Haute Autorité de La Communication ; Les médias ont désigné leurs représentants

0

En attendant la validation des résultats par une commission, les organisations professionnelles de la presse ont désigné hier leurs trois représentants devant siéger au sein de la Haute autorité de la communication (HAC).

 

Haute Autorité de La Communication ;Sauf  catastrophe, c’est Mahamane Hameye Cissé, Mahambé Touré et Aliou Djim qui vont représenter les médias au sein de la Haute autorité de la communication (HAC). Ils ont été élus hier par 35 des 38 délégués inscrits des associations et organisations de médias retenues pour la cause. Ces trois hommes présentés par une plateforme de 6 associations sur 9 qualifiés après études de dossier,  représentent   respectivement  le Groupement patronale de la presse écrite (Groupe), l’Union des radios et télévisions libres du Mali (Urtel) et le Groupement patronale des agences de communications (GPAC). Ils étaient face à  Ibrahim Famakan Coulibaly de l’Union nationale des journalistes du Mali (Unajom),  et Mme Fatoumata  Maïga du Réseau des journalistes pour la lutte contre la corruption et la pauvreté (RMJLCP) qui a désisté à la dernière minute.

 

Au cours du scrutin uninominal, à un tour et à bulletin secret, Mahamane Hameye Cissé a obtenu 11 voix, Mahambé Touré 10 voix et Aliou Djim 9 voix. Trois délégués du  Réseau des journalistes pour la lutte contre la pauvreté et la corruption (RMJLCP) n’ont pas voté. La raison : leur candidate Mme Fatoumata Maïga a retiré sa candidature à quelques minutes du vote. « J’ai désisté parce que j’ai compris qu’il n’y aurait pas de transparence dans le vote. Je vais faire mon rapport et le déposé auprès de l’autorité compétente. Les conditions d’une compétition  équitable, transparente, sur une base qui assure la moralité de l’élection n’ont pas été réunies pour servir la grande cause que je pense être celle de la HAC », a-t-elle estimé.

 

Pour une bonne organisation de l’élection, le ministère de l’Economie numérique, de l’Information et de la communication a mis en place un collège électoral dirigé par Assana Diawara, conseiller technique audit département. Il était assisté du président de la maison de la presse, Makan Koné, du représentant du conseil supérieur de la communication (CSC), Amadou Cissé, et d’un huissier de justice.  Les 35 délégués des associations et organisations des médias que sont le Groupement patronale des agences de communications (GPAC), l’Union des radios et télévisions libres du Mali (Urtel), l’Union nationale des journalistes du Mali (Unajom), le Groupement patronale de la presse écrite (Groupe), le Cadre de concertations des directeurs de publication (CCDP), l’Alliance des patronnes de la presse écrite du Mali (Appem), l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep), et le Réseau des journalistes pour la promotion des Droits de l’Homme (RJPRODH) ont tous voté. De même les représentants des candidats étaient aussi présents.

« Tout s’est passé dans la transparence dans un esprit démocratique et convivial avec les organisations de médias qui ont donné le bon exemple », a commenté Assana Diawara, président du collège électoral. Il a indiqué les résultats sont encore provisoire et doivent être validés par une commission.

« Je pense que l’élection s’est passé dans la transparence qui témoigne la maturité des organisations des médias. Les résultats étant encore provisoire, il attendre leur validation », a indiqué Aliou Djim.

 

Si les résultats sont confirmés, Mahamane Hamèye Cissé ayant obtenu le plus grand nombre de voix va siéger au sein de l’autorité pendant 7 ans tandis que les deux autres le feront pour 5 ans.

Enfin, signalons que  la HAC comptera 9 membres dont 3 élus par le président de la République, 3 par le président de l’Assemblée nationale et 3 par les organisations et associations de médias.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER