faiseur de rois a cru que tous lui doivent allégence. Se permettant tout et se glorifiant de tout, il a fini par s’enorgueillir de s’assujetir Dioncounda. C’est mal connaître ce politique roublard qui le carresse dans le sens du poil pour mieux le mordre au sang.

    Un jour,Dioncounda se rend à Kati.
    -Mon super cap, je ne sais comment te dire merci d’exister et d’être la grande chance de ce petit pays. Vois-tu, les autres de CEDEAO ne savent rien de tes qualités et font tout pour t »écarter mais moi, je trouve que tu es plus fort que tout. Alors, je pense à te trouver une Présidence…
    - Va pour le Président de la Reconstruction de l’Armée!!Acheve Sanogo, jubilant.
    Ainsi fut fait, selon le vouloir de Sanogo. Et à Dioncounda de se dire: »il tombera dans le trou si je lui propose 4 millions ». Il le fit et Sanogo goba l’appât. Alors les soldats patriotes commencèrent la grogne légitime.

    Une tête tombera.

    • mamadou berthe

      le capitaine à quoi dans cette affaire! arrêtons Mr! La sécurité d’état à quelle relation avec SANOGO!

      • Bouglass

        Si Sanogo peut contraindre un PM à la démission, commanditer une interpellation de journaliste est chose facile!

  13. tjimo

    Djoncounda; tu es un lache, le jour ou on ta botté jusqu’au sang tu n’a pas osé lever ton petit doigt, un pauvre journaliste c’est lui que tu interpelles parce que tu accepte que sanogo pille ce pays, le ridicule ne tue pas, ne t’en fait il y aura un soulèvement populaire bientôt à cause de tes betises.

    • Bouglass

      Vous devez avoir honte de revenir sur cette abomination malienne: bastonner un vieillard de président. On dirait que c’est vous qui teniez le petit marteau!

      Ainsi dit, dites vous que l’interpellation doit être commanditée par ce même Sanogo car c’est lui qui est visé.

      Vous avez une dent contre Dioncounda mais vous ne le rosserez plus.

  14. Houssein Faradji Abdelmoumen

    Partage la bonne idée de créer une Association politique digne afin de répondre aux réelles aspirations des Maliennes et Maliens ,Car cela est vitalement nécessaire .Ma personne physique adhère a sa création tellement que je trouve qu’elle soit urgeament nécessaire pour construire un Mali respectueux de son peuple et respecté par les Nations.Par ce bref commentaire signe mon adhésion et une fois crée participera de manière honnête et engagée a sa promotion afin de partager le bonheur et le gout de vivre dignement avec tout le peuple Malien sans distinctions.

    • bamako

      Oui je partage votre idée, mais yelema existe déjà. Prendre contact avec Moussa Mara l’espoir de tout un peuple.

  15. tougnafola

    la SE n’interpelle pas ceux qui doivent être interpeller , nous sommes dans un pays de démocratie ou il y’a la liberté d’expression ; laissez les gens s’exprimer.vous êtes là uniquement pour faire plaisir a Dioncounda on le sait.

  16. Kassin

    LA NOUVELLE MAJORITÉ MALIENNE

    THE NEW MALIAN MAJORITY

    Merci à tous pour vos engagements pour le Mali.

    Je suis partisan d’une idée de création d’une Association apolitique constituée de toutes les forces vives du pays (jeunes élevés et étudiants, jeunes diplômés et non diplômés au chômage urbains et ruraux, jeunes travailleurs urbains et ruraux, femmes au foyers, femmes des marchés, femmes travailleuses, femmes urbaines et rurales) avec comme porte-paroles des jeunes rappeurs ou autres artistes, des sportifs, des acteurs de théâtres et de cinémas, des chefs d’entreprises, des animateurs radios, des journalistes, des cantatrices, des professeurs d’enseignement, des instituteurs dans les villes et comme dans les campagne.

    Cette association apolitique, créera donc un vaste mouvement de VEILLE DÉMOCRATIQUE et D’INTELLIGENCE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIALE ayant pour activités d’identifier et de développer les préoccupations socio économiques du peuple malien et d’en faire des manifestes et des plans d’Actions et les soumettre au politiques et dirigeants du pays pour améliorer la gouvernance, lutter contre la corruption, améliorer la justice et le respect des lois et règlements du pays.

    Concrètement il faut informer les populations à tous les niveaux dans la société de leurs droits et de leurs devoirs dans la république et faire savoir aux populations que les dirigeants tiennent leur pouvoir du peuple malien et qu’ils ne doivent et ne peuvent pas faire des politiques contraires à l’intérêt de ce peuple.

    Le mouvement de veille pourra organiser des manifestations, des rencontres, des émissions télé et de radios, des débats, des discutions sur des sujets d’intérêts publics et d’utilité générale à différents niveaux de la chaîne de prise de décisions politiques pour interpeller à tout moment les politiques et les dirigeants de ce pays.

    Il pourra aussi mener des combats contre les mauvaises politiques et pour réclamer justice au Mali.

    Par exemple l’exécution correcte d’un budget dans une Mairie, dans un ministère, dans un projet de développement, l’exécution correcte d’un marché public par un opérateur économique, la défense des intérêts d’une population par un député, un ministre, un ambassadeur, un abus de pouvoir, les trafics d’influences, les abus de biens publics…

    Ces sujets doivent être débattus directement avec les responsables concernés pour qu’ils expliquent leur gestion et les biens fondés de leurs décisions.

    Si le mouvement estime que les préoccupations du peuple ne sont pas prises en compte ou que les politiques menées ne respectent pas les intérêts du pays et des lois du pays il doit se battre par tous les moyens légaux pour obtenir des changements de politiques pour le bonheur des populations maliennes.

