Concours ‘’plume au feminin’’ du journal Waati : Mariétou Macalou du lycée Louise Ouimet, primée

0
2

La 2e  édition du concours d’articles de presse entre les jeunes filles des lycées de Bamako dénommé « Plume au Féminin » a vécu. A l’issu de cette compétition scolaire féminine, Mariétou Macalou, élève en 12e Année LL au  lycée Louise Ouimet. Elle a été révélée la journaliste en herbe de l’année, sous la plume : « Femmes et élections : les femmes à la conquête du pouvoir ! ».
La cérémonie de remise des prix aux lauréates et les attestations de participation s’est déroulée le mercredi 07 mars 2012 à la Maison de la Presse, sous la houlette du ministre de l’Education de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Salikou Sanogo, représentant la Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé ; en présence de Cheick Chérif Haidara, promoteur dudit concours et directeur de publication de l’hebdomadaire «Waati » ; Mme Diaby Macoro Camara, marraine de la promotion ; Tiégoum Boubéye Maïga, président du jury et de plusieurs hautes personnalités dont Mme Fatiumata Siré Diakité, présidente de l’APDF.
Lancé en fin février à la Maison de la Presse, ce concours qui ne cesse de gagner en crédibilité a enregistré la participation de 29 candidates, issues de 15 établissements sur les 24 lycées du district de Bamako initialement sollicités. Au terme de cette compétition intellectuelle, Mariétou Macalou, 16 ans élève en 12e Année LL ( langues et littérature) a été sacrée meilleure plume parmi ses collègues, avec un article intitulé : « Femmes et Elections : les femmes à la conquête du pouvoir ! ». Elle a surclassé ses adversaires avec 15,83/20 points. Mariétou Macalou est suivie de Nafing Toukara du même établissement sous le titre « Passer le témoin aux femmes : du pantalon au pagne ! ». Elle a eu 14,33/ 20 ; et de Aminata Arboncana Maïga de la SHT au lycée Prosper Kamara, avec comme thème : « Femmes et élections : un léger mieux malgré tout ». Elle a eu 13,83/20.
Ainsi, le prix spécial a décerné à Kadiatou Diarrapour pour son poème « la politique est aussi l’affaire des femmes ».  Elles ont toutes reçus des cadeaux comprenant des ordinateurs portables, des téléphones portables offerts par Orange-Mali, des pagnes du 8-Mars, des dictionnaires et un trophée Ciwara, offert à la meilleure plume par la présidente de l’APDF. La commission d’organisation a offert une attestation de participation à toutes les participantes. Des stages et des bourses de formation seront prévus pour celles qui désirent faire carrière dans le métier du journalisme. D’où la satisfaction du ministre Salikou Sanogo lequel a lancé un appel aux maîtres et aux élèves de mettre l’accent sur l’écriture et la lecture pour la formation des élites en vue de sortir l’école malienne de l’ornière.
A.B.D      

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.