Concours ” Talents de presse 2012 ” : Des ordinateurs et des appareils photos pour les laurĂ©ats

0

LancĂ© le 9 octobre, le concours ” Talents de presse 2012 ” a connu son Ă©pilogue le 23 novembre 2012. Les laurĂ©ats sont Mahamane CissĂ© du Journal  Nouvelle libĂ©ration, qui a enlevĂ© le premier prix de la catĂ©gorie presse Ă©crite et  de Siaka TraorĂ© de la Radio Kayira de Bamako dans la catĂ©gorie radio

C’est  l’hĂ´tel MandĂ© qui a servi de cadre Ă  la remise des prix du premier concours de talents de presse. La cĂ©rĂ©monie de remise s’est dĂ©roulĂ©e au cours d’un cocktail. L’Ă©vĂ©nement a enregistrĂ© la prĂ©sence de plusieurs personnalitĂ©s. Au nombre desquelles, le ChargĂ© d’affaires de la Commission de l’UE au Mali, Bertrand Soret, du chef de Cabinet du ministre de la Communication Paul Boro. Cette activitĂ©, faut-il le rappeler, est  organisĂ©e par le Club des amis de la commission de l’union europĂ©enne au Mali (CACUE) en partenariat avec l’organisation des jeunes reporters du Mali et le soutien de la commission de l’UE. A travers l’organisation de ce concours, il s’agit selon le vice prĂ©sident du CACUE, Ibrahim Sounfountera de rehausser le niveau de la presse malienne afin qu’elle contribue de façon utile et durable Ă  l’Ă©panouissement  intellectuel, scientifique et au dĂ©veloppement du Mali. Ainsi pour ce premier concours ce sont environ une vingtaine d’Ĺ“uvres qui ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es que ce soit dans la catĂ©gorie de la presse Ă©crite, de la radio, de la tĂ©lĂ© ou de la presse en ligne.  Au terme des rĂ©compenses, c’est  Mahamane CissĂ© du Journal la Nouvelle libĂ©ration qui a enlevĂ© le premier prix de la catĂ©gorie presse Ă©crite. Il est suivi de Issa Fakaba Sissoko de L’Indicateur du Renouveau. Dans la catĂ©gorie radio,    Siaka Z. TraorĂ© de la Radio Kayira de Bamako, s’est vu dĂ©cerner le premier prix.

Il est secondé  par Abdoulaye Coulibaly de la Radio Guintan. Ces quatre laurĂ©ats ont tous eu comme cadeau un ordinateur portable. Des prix d’encouragement ont Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s Ă  MariĂ©tou KonatĂ© du Journal Annonceur, Assa Sakiliba de la Radio KlĂ©du et Ă  Seydou Coulibaly de Afribone, journal en ligne. Alou Diawara, correspondant de la BBC Ă  Bamako a Ă©tĂ© rĂ©compensĂ© par le Prix spĂ©cial de l’Union europĂ©enne. Ceux-ci ont eu comme rĂ©compense des appareils photos numĂ©riques. Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’OJRM, Kassim TraorĂ© a saluĂ© Ă  juste titre l’engagement de la commission de l’UE aux cĂ´tĂ©s de la presse malienne afin qu’elle joue pleinement son rĂ´le dans l’ancrage de la dĂ©mocratie et de la culture de la paix. De son cĂ´tĂ©, Bertand Soret a profitĂ© de cette cĂ©rĂ©monie pour lancer un appel Ă  l’unitĂ© autour de l’essentiel pour que le Mali retrouve sa rĂ©putation d’antan.

Quant au Chef de Cabinet du ministère de la communication il a au nom de son ministre salué cette initiative qui contribuera sans nul doute au renforcement des capacités de la presse malienne. Le jury de cette première édition était présidé par notre confrère Diakaridia Dembélé de la  Croix-Rouge malienne.

 Issa Fakaba dédie son trophée à feu Modibo Konaté

De l’amitiĂ©, de la complicitĂ©, les deux hommes l’ont partagĂ©es pendant de nombreuses annĂ©es. En recevant son trophĂ©e, Issa Fakaba Sissoko, journaliste au quotidien “L’Indicateur du Renouveau “, s’est fait le devoir de rendre un vibrant hommage Ă  son ami feu Modibo KonatĂ©, ancien journaliste culturel au quotidien national “ L’Essor “.

C’est ce jeudi 29 novembre, jour pour jour, qu’il fera un mois après la mort de notre confrère Modibo KonatĂ©. PrĂ©cĂ©demment secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la FĂ©dĂ©ration des artistes du Mali (FEDAMA), le confrère, non moins Ă©crivain, a Ă©tĂ© arrachĂ© Ă  l’affection des siens après plusieurs mois de rude combat contre la maladie. Pour saluer sa mĂ©moire et son engagement dans la presse et la culture en particulier, notre confrère Issa Fakaba Sissoko a dĂ©cidĂ© de lui rendre un hommage appuyĂ©. LaurĂ©at du prix “ Concours de presse “, le reporter de “ L’Indicateur du Renouveau ” a dĂ©diĂ© son trophĂ©e Ă  feu Modibo KonatĂ©. Un choix plutĂ´t sans surprise au regard de la forte amitiĂ© qui liait les deux hommes.

 On comprend alors ce souvenir loyal du laurĂ©at vis-Ă -vis de son dĂ©funt ami, dont la veuve vient d’ĂŞtre l’heureuse mère de jumeaux.  “ Lorsque nous parlons de culture de la paix et de la non violence, nous nous souvenons forcĂ©ment de Modibo. Homme de dialogue, de compromis, l’artiste qu’il Ă©tait a cultivĂ© l’union et la cohĂ©sion au sein de la FEDAMA, dont il Ă©tait le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral. S’il est mort, nous restons convaincus qu’il reste parmi nous, Ă  travers son esprit. Ce prix est en sa mĂ©moire “, a dĂ©clarĂ© Issa Fakaba Sissoko, l’un des laurĂ©ats du concours “ Talents Presse “, qui rend hommage au professionnalisme de Modibo KonatĂ©. Vivement la deuxième Ă©dition !

Kassoum THERA

PARTAGER