    Il faut des cellules du mouvement dans chaque arrondissement, chaque cercle, chaque région, à Bamako et à l’extérieur du pays, avec une coordination forte et des remontées rapides d’informations sur les actions à menées et les résultats obtenus.

    Pour cela il faut s’approprier des réseaux sociaux, et avoir un réseau national de contact et d’actions.

    Le mouvement doit être un mouvement de la majorité qui souffre, il doit être un mouvement de précurseurs, un mouvement d’intellectuels qui connaissent le droit et qui ont la volonté de son application stricte, un mouvement malien pour défendre dignement les valeurs maliennes et l’intérêt du Mali en toute circonstance, un mouvement de jeunes et de femmes actifs et dynamiques et volontaires, engagés et près au sacrifice pour le Mali.

    Nous pouvons le faire, sans distinction de race, de confession, de statuts professionnels, de conviction politique, de sexe, de niveau social et d’intellectuel.

    Il doit devenir un bloc compacte érigé devant les partis politiques et les dirigeants du pays, non pas comme un obstacle à l’action politique, mais comme un frein à la mauvaise politique et à la mauvaise gouvernance.

    Rassembler les forces vives du pays pour obliger nos dirigeants et décideurs à respecter leurs engagements, à défendre l’intérêt du peuple malien, à améliorer les actions gouvernementales, et les acteurs politiques à respecter le jeu politique démocratique.

    Il doit être un mouvement éclairé et de proximité au service du Mali, mais un mouvement juste sans parti pris, ni abus dans le respect strict de la loi et de la justice pour tous les maliens.

    Alors jeunes et femmes du Mali, il est temps pour vous d’intégrer et de faire dans la Nouvelle Majorité du Mali.

    AGISSONS POUR LE PROGRÈS CAR ON PEUT!

    Kassin Global Initiative for Africa
    kassin.giforafrica@gmail.com

  17. Houssein Faradji Abdelmoumen

    Quand on critique a tord ou a raison il faut s’assurer d’être sérieux d’abord.En mon âme et conscience constate que cela n’est malheureusement le cas en ce qui concerne cet article précis ,Car il y’a bien un dangereux vilain derrière .Soyons sérieux!svp.

  18. Houssein Faradji Abdelmoumen

    Ce qui semble pas juste et même incompréhensible a pareil moment est le fait d’éviter toute critique a l’endroit du gouvernement qui est a la base de ces renumerations et s’y prendre au capitaine Sanago et par ricocher recréer un mécontentement au sein de l’armee en pleine guerre .Il y’a bien une dangereuse manœuvre de politique pourrie derrière .Ça dépasse l’entendement .Autrement la presse doit être libre mais même la liberté se gère surtout en pareille catastrophique situation.Le pardon est très bien.Cette affaire est du ressort de l’Etat en etat de guerre .

    • Bouglass

      A vous entendre, on n’a qu’à féliciter Sanogo, sous ce prétexte qu’il n’a rien demandé et qu’il est chanceux d’avoir obtenu ce traitement.

      Pour peu qu’on soit patriote, on ne saigne pas son pays quand on sait que ce pays est en guerre! De la part d’un soldat, c’est un crime aggravé. Pas étonnant qu’il y ait des soldats(vrais patriotes ceux-là) pour se démotiver, grogner et crier leur ras-le-bol. Tout le parcours de Sanogo n’a été que pour embourber le pays. Le reconnaître ne relève pas d’une politique malsaine.

      Ceux qui le dénoncent pas doivent au moins avoir cette décence de garder le silence quand des voix indignées se font entendre. Le journaliste est le canal par lequel la chose a ébruité.Si c’est pour remonter à la source, ils peuvent le faire, vu que cette correspondance est adressée au Président.

  19. Kassin

    LA NOUVELLE MAJORITÉ MALIENNE

    THE NEW MALIAN MAJORITY

    Merci à tous pour vos engagements pour le Mali.

    Je suis partisan d’une idée de création d’une Association politique constituée de toutes les forces vives du pays (jeunes élevés et étudiants, jeunes diplômés et non diplômés au chômage urbains et ruraux, jeunes travailleurs urbains et ruraux, femmes au foyers, femmes des marchés, femmes travailleuses, femmes urbaines et rurales) avec comme porte-paroles des jeunes rappeurs ou autres artistes, des sportifs, des acteurs de théâtres et de cinémas, des chefs d’entreprises, des animateurs radios, des journalistes, des cantatrices, des professeurs d’enseignement, des instituteurs dans les villes et comme dans les campagne.

    Cette association politique, créera donc un vaste mouvement de VEILLE DÉMOCRATIQUE et D’INTELLIGENCE POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIALE ayant pour activités d’identifier et de développer les préoccupations socio économiques du peuple malien et d’en faire des manifestes et des plans d’Actions et les soumettre au politiques et dirigeants du pays pour améliorer la gouvernance, lutter contre la corruption, améliorer la justice et le respect des lois et règlements du pays.

    Concrètement il faut informer les populations à tous les niveaux dans la société de leurs droits et de leurs devoirs dans la république et faire savoir aux populations que les dirigeants tiennent leur pouvoir du peuple malien et qu’ils ne doivent et ne peuvent pas faire des politiques contraires à l’intérêt de ce peuple.

    Le mouvement de veille pourra organiser des manifestations, des rencontres, des émissions télé et de radios, des débats, des discutions sur des sujets d’intérêts publics et d’utilité générale à différents niveaux de la chaîne de prise de décisions politiques pour interpeller à tout moment les politiques et les dirigeants de ce pays.

    Il pourra aussi mener des combats contre les mauvaises politiques et pour réclamer justice au Mali.

