Deux agents de la radio Nièta assignés en justice au tribunal de la commune V pour diffamation Premier revers hier pour le plaignant Bazoumana Fofana

0
Deux agents de la radio Nièta assignés en justice au tribunal de la commune V pour diffamation
Sidi Ibrahim Djiré et Ibrahim Diallo dit Tchou

L’affaire a été mise en délibéré au 5 mai prochain, après un prechi precha de la partie plaignante au sujet de la consignation qu’elle doit verser et qui est fixée finalement à un million  de nos francs par le tribunal.

Le directeur de la radio Nièta, Sidi Ibrahim Djiré et le journaliste Ibrahim Diallo dit Tchou, ont été assignés en justice devant le tribunal de la commune V du district de Bamako pour diffamation. A l’audience dite de consignation hier jeudi,  la partie civile, à savoir Bazoumana Fofana, un richissime opérateur économique  et son avocat ont essuyé leur premier revers. Et pour cause, l’avocat de M. Bazoumana Fofana avait demandé au tribunal de fixer le montant de cette consignation à 10 000 Fcfa sous prétexte que l’intéressé serait  aujourd’hui âgé de 80 ans et qu’il serait à la  retraite.

“Etre à la  retraite ne veut pas dire être indigent. M. Bazoumana Fofana, avec ses nombreux immeubles qu’il a aujourd’hui dans la capitale, notamment jusque vers le grand marché de Bamako, gère des dizaines de millions de francs Cfa par mois. Donc c’est un montant qui est dérisoire” a répliqué l’avocat de la radio Nièta, Me Bakary Dembélé.

Et le procureur lui-même, dans son réquisitoire, est allé dans le sens de l’argumentaire de Me Bakary Dembélé.  Il a expliqué que dans le cas d’espèce, les charges de la procédure sont à la charge du plaignant et que les 10 000 Fcfa proposés par l’avocat de la partie civile ne pourront pas couvrir les frais. Par conséquent, le Procureur a demandé au tribunal une consignation de 1 million de Fcfa. C’est sur cette proposition que l’audience a été levée et le tribunal a fixé le délibéré au 5 mai prochain.

“Si M. Fofana parvient à payer la  somme réclamée, c’est en ce moment que les débats de fond seront engagés et les deux parties vont apporter leurs arguments. Et le cas échéant, il n’y aura pas de procès” a expliqué Me Bakary Dembélé, au sortir de l’audience.

Etait également présent au tribunal, El hadj Fodé Tounkara, le président des 40 clubs amis de la radio Nièta qui était accompagné par plusieurs de ses membres, à savoir les auditeurs de cette station radio. Pour lui, à travers cette présence, il est venu non seulement soutenir la presse en général, mais la radio Nièta en particulier.

Le secrétaire général de l’Urtel, Dieudonné Dakouo, par ailleurs   administrateur de la Radio Djèkafo, qui était également au tribunal, a révélé que leur organisation va descendre sur le terrain pour écouter les deux parties afin de trouver une solution négociée.

En tout cas, pour le secrétaire général de l’Urtel, leur regroupement soutient la Radio Nièta qui est membre de leur union. Il faut rappeler qu’en plus des auditeurs de la radio Nièta plusieurs confrères étaient sur le terrain pour apporter leur soutien à Sidi Ibrahim Djiré et à Tchou.

 

Kassoum THERA

PARTAGER