Concours «Plume au Féminin» : 24 jeunes filles testées par Waati

0
0

La sélection de la deuxième édition de «Plume au Féminin» s’est déroulée dans les locaux de la Maison de Presse. C’était le dimanche 26 février 2012. Cette édition, ayant pour marraine Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé et dénommée promotion «Mme Diaby Macoro Camara», a vu la participation de 24 jeunes filles venues de 12 établissements scolaires de Bamako. 

 

Une volonté du journal «Waati» sous la houlette de Cheick Chérif Haidara, pour inciter les filles à percer dans le milieu du journalisme. Faut-il le souligner, la première édition du concours «Plume au féminin»  a permis à 14 filles de nos lycées de vivre les réalités de ce noble métier. Chacune d’elles, avant de produire son œuvre, a eu à faire un mois de recherche sous la direction d’un professeur sur les thèmes: «Femmes et élection» et «Femmes et développement socio économique».

Notons qu’à l’issue du test, trois (03) prix seront décernés aux trois premières à la veille de la fête du 8 mars 2012. Une initiative salutaire de Cheick Chérif Haidara, dans le sens où elle permet de créer un challenge dans les établissements scolaires, mais aussi et surtout pour qu’elle donne envie à nos jeunes sœurs de rejoindre la famille de la presse malienne.

Pour l’organisateur, le journalisme ne saurait se résumer ni à la collecte tranquille et sereine des faits ni à une enfilade joyeuse de cocktails mondains ou de dîners bien arrosés. Si notre métier est, comme on le dit, un sacerdoce, appelant par conséquent des exigences auxquelles on peut attacher un caractère religieux, il est bon et sain de faire aimer ce métier. La quête du directeur de publication de «Waati», c’est d’amener  les filles à s’adonner à l’écriture. C’est donc la deuxième édition d’une expérience qui prend corps et qui a encore les couleurs d’une aventure. A travers laquelle, Chérif veut partager un savoir et un savoir-faire. Il veut réconcilier les filles maliennes avec le journalisme.

Un test honoré par la présence de Tiégoum Boubeye Maïga, directeur de publication du journal Nouvelle République et de Mme Diaby Macoro Camara dont la promotion de la deuxième édition du concours porte le nom.

Destin GNIMADI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.