    Par exemple l’exécution correcte d’un budget dans une Mairie, dans un ministère, dans un projet de développement, l’exécution correcte d’un marché public par un opérateur économique, la défense des intérêts d’une population par un député, un ministre, un ambassadeur, un abus de pouvoir, les trafics d’influences, les abus de biens publics…

    Ces sujets doivent être débattus directement avec les responsables concernés pour qu’ils expliquent leur gestion et les biens fondés de leurs décisions.

    Si le mouvement estime que les préoccupations du peuple ne sont pas prises en compte ou que les politiques menées ne respectent pas les intérêts du pays et des lois du pays il doit se battre par tous les moyens légaux pour obtenir des changements de politiques pour le bonheur des populations maliennes.

    Il faut des cellules du mouvement dans chaque arrondissement, chaque cercle, chaque région, à Bamako et à l’extérieur du pays, avec une coordination forte et des remontées rapides d’informations sur les actions à menées et les résultats obtenus.

    Pour cela il faut s’approprier des réseaux sociaux, et avoir un réseau national de contact et d’actions.

    Le mouvement doit être un mouvement de la majorité qui souffre, il doit être un mouvement de précurseurs, un mouvement d’intellectuels qui connaissent le droit et qui ont la volonté de son application stricte, un mouvement malien pour défendre dignement les valeurs maliennes et l’intérêt du Mali en toute circonstance, un mouvement de jeunes et de femmes actifs et dynamiques et volontaires, engagés et près au sacrifice pour le Mali.

    Nous pouvons le faire, sans distinction de race, de confession, de statuts professionnels, de conviction politique, de sexe, de niveau social et d’intellectuel.

    Il doit devenir un bloc compacte érigé devant les partis politiques et les dirigeants du pays, non pas comme un obstacle à l’action politique, mais comme un frein à la mauvaise politique et à la mauvaise gouvernance.

    Rassembler les forces vives du pays pour obliger nos dirigeants et décideurs à respecter leurs engagements, à défendre l’intérêt du peuple malien, à améliorer les actions gouvernementales, et les acteurs politiques à respecter le jeu politique démocratique.

    Il doit être un mouvement éclairé et de proximité au service du Mali, mais un mouvement juste sans parti pris, ni abus dans le respect strict de la loi et de la justice pour tous les maliens.

    Alors jeunes et femmes du Mali, il est temps pour vous d’intégrer et de faire dans la Nouvelle Majorité du Mali.

    AGISSONS POUR LE PROGRÈS CAR ON PEUT!

    • Houssein Faradji Abdelmoumen

      Partage cet heureux projet et par ces quelque mots, ma personne morale adhère et signe,souligne ma motivation illimitée a être membre actif pour sa concrétisation dans un bref délai a fin de faire du Mali un etat respectueux du bonheur de son peuple et considéré pour sa dignité par toutes les nations.

  20. Maru

    Que la lettre soit un montage ou pas, je trouve que les autorites maliennes n’ont pas du tout mesure les consequences de leur acte en accordant une pareille remuneration au cpt Sanogo pour juste avoir renverse un gouvernement democratic. Quelque soit l’issue ce sont DES pareils actes qu il faudra eviter et surtout au milieu d’une crise.
    Donc c est le gouvernement qui fut le premier a porter atteinte a la securite de l’etat par son acte d’inequite. Certains soutiennent que le gouvernement a pris cette decision pour Sanogo parcequ’ils craignent une revolte de l’armee malienne en ce temps de guerre, alors cette lettre est un dementi de cette these. D ailleurs toute personne qui analyse clairement la situation sera a meme de cmprendre que la compensation accordee au capitaine c est pour instiguer l esprit de feneantise dans les rangs de l armee: on est mieux paye pour Les crimes plutot que le travail bien accompli.
    Sur cela nous demandons la liberation inconditinnelle de Mr Daou.
    MercI

  21. LaBamakoise

    Alors, c’est un pays libre, ou pas?

  22. Le Capitaine Sanogho

    Il faut reconnaitre que Senti vient de faire un ecrit dont lui seul a le secret!Je suisentrain de rire!!!
    Le pauvre Moussa ag continue avec son disque raye’!
    Le pauvre Abdoulay Guindo ne sait pas de quoi il parle!

    • Blackbac

      non et non on ne va pas et doit pas le relâcher comme ça. Il faut qu’il réponde de son acte odieux. Nous sommes en guerre et en état d’urgence personne n’a le droit d’écrire de pareils mensonge. Car cela pourra être source de soulèvement contre les autorités fragiles de la transition. C’est la sûreté de l’état qui a été menacé par son chiffon.

    • moussa ag

      Il faut reconnaitre que Senti vient de faire un ecrit dont lui seul a le secret!Je suisentrain de rire!!!
      Le pauvre Moussa ag continue avec son disque raye’!
      Le pauvre Abdoulay Guindo ne sait pas de quoi il parle!

      Le pauvre CAPI TOTO continue à être cancre après 5 Universités Américaines!

      Moussa Ag,…Pauvre cancre de CAPI … mais bien aimé par Moussa Ag…qui peut en vouloir à un cancre qui aurait du passé par l’AMALDEME MALI…mais n’avait probablement pas le minimum IQ …

  23. Le Capitaine Sanogho

    J’AI BIEN ECRIT DEPUIS HIER QUE LA LETTRE ETAIT UNE FABRICATION. CECI ETANT DIT, JE CONSEILLERAIS QU’ON LIBERE LE DIRECTEUR DE LA PULICATION DU REPUBLICAIN! IL A LE DROIT D’ETRE MENTEUR, STUPIDE ET CON!!!! RESPECTONS SA LIBERTE’ DE MENTIR!!!! SI LE REPUBLICAIN VEUT PORTER ATTEINTE A’ SA PROPRE CREDIBILITE’, CELA N’ENGAGE QUE LUI!!!!
    CAPITAINE SANOGO, DJANGO ET DJONCOUNDA, VOUS LAISSEREZ LE CON REJOINDRE SA FAMILLE!!!!
    HE JUST DOESN’T KNOW ANY BETTER!!!

