Formation : la VOA Afrique renforce les capacités des journalistes maliens…

2

Une vingtaine de journalistes maliens ont été formés pendant cinq jours par la Voix de l’Amérique (Service Afrique), communément appelée VOA Afrique. Les objectifs étaient, entre autres, la  gestion des radios, des réseaux sociaux dans les différentes stations radios. Ladite formation était organisée par le Service broadcasting Board Governors (Bbg) de la VOA Afrique. C’était du 15 au 20 octobre 2016 à hôtel Micasa, sis à Hamdallaye ACI 2000.

Pendant cinq jours d’intenses travaux, les formateurs chevronnés de la VOA ont passé au peigne fin les modules programmés. Selon Ngathie Diop, Cheffe de service Marketing de la VOA Afrique de l’Ouest et du Centre, le but de  cette formation est multiple, mais elle vise principalement d’abord les stations radios partenaires de la VOA en Afrique. Il s’agit ensuite d’outiller les journalistes en matériels de travail et de nouvelles connaissances, notamment la réalité du moment dans une Station de radio ; d’accompagner les journalistes maliens des radios partenaires partout au Mali.

«Au-delà de la VOA, c’est une mission pour les Etats-Unis de promouvoir la liberté de presse et de parole. À la suite de cette formation, les participants trouveront que leurs audiences ont agrandi au fil du temps. La VOA n’attend rien en retour aux journalistes maliens et ce sera une action pérenne au Mali pour mieux aider les journalistes…», a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, Bagassi Koura, Chef service Bamanankan à la VOA, l’un des formateurs, a expliqué qu’il est important de former les journalistes, selon leurs réalités. Pour lui, les réseaux sociaux sont en train de concurrencer les radios de nos jours ; donc, il faut forcément montrer aux journalistes, comment utiliser les informations des réseaux sociaux dans les radios. Avant d’ajouter que les informations sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours vraies, mais elles peuvent être utilisées par un journaliste comme une première source d’information à relayer.

«Nous pouvons dire que cette formation est capitale pour un journaliste qui veut agrandir son audience. Pendant cette semaine de formation, nous avons appris aux journalistes maliens, venus de partout au Mali, les thématiques suivantes : «Comment mettre en place une Station radio ?» ; «Management du personnel et de la radio ?» ; «Comment gérer une station radio ?», «Les fondamentaux de vente en radio et comment faire de l’argent ?» ; et enfin, «Ethique : pourquoi c’est important pour le fonctionnement d’une radio ?». Ces thèmes ont été expliqués de long en large aux participants à la formation. Nous avons le devoir de venir former  les journalistes maliens, nos stations partenaires», a-t-il soutenu.

À noter que les formateurs et participants ont reçu la visite de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Fomlsbée. Selon lui, les Etats-Unis sont en train de voir comment faire pour aider les stations partenaires de la VOA à travers le Mali. «Nous serons auprès de vous à chaque  fois  qu’on est sollicité pour ce genre de formation. Nous sommes en train de réfléchir sur la dotation de ces stations partenaires», a-t-il assuré.

Rappelons qu’au sortir de cette formation, les participants, venus de Bamako, de Tombouctou, Niono, Ségou, Sikasso et de Gao ont tous été unanimes que cette formation est venue à point nommé. Et qu’ils souhaiteraient l’avoir tous les ans. La formation a pris fin jeudi 20 octobre par une visite au bureau de la VOA à Bamako et à Radio Kledu.

Pour rappel, la Voix de l’Amérique, dont le Service Afrique est la VOA Afrique, a été créée après juste la deuxième guerre mondiale en 1945. Sa création est l’initiative d’un ancien président américain, Rose Welte, au lendemain de la guerre de 1945. Mais avant, aux Etats-Unis, c’est les journaux qui existaient comme moyen de communication de masse. Donc après cette époque aux Etats-Unis, l’ancien président de l’époque a décidé de créer un autre un moyen de communication qui couvre loin que les journaux. Puisque la plume des Américains existait déjà, il fallait maintenant, la voix des Américains. C’est dans ce contexte qu’a été créée la VOA à Washington.

 

Ousmane DIAKITE/Stagiaire 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here