Clarisse Njikam «agressée» par des policiers : Notre consœur est actuellement dans une clinique

23
 Clarisse Njikam «agressée» par des policiers
Clarisse NJIKAM

«Agressée» par des policiers le 11 octobre 2014, au Stade Modibo Kéita, lors de la finale de l’émission de téléréalité Ministar, notre consœur du quotidien L’Indépendant, Rédactrice en chef de Bamako Hebdo, suit actuellement des soins dans une clinique de la capitale.

 

Il faut déplorer l’excès de violence sur une journaliste qui justement, ce jour-là, était en reportage. Sa faute, selon ses explications, avoir osé essayer de calmer les ardeurs d’une policière qui bousculait des enfants. Ce qui n’a pas plu aux policiers, qui lui intimèrent l’ordre de vider les lieux, malgré la présentation de sa carte de presse.

 

Ensuite, toute une escouade de policiers s’est ruée sur notre consœur pour la faire sortir par la force du Stade. Du coup, elle sera délestée de son téléphone portable et de son IPad.

 

Coup de théâtre, lors de sa déposition au 3ème arrondissement, c’est plutôt la journaliste qui sera mise en garde à vue, le samedi à 22 heures, pour en ressortir le dimanche à 7 heures 30mn.

 

Invitée à venir signer sa déposition, elle sera encore retenue le dimanche, pour être présentée au Procureur de la République de la Commune II le lundi à 8 heures, afin de répondre à une plainte des policiers, qu’elle aurait insultés.

 

Clarisse Njikam, qui est actuellement hospitalisée dans une clinique bamakoise, souffre de douleurs abdominales et a le genou droit enflé et des contusions à la cheville droite.

Affaire à suivre.

 

Pierre Fo’o Medjo

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Maliweb aussi est pour cette fille ou koi ? pourquoi éffacer les commentaires des internautes memes polis ? j espère qu’ elle sert pas le promotteur de ce site aussi…vous faites de la pub pour Clarisse et quand nous commentons vous selectionnez ceux qui vous font plaisir . d’ ailleurs raconter la vrai version de cette histoire aux internautes si vous êtes garçon mon cher gerant de maliweb ? la fille qu’ elle defendait est qui pour elle ?pour ne pas dire d’ autres choses que je sais sur elle arretez de jouez à ça avec nous,svp. Clarisse est loin d’ etre un bon exemple elle merite un sejour à Bolé. Salam

  2. je ne dis pas que Clarice à raison mais les policiers de notre cher Mali ne font plus leur travail sauf terroriser les pauvres citoyens et prendre leurs 500F voir même 500F sans la moindre honte. Malheur à eux, ils vont tous finir dans la misère et mourir les yeux grandement ouverts car je leur rappelle que le bon Dieu ne dort pas

  3. Je ne dis pas que Clarice a raison mais les policiers de notre pays ne font plus leur travail sauf passer la journée à terroriser les pauvres citoyens et prendre leurs petits 500F voir même 100F sans la moindre honte; pour eux “raison la plus forte est la meilleure”. Il est temps pour les Maliens se réveiller

  4. Comme journaliste elle a simplement le droit de prendre des photos de la scene pour en faire un article. La police aurait tord si ses agents l'avaient empeche' ou brutalisee a ne pas faire son travail. Mais la c'est elle qui voulait empeche' les service de l'ordre a faire leur travail, ce qui est condemnable. Elle est une citoyenne civile comme tout autre Maliens…

  5. Je ne connais pas la vraie version de cette affaire mais ce qui est sûr si clarisse a été présentée devant le procureur, sachez quand même que le procureur chargé de faire la part des choses ne va instruire de le garder s’il n’y’avait pas des indices graves et concordants contre elle. Je conclu que les policiers sont mauvais mais clarisse a bien deconné quelque part. A bon entendeur salut

    • Fadel soit moins vulgaire. Clarisse peut être ta tante. Arrêtes les vulgarités et monstruosités à son encontre. Espèce de synonyme et homonyme de EBOLA.

      • Fadel a dit les choses telles qu’ elles sont c est à dire appéler le chat par son nom,les gens n aiment pas voir les choses en face e. xxxPour etre très poli elle pratique xxx
        xxx

  6. Je le dis et je répètes ces hommes de tenues sur les lieu de regroupement pensent que tout les es permis ils oublient qu'ils sont pour ces gens

  7. Ni vous ,Ni moi ne connectera la vrai version de l’histoire …………….
    -Oui à la liberté de la presse mais non aux insultes à l’encontre des autres;
    -Oui au respect des porteurs d’uniformes, mais non à l’abus du pouvoir à l’égard des autres ……
    Le Mali a besoin d’une nouvelle mentalité pour son développement .