    • ody4

      Non, cette lettre n’est pas un montage encore moins un mensonge. Un autre journal a publié les avantages exorbitants qui sonnent comme une prime pour putschiste.
      Je ne crois pas que Dioncounda et Django approuvent cette entrave à la liberté de la presse et au droit des Maliens de savoir où vont leurs sous!

      • LaBamakoise

        @ ody4:

        Faut tout nous dire, là: Quel est l’autre journal en cause? :wink:

    • LaBamakoise

      « IL A LE DROIT D’ETRE MENTEUR, STUPIDE ET CON!!!! RESPECTONS SA LIBERTE’ DE MENTIR!! »

      Mais il n’ira jamais loin dans ce domaine: Le Capitaine Sanogho en a le monopole.

      • moussa ag

        100% d’accord avec toi … SURTOUT LA MÉDAILLE D’OR DU CAPI… :wink: :wink: :wink: :wink:

        Moussa Ag,…

  24. kayes

    Franchement ces militaires de Bamako nous font honte.

    Je ne sais pas pour quoi la France ne trouve pas un moyen pour envoyer ces gens là au front. Si vous voulez arrêter des gens y en a beaucoup au nord. Que ce que vous attendez pour nous montrer que vous êtes des hommes en allant au nord??????????

    J’ai vraiment honte de cette armée

    • Mohk Ben sala

      Il faut dire à ces faux journalistes également de cesser de mentir, de faire des fausses publication et mettant de l’huile sur le feu toujours, dans un pays instable, oû est la vérasité dans ce journal, c’est une lettre imaginaire, Ces faux journalistes sont pûre que les politiciens maliens. Ils sont du même race, des gens qui n’ont pas de dignité, et qui ecrivent du n’importe quoi dans leurs chiffons.

      Ces faux journalistes sont manigancer par les politiciens, parce que bientôt les élections, Sanogo leur derrange beaucoup, parce que tant que Sanogo est la 3ème tête du pouvoir, Certains politiciens savent que jamais il ne vont pas gagner ces elections, par ce qu’ils ne pouuront plus voler.

  25. cedjo

    il faut tuer avant les election :evil:

    • Le Capitaine Sanogho

      Tu dois faire attention au chat rouge de Moussa ag car il vient de manger la lettre S dans « …les election »!

  26. cedjo

    la solution c’est le soulevement nationnal dans duex semaine :twisted:

    • Le Capitaine Sanogho

      Je demande a’ tous les enfants de la premiere anne’e de se soulever contre tes « …DUEX SEMAINE »!

      • CHAUVIN QUI PENSE QUE L'AVENIR DU MALI PASSE PAR UN LEADER FORT COMME IBK

        C’etait juste un lapsus calami,le gars voulait juste parler de deux semaines.

        • LaBamakoise

          @ chauvain:

          Vous vous laissez facilement impressionner par les pseudos professeurs de Toute Langues du Monde, à ce que je vois 8)

  27. koudis

    J’ai envoyé un poste ce matin qui a été censuré…. Je reviens encore pour dire ceci aux journalistes, faites très attention… La liberté d’expression ??? Mon œil…. Selon la hiérarchie militaire il n’y a aucun capitaine Touré dans le dispositif militaire à Gao… Donc que ce dirpub nous donne sa source… S’il accepte tout de ces politiques corrompus, ils vont le feutre dans la merde et il sera le seul face à cette responsabilité… En période de guerre et de crise il faut très attention à ce qu’on rapporte… Ici au Mali on se croit tout permis… 8-O 8-O

    • LaBamakoise

      Je doute qu’il y ait une censure aussi féroce que ça sur Maliweb. Mais parfois ça marche, parfois ça marche moins bien, à ce que j’ai pu voir.

  28. Stip

    C’est vraiment dommage pour notre pays. Car, j’ai l’impression que les gens veulent à la fois une chose et son contraire: on ne peut pas prôner la liberté d’expressions et de la presse et en même temps arrêter ceux qui prétendent exercer ce même droit.

    Je me demande comment fonctionne-elle la justice dans notre pays ?
    Les individus se lèvent au bon matin et arrêtent celui et ou celle qui dérange trop.

    Une chose est sûre, l’opinion malienne n’a pas attendu la publication de cette missive pour dénoncer le favoritisme et les avantages à l’égard de l’ex-junte (Capitaine Sanogo et ses acolytes) pendant qu’on demande des efforts à tous les maliens et que le pays sollicite de l’aide financière internationale.

    C’est un acte de non sens et une irresponsabilité sans borne commise par les autorités actuelles. Le Président de la République Dioncounda Traoré n’a pas assumé ses responsabilités tout le monde le voit, c’est évident.

  29. alkerou

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :idea:

  30. Sherifdotcom

    Damn it! je n’ai rien contre la liberte d’expression,mais un recyclage des Dirpubs s’imposait. Pouatate!Avec tous les torchons qu’ils nous balancent a la figure sur ce site et sans un minimum de deontologie SVP.Le rappel a l’ordre s’imposait surtout touchant des sujets sensibles.Comme la constitution de l’armee,sa zone de presence sans compter les racontars pour faire monter l’adrenaline .

