Couverture des élections de 2012 : Comment le journaliste doit-il se comporter en période électorale?

0
3

Cette interrogation était au centre d’un atelier de 5 jours (du 5 au 9 mars 2012), initié par le ministère de la Communication, Porte-parole du Gouvernement. Cet atelier s’adressait aux journalistes de la presse écrite, notamment les Rédacteurs en chef et les Chefs de desks Politique de 26 organes de notre paysage médiatique.

 
Son ouverture a été présidée par le ministre Sidiki N’Fa Konaté et sa clôture par le Secrétaire général du département de la Communication, Cheick Oumar Maïga. On notait également lors de l’ouverture, la présence des patrons des organisations patronales  de la presse du Mali et de plusieurs Directeurs de publication.
Au cours de cette session de formation, les Rédacteurs en chef et responsables de desks Politique ont traités de plusieurs thèmes comme «Les règles de déontologie et d’éthique en période électorale», «Comment réaliser et présenter une revue de la presse en période électorale?», «Comment conduire l’entretien avec un homme politique?», «Comment préparer l’interview d’un candidat?», «Comment couvrir un meeting politique», «Comment préparer et traiter l’information pendant la journée électorale», «La couverture de la campagne électorale: la problématique de la neutralité», «Comment relever le défi de l’équidistance en période électorale» et «L’analyse politique: les clefs de décodage».
L’atelier s’est déroulé en deux phases. D’abord une phase théorique, au cours de laquelle ces différents thèmes ont été exposés par des journalistes d’expérience. Ensuite, dans une phase pratique, les journalistes étaient appelés à produire des articles, en utilisant différentes techniques journalistiques, comme le reportage, l’analyse politique, l’enquête, l’interview et le compte-rendu.
A la clôture de l’atelier, le Secrétaire général du ministère de la Communication, Porte-parole du gouvernement a rappelé que son objectif était de rappeler aux professionnels des médias l’importance du respect de la déontologie et l’obligation d’honnêteté et de rigueur qui incombent aux journalistes dans le traitement de l’information. Cette formation aura surtout eu le mérite d’être un cadre d’échanges d’informations et d’expériences et de mise à niveau quant aux techniques de couverture de l’actualité politique en période électorale.
Ce qui répond à un souci du ministre Sidiki N’Fa Konaté, qui, à l’ouverture des travaux, a rappelé la nécessité d’armer et d’outiller davantage nos responsables d’organes, pour une couverture honnête, crédible et professionnelle des prochaines consultations électorales. Sidiki N’Fa Konaté avait aussi précisé que la crédibilité d’un processus électoral était fortement dépendante de la qualité de sa couverture par les médias. Le patron du ministère de la Communication rappellera aussi qu’assurer une couverture journalistique convenable suppose un certain nombre de pré requis, comme la connaissance du thème à traiter et la maîtrise d’un certain nombre de  techniques et de genres journalistiques majeurs.
Youssouf Diallo

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.