Débat Politique de radio Klédu : « No comment » : censure ou altruisme ?

1

Depuis quelque deux ou trois éditions maintenant, les auditeurs n’ont plus droit à faire des commentaires. L’animateur, Kassim Traoré, estime que c’est là un moyen de donner la chance à un plus grand nombre d’auditeurs de poser leurs questions. Si telle est la vraie raison, tant mieux. Mais d’aucuns n’écartent pas la thèse de la censure. A moins que ce ne soit de l’autocensure qui serait venue un peu trop tardivement. En effet, nous l’avions déjà dit, l’émission était jusque-là parmi les mieux réussies, sinon la mieux réussie en raison notamment de l’indépendance d’esprit du journaliste, de la qualité des invités, de la diffusion en bambara. Mais aussi en raison de la possibilité qui était offerte aux auditeurs d’exprimer leurs opinions. Toute chose qui soulage, à défaut de pouvoir changer les choses. Des mesures avaient d’ailleurs été prises pour minimiser les débordements inhérents au Direct. Avec la nouvelle mesure, l’émission ne risque-t-elle de perdre son grain de sel ? Là est la question.

La Rédaction

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est peut être que notre Kassin aussi a eu sa part de gâteau de la main de Mandezonkèba!!!!! Ca se passe comme ça au Mali!!

Comments are closed.