    Ca vous dit rien des expressions comme:

    -Une source digne de foi
    -Selon notre source
    -Un certain capitaine Toure (l’article qui a surement fache les bidasses).
    Courage Dirpub,une promesse de retourner sur les bancs t’epargnera des coups de ceinturons…Bon courage…

    • moussa ag

      C’est ce que pensait l’ASTRO SUMO CMD … jusqu’à ce qu’on l’ai ramassé comme UN SAC DE PATATE LUI MÊME …. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      CA N’ARRIVE QU’AUX AUTRES ET C’EST LEUR FAUTE EST UNE EXCELLENTE PHILOSOPHIE… JUSQU’À CE QUE CA ARRIVE À SOI-MEME ….NON…????

      Moussa Ag,….content de voir un disciple de l’ASTRO-SUMO …

  31. moussa ag

    MAUDITS LÂCHES …
    DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI …L’OPPRESSION NE MARCHE PAS ET VOUS VOUS RENDREZ COMPTE …

    UNE BANDE DE CHIENS ERRANTS QUI ONT MORDU L’ÉTAT … ESPERENT PRENDRE LE PAYS ET LES LIBERTES EN OTAGE …

    CONTENTEZ VOUS DE SAVOURER LE MORCEAU DE VIANDE QUE DJONKISS ET DIANGO VOUS ONT BALANCER POUR VOUS CALMER …. LE TEMPS QUE LA FRANCE STABILISE LE NORD ET VIENNE VOUS METTRE VOS COLLIERS ET CHAÎNES …

    BANDE DE CHIENS ERRANTS … SI VOUS PENSEZ QUE DES SOLDATS FRANÇAIS VONT MOURIR POUR LAISSER DES LÂCHES SAVOURER LE FRUIT ET CHIER PARTOUT …. VOUS ALLEZ VOIR ….

    DEMANDEZ À IYAD LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE … ET VOUS SAUREZ VITE QUE VOTRE SORT PEUT ETRE ACCÉLÉRÉ PAR VOS ACTION…

    BANDE DE MILICIENS LÂCHES …!!!!

    Moussa Ag,…

  32. gina wadosan

    I hope that freedom, and democraty will prevail in Mali that way journalists will express themselves as long as they want. In addition, they will not have someone behind them, who is telling what to do, or not. This is really scary, it’s like if Mali is similar to communists countries. I wonder why the people who are intimidating the journalists, and poor civilians, don’t realize that the others need to feel free in their own country. They also loose their time because somedays everything will change. They will be ashamed, and not proud for what they have done to their own brothers.

    • Sherifdotcom

      Don’t forget to mention that Journalism is a job and not a joke.Who ever decides to be so,must be serious and devoted.Medias are supposed to emphasis the truth and not to jeopardise the fragile peace we all are expecting for.If anything gotta come out,it has to be after investigation with enough proof to testify.A journalist’s pen is like a weapon.Mistaken with can cause a serious damages with apocalyptic consequences…

      • moussa ag

        Pure utopie…!!!!

        ONT ILS PRÊTÉ SERMENT OU QUELQUE CHOSE DE CE GENRE … ????

        ON PEUT LEUR DIRE D’ÊTRE RESPONSABLE ET HONNÊTE … MAIS RIEN DE PLUS ET PAS PAR LA FORCE …

        ILS NE SONT PAS DIFFÉRENTS DES JOURNALISTES DES PAYS LES PLUS AVANCÉS …

        CERTAINS SONT HONNÊTES … D’AUTRES PAS DU TOUT…

        CERTAINS SONT RESPONSABLES … D’AUTRES S’EN FOUTENT …

        CERTAINS SONT NEUTRES… D’AUTRES VIVENT DE LEUR ECRITS PARTISANS….

        …..

        …..

        C’EST COMME CA QUE CA MARCHE … MAIS PEUT ETRE QUE JE ME TROMPE …

        Moussa Ag,…

  33. sib

    Je remarque que maliwebb à également censuré l’article qui était disponible il y a quelques heures déjà ;(

  34. tienimango

    l,armee malienne une armee de represion et non une armee de protection……des fils de putes qui ne savent que intimider tout ceux qui disent la verite …ce journaliste n,a fait que sont travail liberez le bande de cretins ….

  35. Nash

    À Yadupour.
    Vous parlez de restriction de la liberté de la presse , d’état d’urgence et de guerre. Nous sommes tous les deux en France et vous connaissez les révélations que font les journaux français. Pour autant, ni les services de renseignements n’ont jamais interpellé un directeur de publication, ni le gouvernement n’a donné ordre pour mettre aux arrêts un journaliste. Vous parlez d’état d’urgence , comment interprétez vous, la guerre entre bérets verts et bérets rouges à Bamako au vue et su de nos frères africains venu nous aider, voire les cérémonies fastidieux de mariage ou de baptêmes. Quant à la guerre,qui la mène à la place de ceux qui ont pris le pouvoir au nom de la libération du nord ? Je vous laisse répondre. Au Mali, celui qui dit la vérité , n’est pas le bien vu. C’est vraiment dommage .

    • LaBamakoise

      @ Nash qui dit:

      « Vous parlez d’état d’urgence , comment interprétez vous, la guerre entre bérets verts et bérets rouges à Bamako au vue et su de nos frères africains venu nous aider, voire les cérémonies fastidieux de mariage ou de baptêmes. »

      Là, vous avez tout dit

      Et en disant:
      « Quant à la guerre,qui la mène à la place de ceux qui ont pris le pouvoir au nom de la libération du nord ? Je vous laisse répondre »

      C’est exactement la question que je pose depuis des semaines à un certain « dibi » communiste et détracteur de l’intervention étrangère, à la faveur, dit-il de je-ne-sais quelle concertation nationale fumeuse.

  36. LaBamakoise

    @Yadupour qui dit:
    « La publication d’un tel article est presque synonyme à un incitation à la rébellion de l’armée.
    Ceci se passerai de la même façon aux Etats-Unis’

    Vous semblez avoir une piètre opinion des soldats maliens: pensez-vous qu’ils ne soient pas au courant des faits?

