Hommage des journalistes maliens Ă  Ghislaine Dupont et Claude Verlon

2
Hommage des journalistes maliens
Claude Verlon (centre) et Ghislaine Dupont (droite) Ă  Kidal, en 2013.
RFI

Le Mali cĂ©lĂ©brait ce samedi 3 mai la JournĂ©e mondiale de la libertĂ© de la presse. Les journalistes maliens ont saisi l’occasion pour rendre hommage aux deux journalistes de RFI, tuĂ©s en novembre dernier dans le nord du Mali.

 

 

À Bamako, la JournĂ©e mondiale de la libertĂ© de la presse a Ă©tĂ© Ă©galement l’occasion de rendre hommage Ă  Ghislaine Dupont et Claude Verlon. « Ils ont Ă©tĂ© lĂąchement assassinĂ©s. Qu’on leur rende hommage aujourd’hui, ce n’est que mĂ©rité », remarque Chaana Takiou, directeur de publication du journal privĂ© 22 Septembre. Des radios privĂ©es de Bamako ont ainsi diffusĂ© des reportages qu’avait rĂ©alisĂ©s Ghislaine Dupont.

 

 

Certains journalistes maliens ont profitĂ© de l’occasion pour s’interroger sur les enquĂȘtes en cours pour trouver les meurtriers des journalistes. « On se pose beaucoup de questions. Les autoritĂ©s parlent, mais au niveau des recherches dans la police, on ne sait pas », dĂ©plore Diallo DiĂ©neba Demb, de la radio privĂ©e Kledu de Bamako. « Les autoritĂ©s françaises et les autoritĂ©s judiciaires maliennes, levez-vous pour qu’on sache la vĂ©ritĂ© sur l’assassinat de nos confrĂšres », lance Boukary Daou, directeur de publication du quotidien Le RĂ©publicain.

 

par RFI  – PubliĂ© le 04-05-2014

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il tombe de l’avion sans papier, plic, ploc, plac;

    Il tombe du Boeing selon Mara, plein mon Mali.

    Il tombe du ciel, c’est de l’avion et ATT prend.

    Et mĂȘme pas d’entretien!
    Quel temps de crétin!

    Pour la nouvelle grenouille de la primature!
    Il tombe de l’avion, plic, ploc,plac;
    Il tombe du Boeing sans propriétaire, plein notre Mali.
    AprĂšs la pluie d’avion
    Viendra le vent des voyages inutiles.
    En arrivant
    Il vous essuie de vos mensonges d’Ă©tat.
    Il tombe de l’avion, plic, ploc,plac;
    Il tombe du Boeing sans aucun papier, plein mon Mali.

Comments are closed.