  8. Sans dire que ce journaliste a raison, voila une des dérives, falsification des faits,
    dont les hommes de tenue sont capables parce détenant une parcelle du pouvoir de l’État.

  9. ce qui m’étonne ! c’est la découverte par la presse de cette! VIOLENCE POLICIERE ! Qui peut me dire le nombre de personnes victime chaque jour au mali ? Après cette agression malheureuse ! ça sera une occasion pour les journalistes de s’y intéresser à ce phénomène de violence de notre société !

  10. Mais d’autre part si elle a insulté les policiers elle doit répondre de cela………. S’ils lui ont intimé l’ordre de dégager de la salle pour trouble à l’ordre public, elle devait se calmer….En plus je vois pas comment le fait de la tenir et de la jeter dehors peut entraîner des douleurs abdominales??????

  11. 😯 “calmer les ardeurs d’une policière” !? ❗ ❓

    🙄 Mais quelle mouche l’a piquée, c’est un suicide ça ! 😯 une femme en positon de force…vaut mieux ne pas être en face ! 😀

    imaginez qu’une femme tue un serpent, elle l’écrase de tel sorte qu’on aura du mal à faire la différence entre le cadavre du pauvre serpent et un quelconque morceau de viande hachis ! 😛

    🙄 “…souffre de douleurs abdominales et a le genou droit enflé et des contusions à la cheville droite…” typique d’une ruée de poulets ! 8)

    Coups de rangers dans le mollet et à la cheville…ça fait mal, croyez moi, j’en ai fait les frais au lycée lors d’une sortie de l’AEEM…ils sont brutaux, surtout quant il n’y a pas de témoins ! ❗ 🙁

  12. C’est la formation qu’il faut mettre en cause, elles/ils sont mal formé(e)s lors de leur formation. Le problème de ressources humaines se pose avec acuité dans notre pays. Il faut dire à ces hommes et femmes de la sécurité que les civils ne sont pas leurs ennemis et qu’il faut qu’ils soient respectés car sans eux, il n’y a pas de sécurité.

    • tu as raison, 🙁 c’est à cause de leur attitude hautaines, leur cupidité et leur incivisme (de vrais mauvais exemples)…que les civils ne les respectent pas. Et cela vaut pour tous les autres corps 👿 !

      Ajouter à tout cela leur attitude devant l’ennemi au Nord…ils n’imaginent pas ce qu’on pense d’eux à la seule vue de leur tête !

      “So tchèw” 👿

  13. Couverts par le serments, certains hommes de tenue passent tout leur temps à rançonner, à faire du n’importe Quoi. Devant le chef de poste, c’est la victime qui est puni sous prétexte qu’ils sont sous serment.

    Certes, ils sont sous serment des hommes, mais pas de Dieu. Ils oublient que leur sort est lié au contribuable. Ils sont payés par nos impôts, ils sont habillés par nos impôts, pourquoi nous rançonner? C’est même devenu une loi quand le policier te siffle, il ne manque pas d’arguments pour te rançonner.

    Même si la journaliste a raison elle n’aura jamais raison devant les responsables.

  14. Cette version est-elle vraie? Quand un journaliste raconte l’agression d’une journaliste par des policiers, c’est différent quand le policier raconte les mêmes faits. Alors?

  15. Les policiers de tous les pays sont pareils, on dirait que c’est des aigris qui ne pensent qu’à taper…c’est pourquoi il faut éviter toute situation conflictuelle avec eux au risque d’être victime du “bèdjè gossi” comme ce fut le cas de la pauvre journaliste… 😥

    • Soyez logique et évitez de prendre partie en accusant inutilement les flics. Cette version est celle d’un journaliste pour défendre une consœur. Quelque soient les liens de travail, en tant que journaliste, il faut être impartial. Clarisse est- elle spécialiste en service d’ordre? Elle était là pour couvrir un évènement et non se substituer aux Policiers. A chacun son job.Elle a commis un outrage aux Agents dans l’exercice de leur fonction. Que cela soit clair dans l’esprit des partisans de Clarisse. Elle mérite la prison. Vivement un prompt rétablissement à dame Clarisse pour vue qu’elle regagne rapidement Bolé.

      • @Timoun.En quoi une femme sans défense peut-elle commettre
        “un outrage aux Agents dans l’exercice de leur fonction”?Si tel est même le cas pourquoi la battre de la sorte?Moi aussi j’ai des frères et des amis parmi ces policiers du Mali.Je sais aussi que qu’ils abusent dès fois, pour un “oui” ou un “non” ils chargent avec des coups de matraque.C’est pourquoi mieux vaut ne pas avoir à faire avec eux. 😉

        • J’ai l’impression que Sambou n’a pas su lire entre les lignes dans mon analyse.

Comments are closed.