    Et puis: j’ai personnellement vu dans un reportage au plus fort de la guerre d’Irak que Bush continuait à s’entêter à mener, des soldats américains se plaignant amèrement devant les caméras d’être contraints de réparer eux-mêmes une partie de leur matériel de protection, dans des condition inadmissibles.

    Si « éviter une rébellion » passe par le fait d’entretenir des contre-vérités et autres mensonges par omission, nous sommes mal partis!

  37. badr

    C’EST LA PROMOTION DE LA LÂCHETÉ (SANOGO) QUI EST PLUTÔT DÉMORALISANT POUR LES TROUPES AU FRONT. ON DONNE DES MILLIONS A SANOGO POUR DORMIR ET NARGUER LES SOLDATS AU FRONT ET PUIS ON HARCÈLE UN JOURNALISTE D’AVOIR CRITIQUE CELA. L’ON DEVRAIT LE NOMMER MARÉCHAL POUR SES VISITES AUX BLESSES DE GUERRE. CE MONSIEUR EST Né AVANT LA HONTE. QUAND JE PENSE QUE LES MALIENS COTISENT TOUS LES JOURS POUR L’EFFORT DE GUERRE. EN UN MOT COMME EN MILLE CE SANOGO EST UN « DANGADéN »

  38. madou

    JE CROIS QUE NOUS AVONS ÉTÉ NOMBREUX A SE POSER DES QUESTIONS SUR LE MÉRITE DES AVANTAGES ACCORDES A MONSIEUR SANOGO . DONC DE GRACE LAISSONS LES JOURNALISTES DE FAIRE MÉTIER TRANQUILLE .INFORMER NE CONSTITUE PAS UN DÉLIT .IL REVIENT AUX ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA PRESSE DE FAIRE AUSSI LA GUERRE POUR LA GARANTIE LEUR LIBERTÉ .IL EST VRAIE QUE NOUS SOMMES TOUS PRÉOCCUPÉS PAR LA SITUATION AU NORD.CETTE AFFAIRE CONCERNE LE SUD

  39. Senti

    Qu’il assume sa responsabilité!
    Pendez lui par les cou.illes pour qu’il donne les informations permettant de mettre hors état de nuire, son farfelu capitain Touré :( :( :(
    Je déteste une liberté de la presse (dans une démocratie) où les seuls journalistes peuvent tout dire tout écrire sans rendre compte.
    Oui, le minable capitaine des déserteurs nous a foutu dans une grosse MRD et il s’en est bien sorti (jusque là) avec le magot,… Mais il n’allait jamais réussir cette sottise sans notre presse pourrie médisante, et très peu professionnelle.
    Cette presse, à force de nous rabâcher que mon général refuse de donner l’ordre de tirer, qu’il a confisqué les armes et les munitions, qu’il collabore avec l’ennemi pour ce maintenir au pouvoir…a fini part convaincre les esprits faibles. C’est elle qui a fabrique l’imposteur de Sanogo.
    En se rendant compte qu’elle a été couillonné elle veut se venger…y en a marre :( :(

    • LaBamakoise

      Votre vision de la « démocratie » est effrayante. C’est la vérité.

  40. MANJA

    Meme si le journalist Boukary Daou est frappe au mort c bien.
    Liberte de la press est mal compris par les journalist non eduque,non senment patriotique et manupoule par des politiciens malien.
    Au moment de guerre, il y a la responsabilite pour toute les nations.
    Un anti nation doi etre punis et sanctione.
    Merci

  41. Moi-Même

    Non, ce n’est pas grave. C’est le MNLA qui a fait tout ceci. Bande de lache petits-negros maliens aux abois!!!! :lol: :lol: :-P :-P :-P :wink: :wink: :wink:

    • LaBamakoise

      Encore une sortie stupide de notre Nègre-des-Sables Résident (Moi-Même).

  42. Gami

    Dioncouda est entrain d’enterrer le Mali vivant. Pourquoi accorder de telle privilège à ses voyous qui refusent d’aller au front? Sont-ils mieux que leurs frères armes qui donnent leur vie pr le Mali??????

  43. KSI@

    Même si cet article est une invention, il n’en demeure pas moins que cela soit une préoccupation des maliens, et surtout le sentiment de certains militaires au front. il faut le dénoncer, sans décourager les soldats au front et les inciter à prendre exemple sur les soldats étrangers venus pour nous aider.
    LE DÉCRET DE LA HONTE: le président Dionkounda Traoré déçoit beaucoup avec la signature de ce décret. Non seulement, il n’est pas opportun de reformer une armée en guerre, mais aussi il est illogique de confier la présidence de cette reforme à un capitaine de l’armée qui n’a d’autres méritent que d’être de prendre des armes lors d’une mutinerie. Financièrement dans l’ultime effort de sacrifice des maliens dans leur ensemble et de la communauté internationale pour aider à la reconquête des régions du nord, il est immorale d’octroyer des primes à la lâcheté, à l’insouciance et à l’inaction pour une pseudo-tranquillité d’un président intérimaire.
    Comment comprendre au vu et au su du mond

    • LaBamakoise

      @ KSI qui dit: « Même si cet article est une invention, il n’en demeure pas moins que cela soit une préoccupation des maliens »

      Si Maliweb peut être considéré comme une indication de ce que pense le peuple, OUI, le Capi est une préoccupation majeure des maliens.

  44. Niyefôkoyesegou

    Mais, le peuple attend qu’ils aillent arrêter les cadres du Mnla!

  45. yadupour

    La liberté de la presse ne donne pas le droit de dire tout… Surtout si le pays est en guerre et sous état d’urgence. Il faudrait que Messieurs les journalistes se rappellent du droit de réserve, et aux conséquences que cela pourrait provoquer à la publication d’un article. Toujours se pose la question « Comment vont réagir les lecteurs »….

