Edition 2016 de la journée de la femme au Mali : La presse privée exclue de l’interview d’IBK

2
Presse Malienne : Les journalistes, et les démon-nalistes

La  presse privée n’est pas prête  d’oublier la célébration de la 22ème édition de la journée internationale de la femme au Mali ce 8 mars 2016. Elle a été exclue comme un mal propre pendant l’interview accordée par IBK à la presse. Une fois de plus, une fois de trop, la presse privée malienne  vient d’être privée de son droit à l’information. Ballotée de gauche à droite par les agents de la sécurité sous prétexte de libérer le passage au cas où le chef de l’Etat sortirait  pour rejoindre la salle prévue pour sa rencontre avec la presse. Les journalistes de la presse privée se sont vus interdire l’accès à la salle par le service de sécurité sur place. La raison évoquée: manque de place. Oui un manque de place pour la presse privée, nos décideurs semblent ne pas prendre en compte dans leur communication. Entre les ministres qui se bousculaient aux passages pour être au près du chef de l’Etat qui devait s’exprimer à la nation et à l’internationale,  certains ont dû confondre rencontre avec la presse et conseil de cabinet.

Il faut dire que le staff du chef de l’Etat, ne fait que respecter sa tradition de manque de considération vis-à-vis de la presse privée.

La Rédaction

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.