    • Nash

      Qu’est ce que vous appelez droit de réserve ? Ce journaliste a t-il divulguer un secret militaire ou a-t’il dit ce qui apporte atteinte au moral des hommes sur le front ? Ce sont des militaires qui ont dénoncer la façon dont le chef des armées les traite. C’est une information et je ne vois pas un acte criminel, ni une atteinte a la sécurité de l’état.
      Vous exagérer le problème .

      • Chasseur

        Mon cher, ce journaliste n’est pas un malien, parce que ilest manipulé par ces politiciens de créer toujours le desordre, Un état doit aussi être un etat, liberté de presse ne veut pas dire à cause de 20 000F ou 10 000F que ces politiciens leurs donnent pour des publications qui mettent de l’huile sur le feu.
        ces mendiants journalistes quant ATT et ses vauriens étaient là, le moment ou les narcotrificant de ATT ont mis le pays à terre ils etaient tous là. ils ont dit quoi,

        Un bon journal ne doit même pas mentir jusqu’a ce niveau dans un pays instable ou tout peut basculer. Vraiment il faut montrer egalement que le Mali est un etat, chaque jour des mensonges dans les journaux. ces fameux journalistes malien ne voient pas, les vrais journalistes au front du Mali, vous êtes là entre les bureaux de ces hommes politiques qui ne pensent à leurs enfants qui sont en études au Canada, USA, France. toi pauvre jounaliste même ton journal ne peut pas te nourrir, à cause des sommes minables de ces politiciens tu vas nuire le Mali.

        ABas ces affameux soi-disant journalistes ou la plupart sont des chômeurs de la FLASH et de l’ENA.

        • Nash

          @le chasseur,
          Qui a fragilisé le pays ? – Les politiques et Sanogo. Ce journaliste n’a rien fait que rapporté une information qui lui a été donné. En faisant son travail, vous le traité d’un non malien. Vous croyez que vous êtes plus malien que lui en couvrant les tipitudes de nos militaires. Les béni oui oui n’apporte rien de constructif au Mali. Il faut dénoncer les actes illégaux de nos hommes politiques, comme vous l’avez si bien dit à la fin de votre article . Je suis un fervent adepte de la liberté de l’information. C’est le contre pouvoir de la politique . Il faut tout dire et écrire une fois qu’il n y a pas atteinte à la vie privé ou divulguer des secrets d’état. La presse libre dans un pays ne saurait être un pouvoir de nuisance mais un bien précieux pour le citoyen. Cependant, il faut la bonne et utile information.

    • LaBamakoise

      Vous semblez avoir une piètre opinion des soldats maliens: pensez-vous qu’ils ne soient pas au courant des faits?

      Et puis: j’ai personnellement vu dans un reportage au plus fort de la guerre d’Irak que Bush continuait à s’entêter à mener, des soldats américains se plaignant amèrement devant les caméras d’être contraints de réparer eux-mêmes une partie de leur matériel de protection, dans des condition inadmissibles.
      Si « éviter une rébellion » passe par le fait d’entretenir des contre-vérités et autres mensonges par omission, nous sommes mal partis!

  46. Leguen

    A la faveur de l’état d’urgence et afin d’éviter des cas du genre, une commission de censure n’avait-il pas été mise en place? Si la lettre (?) incriminée a pu échapper à la vigilance des instances de régulation, le seul Dirpub ne peut être tenu pour responsable si vraiment il y a eu dérapage.

  47. Nash

    Tous ceux qui condamnent le journaliste Boukary Daou parce que il a fait son travail, sont des têtes brûlées, ou ce sont des pro-Sanogo. Qu’à t-il fait de criminel ? Publier une lettre ouverte de militaires mécontents qui se battent sur le front pour dénoncer une injustice à leursvégards n’est pas une atteinte à la sécurité de l’état . Si Mr.B.Daou avait écrit dans une de ses éditions, que les militaires maliens n’avaient pas leur place à Bamako et qu’ils devaient rejoindre leurs frères d’armes dans les Ifoghas, qu’elle scandale! Ni les Maliens, ni les autorités de la transition, n’ont rien compris après tout ce qui est arrivé.

    • yadupour

      Nash, c’est presque ‘normal’ quand un journaliste peut ‘nuire’ à l’Etat.
      La publication d’un tel article est presque synonyme à un incitation à la rébellion de l’armée.
      Ceci se passerai de la même façon aux Etats-Unis, ou dans n’importe quel autre pays (Sauf Russie, Chine, Corée du Nord, car dans ces pays cités, on ne s’embête pas à interpeller, mais on le fait disparaitre dan un marigot ou un accident cardiaque).
      Le Mali n’est pas si mauvais dans le sens où on peut encore savoir que la personne a été interpellée et que l’on peut encore diffuser l’information…

      Il y a pire …

      • Nash

        Yadupour
        Je suis désolé, nous ne vivons pas dans le même monde. Comment la publication d’une lettre ouverte peut elle nuire à un état ? Attiré l’attention du président sur une injustice qu’il a lui même commise n’est pas une incitation . Vous parlez des États Unis, ce que vous ne connaissez rien. Sachez qu’aux USA, la presse représente le contre pouvoir. Elle est a même le pouvoir de mettre en lumière tout ce que cache pour pouvoir politique aux citoyens. Alors de grâce, ne soyons pas ridicules.

        • Chasseur

          toi là tu n’est pas informé,en france la bas tu ne connait que ton gardienage ou ton nettoyage. Tu vas vu dans quel pays tu monde de publier des fausses informations dans un pays instable comme le Mali, insiter les militaires à être demotivé en tant de guerre, on ne voit pas ça nul part. on doit tabaser ce mendiant journaliste, et suspendre ce chiffon là soi disant journal.

          Tu sais combien ces politiciens ni dignité ni foi pour ce pays leur donne pour des publications comme ça 40 000F à 50 000F. à cause de ça il met notre pays en dangeux, ces journalistes sont pûre que les politiciens Malien.

          • Nash

            @le chasseur,
            Un minimum de respect. Nous sommes sur un forum libre, certes, qui reste un forum d’échange et de discussion mais pas des attaques abdominaimes . Si toutefois je suis un gardien ou fait du nettoyage en France, j’en suis fier. Pour un homme, il n y a pas un saut métier. L’essentiel , ne pas dépendre de quelqu’un . Si le Mali n’avance pas, c’est parce que il y a des individus comme vous qui pensent que certains métiers doivent être réservé à une certaine catégorie d’hommes. Je n’ai aucune honte d’être un gardien ou faire du ménage au Mali. Soyez un peu humble, Mr. Rocffeler ou Bill Gatte.

      • LaBamakoise

        Yadupour:

        De quelle manière est-ce que le fait d’informer un public qui a le droit d’être informé peut nuire à la sécurité de l’Etat?

        On dirait que vous avez une piètre opinion des soldats maliens? De toute évidence, ils sont déjà au courant de tous ces faits. Ont-il vraiment besoin d’une telle publication pour être incités à la révolte? Ne sont-ils pas déjà incités à la révolte?

        Si l’on admet que l’on vit dans un Etat de droit et non pas un Etat totalitaire, c’est une honte que d’arrêter un journaliste pour ses écrits, ne trouvez-vous pas?

    • Chasseur

      IL a fait quel travail, son travail c’est d’écrire des mensonges dans son chiffon. de grâce, respecter un peu ce pays, liberté d’expression ne veut pas dire, faire du n’importe quoi,
      Le problème du Mali c’est cette race soi-disant journaliste du Mali. et la plupart n’ont pas de qualification ou ils non pas de diplôme.

      Quand vous sillonner la sous région, on ma dejà poser des questions plusieurs fois est ce que les journaliste de la presse écrite Malienne sont des journalistes, ou EST ce que une école de journalisme au Mali. par ce qu’ils ont été étonner par la publication d’un article au moment de la crise profonde du Mali, mais j’avoues que ce jour j’ai eu honte.

  48. discipline

    Ce n’est pas une lettre ouverte que nous avons là mais plutôt des commentaires d’un journal sur un « semblant » de lettre ouverte. Nous avons vu plusieurs lettres ouvertes signées par leurs auteurs(Yachim Maïga à ATT, Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo à Dioncounda, etc.). Il mérite bel et bien d’être interpellé par la SE suite à l’état d’urgence et au règlement du conflit récent entre certains éléments du camp des Parachutistes et certains bérets verts. Faites attention, cela peut être bien un montage signé par le journal juste pour satisfaire le désir des ennemis d’un homme (Capitaine Sanogo) et ses compagnons! Ne perdons pas de vue l’essentiel, le Nord du Mali et la restructuration nécessaire des forces armées et de sécurité. Tant mieux si l’imaginaire Capitaine Touré et ses signataires bénéficient un jour de cette reforme en cours….

    • Nash

      Ce qu’il ne faut perdre de vue, les villas et châteaux de la crise comme l y avait les trois « V » de la sécheresse au temps Moussa. Vous parlez de respect de l’état d’urgence , alors qu’on arrive même pas a mettre fin aux cérémonies mondaines de Bamako . Ne soyez pas ridicule en avalisant un non évènements .

  49. Modou

    Pour quiconque connaît le Mali, son interpellation signifie une seule chose: il a dit la vérité.

  50. veridique

    il n’ a fait que son travail, mais les poltrons de bko ne l’entendent pas de cette oreille.

  51. cheick

    Un État démocratique doit respecter la liberté de la presse, ce journal a fait son travail, sanogo et sa bande au front les tchadiens les attendent là-bas

  52. ApemaMali

    Et qu’a-t-il publié de si grave pour etre arreter par ces voyous de Kati encore (car je sais qu’il y a un lien avec Kati)???

    • Abdoulaye GUINDO

      Ça prouve simplement qu’il dit la vérité..Cette lettre ouverte est bel et bien réelle…
      Sanogo + Dioncound+ CEMA + Yamoussa sont les pires ennemis du Mali…un jour ils iront tous à la CPI..INCH’ALLAH

  53. Touré

    XXXXXXXXXX

    • Mel

      Toure toi tu est un dictateur au Mali vous été sans pitié avec les sans arme

    • Kani2

      Toure tu es sanogo , pourquoi sanogo n est pas en prison après avoir fait un coup s etat ds un pays democratique, pourquoi sanogo n est pas en prison après avoir tue et torture des berets rouges et des civils? C est Ce Monsieur qui vas être interpeller pr just publier un article qui dis la verite Pauvre Mali

  54. Allah est éternel

    On a pas le droit de publier des articles flous dans leur contenu. En plus un capitaine ne doit pas s’adresser à un président de façon indigne même si c’est un prési qui a été chicotté à Koulouba du jamais vu rien que du jamais vu si ce n’est au Mali et tout ça à cause de l’ignorance. Ce journaliste doit être puni par la justice si non la guérison du Mali ce n’est pas pour demain.

  55. H

    Laisser le journal fait son tarvallie :lol:

  56. ............

    ce quoi ça encore, et à l’or,

  57. Pop

    On à plus le droit de s’exprimer dans ce paye ou quoi , c’est pire que Russie .

    • une pensée quand même aux soldats du front. certains ne doivent pas être en train de lutter sur le front et d’autres de bénéficier des choses ici.